in

De plus en plus à la mode, que sont les chiens primitifs ?

Crédits : chendongshan / iStock

De plus en plus répandus, les chiens dits primitifs ont le vent en poupe ! Il ne se passe plus une promenade dans un parc sans croiser la route d’un Shiba Inu, d’un Samoyède ou encore d’un Malamute. Mais qu’est-ce qu’un chien primitif ? L’éduque-t-on de la même manière qu’un autre chien ?

Qu’est-ce qu’un chien primitif ?

shiba inu noir
Crédits : bruev / iStock

Les chiens primitifs sont tout simplement des chiens de races très anciennes qui n’ont pas été modifiés par l’Homme. Ce sont également des chiens qui ont eu très peu de contacts avec l’humain au cours de l’histoire. C’est pour cette raison qu’ils possèdent un instinct plus marqué que les « autres chiens ». En effet, généralement issus de régions au climat et aux conditions de vie difficiles, ils ont développé un instinct de survie très puissant. Les chiens primitifs sont d’ailleurs beaucoup plus méfiants. Ils abordent avec beaucoup plus de prudence une situation ou la rencontre avec un autre être vivant. Le peu de sélections a également contribué à en faire des chiens très robustes.

Quelques exemples de chiens primitifs

portrait d'un chien basenji
Crédits : bruev / iStock

Les races de chiens primitifs sont nombreuses et très différentes. On peut tout d’abord citer les chiens de type nordique  tels que les Huskies, les Samoyèdes ou encore les Malamutes. Ces trois races ont la particularité de posséder un poil ainsi qu’un sous poil extrêmement denses pour se protéger du froid polaire de leurs pays d’origine. Ces chiens sont souvent reconnaissables grâce à leur physique parfois proche du loup. Dans cette catégorie on pourrait presque faire entrer les chiens d’origines japonaises. En effet, l’Akita Inu, le Shiba Inu ainsi que l’Akita américain possèdent d’importantes similitudes avec les chiens nordiques.

À l’inverse, il existe des races aux antipodes des chiens nordiques, comme le Podenco, le Basenji ou encore le Thai Ridgeback. Ces chiens possèdent des poils ras, voire n’ont pas du tout de poils pour certains. Ce sont des chiens réputés comme étant d’excellents chasseurs.  Toutes ces races sont classées dans le groupe 5 : Chiens de Type Spitz et de Type primitif selon la FCI (Fédération Cynologique Internationale).

Comment éduquer un chien primitif ?

portrait de chien samoyède
Crédits : Ksenia-Raykova / iStock

Étant donné ses origines, le chien primitif est connu pour être assez agressif envers ses congénères. En réalité, c’est un animal qui possède énormément de codes de comportement et qui ne laissera passer aucune impolitesse à son égard. Un chien qui ne respectera pas ses codes se verra vivement réprimandé. D’ailleurs, les échanges sont souvent très impressionnants, mais la plupart du temps sans danger. Ce sont des chiens expressifs, dominants, fiers et qui peuvent même parfois sembler hautains. L’humain d’un chien primitif devra toujours être ferme, mais juste. Autrement dit, il vaut mieux posséder une main de fer dans un gant de velours pour pouvoir prétendre devenir le maître d’un chien primitif. L’éducation sous la contrainte est totalement à proscrire. Par ailleurs, ils sont extrêmement intelligents et sentiront immédiatement vos faiblesses. C’est à vous de garder le cap et de prouver que vous êtes digne d’être obéi, dans la bienveillance, le jeu et avec beaucoup de récompenses.

En résumé, les chiens primitifs ne sont pas à mettre entre toutes les mains. Il vaut mieux bien se renseigner sur la race qui vous intéresse ou avoir déjà eu des chiens auparavant. Nous vous conseillons de suivre des cours avec un éducateur canin spécialisé lors de l’éducation de votre chiot, et même régulièrement par la suite si vous en ressentez le besoin.