in

Les 3 astuces pour réussir le rappel de votre chien

Crédits : Ksenia-Raykova / iStock
4/5 - (1 vote)

Au cours de l’éducation de notre chien, il arrive très régulièrement qu’en voulant bien faire on commette quelques petites erreurs. C’est normal, il n’y a rien de grave à cela. L’erreur est humaine et on ne peut évidemment pas tout savoir dès le début. Malheureusement, cela peut mettre à mal le bon apprentissage de certains exercices chez votre animal. Cela arrive très souvent lors de l’apprentissage du rappel. C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui 3 petites astuces pour réussir le rappel de votre chien à tous les coups !

1- Commencez par le commencement : apprendre le rappel à votre chien

chien qui accompagne sa maîtresse pendant un footing
Crédits : mheim3011 / iStock

Il arrive très régulièrement de lâcher son chien en pensant qu’il va revenir automatiquement alors même que l’on a jamais travaillé le rappel. Il est effectivement possible que cela fonctionne. En revanche, dans un environnement nouveau et rempli de choses à découvrir, il y a peu de chance que cela marche. En effet, pourquoi votre chien abandonnerait toutes ces stimulations de la nature pour revenir vers vous avec qui il partage son quotidien ? 

C’est pourquoi il faut travailler par étapes. Si votre chien a acquis le rappel dans le parc à côté de chez vous, rien ne garantit qu’il reviendra une fois lâché en forêt. Il va ainsi falloir reprendre le travail dans un nouvel environnement afin de ne pas risquer de détruire tout ce que vous avez déjà appris à votre toutou. Ne brusquez pas votre chien, laissez lui assimiler les choses à son rythme. 

2- Récompensez votre chien encore et toujours

chiot labrador noir qui est récompensé par une friandise
Crédits : monitor6 / iStock

La récompense est la motivation de votre chien. Il ne faut surtout pas être radin sur les récompenses lorsque vous tentez de lui apprendre quelque chose. Même si votre chien ne revient pas tout de suite, ne le punissez jamais. Cela va avoir l’effet inverse sur votre animal, car il n’a pas la notion du temps qu’il vous a fait attendre. Que vous ayez attendu une ou 10 minutes, pour lui c’est la même chose. Votre chien ne se dit pas « Tiens, je ne suis pas revenu tout de suite, alors c’est pour ça que mon maître me punit ». Au contraire, il va emmagasiner la mauvaise information : lorsqu’il revient, il se fait gronder. Ainsi, il répondra encore moins à vos appels ! 

Pour éviter cela, essayez d’adapter la récompense en fonction de son temps de réponse. Par exemple, si votre chien se retourne et cours vers vous à l’instant même où vous l’avez appelé, récompensez-le avec ce qu’il y a de mieux : ses friandises préférées, une tonne de grattouilles, une séance de jeu, etc. Par contre, s’il met du temps à revenir, petit rappel : on ne le punit pas ! Récompensez-le, mais moins que dans le premier cas. Une simple caresse, une petite friandise feront l’affaire. N’en faites pas trop, mais montrez-lui que son comportement est le bon. N’oubliez pas de changer régulièrement de friandises, car nos amis les chiens peuvent aussi se lasser.

3- Laissez votre chien faire sa vie, n’abusez pas du rappel 

chien beagle qui court sur la plage
Crédits : Solovyova / iStock

Au début, il est possible que lâcher votre chien vous angoisse un peu. Vous avez peur de perdre le contrôle et avez tendance à le rappeler dès qu’il s’éloigne un peu trop. C’est un réflexe tout à fait normal. Cependant, cela va finir par avoir l’effet inverse que celui que vous attendiez. En effet, rappeler sans cesse votre chien va finir par l’agacer, tout simplement ! Votre voix va devenir un fond sonore pour lui et il reviendra de moins en moins. 

Pour mieux comprendre, mettez-vous simplement à la place de votre animal. On vous lâche, vous êtes libre de courir à droite à gauche, il y a plein de nouvelles odeurs à renifler, de nombreuses choses stimulantes et là, vous êtes coupé de tout ça par votre maître qui vous appelle toutes les 2 minutes . Ce n’est franchement pas la balade rêvée… Alors, pour réussir le rappel de votre chien, utilisez-le uniquement dans les cas où il y en a réellement besoin. Si vous ne sentez pas l’environnement autour de vous, ne lâchez tout simplement pas votre toutou.

Enfin, ne négligez pas le ton que vous employez. S’il est trop autoritaire, cela ne sera pas agréable pour votre chien. Évitez également de le rattacher systématiquement après l’avoir appelé, car il risque d’associer le rappel à une sorte de privation de liberté.