in

Des chiens luttent contre le braconnage d’animaux sauvages au Kenya

Crédits : David Clode / Unsplash

Les chiens aident les hommes dans bien des domaines. Toutefois, ces petits anges gardiens n’en restent pas là. Ils sauvent également d’autres animaux : au Kenya, une brigade canine lutte contre le braconnage.

Le Masai Mara : le paradis sur Terre

La réserve du Masai Mara est une grande étendue de savane située au sud-ouest du Kenya. Elle tient son nom de la tribu indigène qui y vit (les Masaïs) et de la rivière qui la traverse (la Mara). Cette zone abrite une faune sauvage extrêmement dense : hippopotames, rhinocéros, guépards, léopards, zèbres, singes, autruches, crocodiles, serpents…

De plus, des dizaines de milliers d’animaux y transitent chaque année lors de la célèbre Grande migration. Elle fait partie des sept merveilles d’Afrique et constitue l’un des plus grands phénomènes migratoires au monde. Les troupeaux effectuent un périple de près 3000 km qui débute en Tanzanie et se termine au Kenya.

La zone est un haut lieu de tourisme. En effet, ces paysages spectaculaires et cette faune sauvage ébouriffante sont très propices aux safaris.

savane
Crédits : Delbars / iStock

Un danger menace les lieux

Toutefois, le triangle du Mara n’attire pas que les vacanciers. Les braconniers ont également envahi le secteur. En effet, un fléau dévaste la région : le trafic de viande d’animaux sauvages. Gazelles, impalas, gnous, buffles, girafes… ces pauvres bêtes sont sauvagement chassées à coups de machettes et d’épées. Des pièges sont également dissimulés un peu partout. Ils blessent de nombreux animaux, les lions en font souvent les frais. Les proies attrapées sont ensuite séchées et exportées illégalement vers l’Ouganda et le Rwanda.

Le trafic d’ivoire fait également des ravages parmi les populations d’éléphants. Leurs défenses sont très convoitées, car elles se revendent à prix d’or sur le marché international. La situation est assez alarmante. Un rapport de 2014 du gouvernement kényan souligne que le trafic atteint des niveaux sans précédent et que beaucoup d’espèces animales pourraient finir par disparaître.

La brigade canine prend les choses en main

Les locaux ont donc décidé d’agir. En 2009, le Mara Conservancy (l’agence chargée de gérer la région) a mis en place une unité canine chargée de lutter contre le braconnage. Elle comprend quatre chiens traqueurs et deux chiens détecteurs. Les traqueurs remontent les pistes à la recherche des malfaiteurs. Quant aux détecteurs, ils flairent les armes, la viande ou l’ivoire dissimulés dans leurs véhicules.

Grâce à la brigade canine, le braconnage a considérablement diminué ces dernières années. Les chiens ont déjà appréhendé plus de 4000 trafiquants et évité à des milliers d’animaux de finir entre leurs mains. Parfois ils démantèlent 500 pièges en une seule journée. Ces toutous d’élite stoppent également de nombreux camions. Un jour, ils en ont arrêté un qui contenait six tonnes de viande pour une valeur de 9500 euros.

Ces boules de poils sont des petits anges gardiens qui veillent sur la région. Bon nombre d’animaux sauvages leur doivent la vie. Le chien est connu pour être le meilleur ami de l’homme. Eh bien, il semblerait qu’il soit également le meilleur ami des bêtes !

Lewa's tracker dog unit is often called upon to assist anti-poaching investigations across the country, from the…

Publiée par Guides & Rangers sur Lundi 30 mars 2015

Vous aimerez aussi :

Une deuxième ville chinoise bannit la consommation de viande de chien et de chat

Angleterre : 5 ans de prison en cas de cruauté animale et fin de la vente de chiens en animalerie

En Corée, les chiens renifleurs de l’aéroport sont clonés !