in

L’antiparasitaire de votre chien peut tuer votre chat

Crédits : Sonsedska / iStock.

Si vous êtes un grand ami des bêtes et que vous possédez des boules de poils en tous genres, attention à ne pas interchanger leurs médicaments. En effet, l’antiparasitaire de votre chien peut s’avérer toxique pour votre chat.

Les antiparasitaires pyréthrinoïdes

Les pyréthrinoïdes sont des analogues de synthèse des pyréthrines, des composés issus de certains végétaux (les fleurs de pyrèthre). Les principales molécules de cette famille sont : la perméthrine, la deltaméthrine, la cyperméthrine, la resméthrine, l’alléthrine, le fenvalérate et le fluvalinate.

En médecine vétérinaire, elles sont utilisées pour lutter contre les puces, les poux, les tiques, certains insectes volants… On les retrouve sous diverses formes (ex : collier, spray, shampoing, spot-on, poudre). Elles sont également employées en médecine humaine et dans le domaine agricole.

Publiée par Pharmacie de la Souffel sur Samedi 4 mai 2019

Une erreur fréquente

Les chiens résistent assez bien aux pyréthrinoïdes, mais les chats y sont beaucoup plus sensibles. Malheureusement, les maîtres sont rarement au courant du danger. De plus, certains ne se procurent pas ces produits en clinique vétérinaire et ne reçoivent donc pas toujours de conseils à l’achat. Il est par exemple possible d’en acheter en vente libre dans les animaleries.

Ainsi, les personnes possédant des chiens et des chats font parfois l’erreur d’interchanger leurs médicaments. Or l’utilisation d’antiparasitaires canins à base de perméthrine est l’une des principales causes d’intoxication féline.

L’intoxication aux pyréthrinoïdes chez le chat

Les animaux atteints présentent principalement des symptômes neuromusculaires (ex : tremblements, convulsions, excitation, hypersensibilité, trouble de l’équilibre). Mais ils peuvent aussi développer des signes digestifs (ex : diarrhée, vomissements, hypersalivation), respiratoires (ex : respiration rapide et difficile), généraux (température anormale)… Avec une prise en charge adaptée, le chat peut se rétablir en 2-3 jours. Cependant, il arrive aussi que l’issue soit fatale.

🚨 Ne traitez pas vos chats 🐱 avec de l'antiparasitaire pour chien 🐶 ! 🚑En cette saison, vous êtes nombreux à traiter…

Publiée par Clinique Vétérinaire PanaVéto sur Vendredi 17 mai 2019

Comment éviter les problèmes ?

Pour commencer, n’interchangez jamais tout seul les produits de votre chien et de votre chat. Si vous en achetez en vente libre, lisez bien la notice et conformez-vous strictement aux indications (espèces, dose…).

De plus, il convient de maintenir les chats à distance des chiens qui viennent d’être traités avec un antiparasitaire cutané (au moins pendant quelques heures). En effet, les chats peuvent aussi lécher les toutous. Erreurs de produits mises à part, ce comportement félin peut également être source de problèmes.

Pour finir, même si votre chat ne présente pas encore de symptômes, si vous lui avez mis un antiparasitaire pour chien par inadvertance, il faut le laver (eau avec savon) et contacter votre vétérinaire rapidement.

Vous aimerez aussi :

Tiques, puces, teigne et poux chez le chien : ce que vous ignorez sur ces 4 parasites

Mon chien se gratte : pourquoi et que faire ?

La leishmaniose du chien : cause, symptômes et traitement