in

Mon chien a des flatulences, comment y remédier ?

Crédits : photographer / iStock

Si parfois on peut avoir du mal à se douter que notre chien a des problèmes de santé, voilà un problème qui n’est pas compliqué à identifier. Un excès de flatulences bruyantes, et qui plus est, malodorantes est signe de troubles digestifs chez le chien. Il faut alors prendre ce problème très au sérieux. Ne vous faites toutefois pas trop d’inquiétude, cela survient souvent à la suite d’un déséquilibre de la flore intestinale et vous pourrez y remédier simplement.

Comment fonctionne la flore intestinale de mon chien ?

croquettes et viande fraiche
Crédits : humonia / iStock

Comme chez l’Homme, de très nombreuses bactéries sont présentent dans le gros intestin ainsi que dans l’intestin grêle du chien. Inoffensives, les bactéries sont même vitales pour lui. Le système digestif en possède d’ailleurs pas loin d’un millier d’espèces différentes ! Essentielles pour le corps, ces bactéries accomplissent plusieurs missions tous les jours. En effet, elles permettent dans un premier temps de décomposer les aliments ingérés par l’animal et de détruire les toxines. Ensuite, elles vont alimenter les cellules intestinales en énergie et ainsi aider le système immunitaire. Les bactéries fabriquent également des vitamines et protègent contre les bactéries nuisibles. Cette liste de missions n’est évidemment pas exhaustive.

En plus de faciliter la digestion du chien, les bactéries possèdent leur propre système de digestion. En effet, on remarque qu’elles produisent parfois du gaz, notamment lorsque le chien va ingérer des haricots secs ou certains types de céréales qui contiennent des polysaccharides,  dont le riz ne fait pas partie.

Pourquoi mon chien a-t-il des flatulences ?

chien sur toilettes
Crédits : Page-Light-Studios / iStock

Très souvent, le problème vient de la mauvaise digestion des glucides et parfois même des protéines. En effet, les gaz proviennent d’une mauvaise dégradation des aliments qui restent au niveau du côlon. Ces aliments vont alors engendrer une prolifération de bactéries inadéquates et donc des gaz. En général, ce surplus de bactéries se manifeste chez le chien à la suite d’une alimentation inadaptée (mauvaise qualité, mauvaise conservation, etc.), d’une intolérance alimentaire (cela concerne généralement les protéines), d’une ingestion des aliments trop rapide, d’une transition alimentaire trop brutale, du stress ou encore d’une insuffisance pancréatique.

Si ces troubles digestifs deviennent chroniques, ils peuvent entraîner chez le chien une surcharge hépatique. Ce problème est parfois accompagné d’intolérance alimentaire, d’allergies, d’un pelage sec et terne, voire de problématiques plus graves telles que des signes d’encéphalopathie hépatique (syndrome neuropsychiatrique se caractérisant notamment par des changements de comportements, une désorientation et des tremblements de tête) ou une augmentation de l’urémie (insuffisance rénale).

Comment y remédier ?

1. Soutenir la transition vers une alimentation de qualité

Si vous souhaitez assurer une transition vers une alimentation de qualité pour votre chien, il va falloir le faire en douceur pour que sa flore intestinale puisse s’adapter. Vous pouvez lui donner des pré et probiotiques afin de soutenir la flore durant cette transition. Un peu de charbon végétal actif peut également être un bon complément puisqu’il va absorber toutes les toxines ainsi que les gaz. Une alimentation qualitative doit être très simple et sa composition très digeste.

chien qui attend sa gamelle
Crédits : Chalabala / iStock

2. Limiter la prise de glucides

Il existe aujourd’hui un nombre incalculable de marques de croquettes. Malheureusement, toutes ne sont pas réellement adaptées à votre chien. En effet, la quantité de glucides présente dans les croquettes ne devrait jamais dépasser le 1/3 de la composition totale, ce qui n’est pas le cas pour bon nombre de croquettes. C’est pour cette raison qu’il est très important de vous renseigner et de bien regarder la composition sur les paquets, car les fabricants qui mentionnent le taux de glucides (ou amidons) sur leur packaging sont très rares…

3. Chouchouter sa flore intestinale

Afin de remettre en état la flore intestinale de votre toutou, vous pouvez dès que cela vous semble nécessaire lui faire faire une cure de pré et probiotiques adaptés. Ils doivent notamment contenir la souche Enterococcus Faecium. Cette cure doit être faite sur un mois minimum. Elle aidera votre chien à retrouver une flore intestinale équilibrée.

4. Éviter le chien glouton

Si votre chien a tendance à avaler son repas en 10 secondes, optez pour une gamelle ludique. Il existe notamment des tapis de fouilles qui vont forcer votre animal à prendre son temps pour manger. De cette manière, votre chien risquera moins de développer des troubles digestifs.

Normalement, vous avez toutes les clés en main pour parvenir à soulager votre chien de ces petits soucis qui sont autant désagréables pour lui que pour vous !