in

En Corée, les chiens renifleurs de l’aéroport sont clonés !

© christels / Pixabay
En Corée, les chiens renifleurs de l’aéroport sont clonés !
noté 5 - 1 vote[s]

Connaissez-vous l’Aéroport international d’Incheon en Corée du Sud ? Très high-tech, neuf, possédant une armada de robots pour guider les voyageurs et surtout : des chiens clonés. L’agence de presse Yonhap déclare dans son communiqué que 80 % des chiens renifleurs du carrefour aéroportuaire sont issu du clonage de chiens expérimentés. Une pratique considérée comme cruelle par plusieurs associations de protection de la cause animale.

Le clonage des chiens semble se démocratiser en Corée

La clinique spécialisée Sooam Biotech est à l’origine de cette mise en place. Appuyée par le gouvernement Sud coréen, l’équipe se dit capable de cloner jusqu’à 200 chiens par an. Ces animaux sont créés à l’identique de leurs homologues pour deux raisons :

  • Pour que certains propriétaires fortunés puissent retrouver leur chien tant aimé
  • Pour fournir des chiens renifleurs de drogues, substances interdites, ou explosifs à l’Aéroport international d’Incheon
chien policier dimitrisvetsikas1969 / Pixabay
© dimitrisvetsikas1969 / Pixabay

Le clonage de chien semble se démocratiser dans le pays, et c’est ainsi que l’Agence coréenne de quarantaine est maintenant dépositaire de plus de 80 % de chien clonés, dont 39 déjà présents dans l’aéroport. Autrement dit, sur leurs effectifs canins, plus de la moitié des chiens ont été reproduits identiquement à leurs parents, eux-mêmes chiens renifleurs.

Un chiot cloné coûte moins cher que de sélectionner un chien renifleur

Mais pourquoi utiliser une telle méthode que tant de gens considèrent comme barbare ? L’agence de presse explique qu’utiliser des chiens clonés permet de réduire de nombreux frais. En effet, la formation et la sélection de chiens renifleurs coûteraient environ 85 600 dollars américains.

Utiliser un chiot cloné d’un chien renifleur reviendrait cette fois-ci à moins de la moitié du prix de formation. Le clonage permet d’être certain que le chiot aura les qualités nécessaire pour devenir un bon renifleur, ce qui permet de ne pas investir dans un dressage inutile. Une aubaine pour le pays et l’aéroport, mais une aubaine somme toute critiquable.

beagle Nick115 / Pixabay
© Nick115 / Pixabay

Le clonage soulève des questions éthiques liées à la souffrance animale

Évidemment, une telle façon de fonctionner n’est pas sans conséquence sur le bien-être animal… et pour cause, « cloner un chien signifie en sacrifier des dizaines d’autres. Pour un clone, entre 50 et 60 ovocytes sont nécessaires », a expliqué le directeur de l’association Beagle Rescue Network.

L’association de protection des droits des animaux, la Korea Animal Rights Advocates, rappelle quant à elle que « plus de 70 chiennes femelles ont souffert d’opérations de chirurgie qui visent à prendre leurs ovocytes. Il y a aussi le problème de la souffrance des chiots clonés qui naissent avec plusieurs malformations physiques ».

Source

Vous aimerez aussi :

10 des races de chiens qui aiment les enfants

Comprendre l’instinct de prédateur de votre chien

6 choses à savoir sur la langue de votre chien