in ,

Dog-sitter : le métier rêvé de tous les amoureux des chiens

Il n’est pas toujours simple de faire garder son chien pendant les vacances ou simplement lorsqu’on travaille… Fort heureusement, il existe des professionnels qui pourront s’en charger. Très présent dans les pays anglo-saxons, le métier de dog-walker commence à pointer le bout de son nez chez nous sous la forme de dog-sitter. Pour les passionnés de chien, quoi de plus merveilleux que d’allier son travail à son amour pour les animaux ? Ensemble, faisons un point sur ce métier très particulier qui est de plus en plus en vogue.

Quelles différences entre dog-walker et dog-sitter ?

chien corgi en promenade
Crédits : Taisiia Shestopal / Unsplash

Le métier de dog-sitter est tout simplement la version canine du baby-sitting. Un dog-sitter (plus largement pet-sitter) aura pour mission de garder l’animal chez lui ou chez le propriétaire pendant l’absence plus ou moins longue de ce dernier. En outre, il devra aussi promener le chien, le nourrir, le soigner, jouer avec lui, etc.

Le métier de dog-walker est un peu différent. Très répandu dans les grandes villes du Royaume-Uni, le dog-walker a, comme son nom l’indique, pour mission principale de promener le chien. Ainsi, les propriétaires qui travaillent toute la journée et qui n’ont donc pas le temps de sortir leurs chiens les confient à ce professionnel. D’ailleurs lorsqu’on se balade dans un parc londonien, il n’est pas rare de croiser une personne accompagnée d’une horde de chiens !

Les qualités indispensables pour devenir dog-sitter

chien dans les bras de sa propriétaire
Crédits : Artem Beliaikin / Unsplash

La première qualité indispensable du dog-sitter est évidemment l’amour des animaux ! Cela paraît logique, mais il faut bien se mettre en tête qu’être à l’aise avec les animaux n’est pas négociable. Il va falloir passer du temps avec eux, les promener, les divertir, s’en occuper. Il faut également être capable de gérer la rencontre éventuelle avec d’autres chiens lors des promenades. Le dog-sitter doit aussi avoir un bon contact humain. En effet, il va devoir rassurer le propriétaire du chien, mais également lui montrer ses compétences et son sérieux. Pour ce faire, un contact enjoué et souriant est de rigueur. La troisième qualité du dog-sitter est l’organisation, car gérer une horde de chiens ou d’animaux ne se fait pas à la légère. Il doit ainsi organiser son agenda pour faire coïncider les arrivées et les départs, les balades, les rencontres avec les clients, etc.

Je veux devenir dog-sitter, comment ça marche ?

dog walker
Crédits : Highwaystarz Photography / Unsplash

Il n’existe pas réellement de formation reconnue à l’heure actuelle. La seule chose qui est demandée pour exercer ce métier est la détention du Certificat de Capacité Animaux Domestiques. Ce certificat vous donne le droit de prendre soin des chiens et autres animaux de compagnie. Il faut savoir que le métier de dog-sitter est très souvent exercé en tant qu’indépendant et comme complément d’un autre travail. Le métier étant de plus en plus en vogue, il existe désormais des plateformes sur lesquelles vous pouvez vous inscrire pour garder des animaux.

Maintenant, vous savez tout sur le métier de dog-sitter ! Si vous souhaitez exercer ce métier à temps plein, on vous conseille de commencer par faire une étude de marché dans votre ville afin de savoir comment vous positionner. Pour faire la différence face à une concurrence parfois rude, vous pouvez également suivre des formations pour être encore plus qualifié dans le domaine.