in ,

Pourquoi faut-il éviter de donner des friandises “gratuites” à votre chien ?

Crédits : nortonrsx / iStock

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un chien, vous aimez certainement le gâter ! Vous connaissez ses péchés mignons par cœur et ne résistez pas à son regard attendrissant lorsque vous êtes à table. Dans ce cas, il a le droit à une petite friandise par là, un bout de poulet par ci : c’est ce qu’on appelle des friandises gratuites. De manière plus générale, il s’agit tout simplement de la nourriture que vous lui donnez en dehors de ses gamelles journalières. En résumé, c’est comme si vous grignotiez en dehors des repas et c’est justement là le problème…

Les risques de surpoids et les problèmes digestifs

chien obèse allongé sur le canapé
Crédits : Tamilisa-Miner / iStock

Comme nous le disions dans un précédent article à propos du surpoids chez le chien, une étude française menée par des vétérinaires montre que près de 25 % des chiens souffrent de surpoids. Malgré tout, la plupart des propriétaires ne s’en rendent pas forcément compte ou prennent le problème à la légère. Alors c’est sûr, un toutou un peu enrobé est mignon, mais cela peut malheureusement être très dangereux pour sa santé. En effet, l’obésité engendre de nombreux troubles et maladies tels que les problèmes respiratoires, un essoufflement à l’effort, des problèmes articulaires, des problèmes de foie et de diabète, des risques cardio-vasculaires, etc. Ce problème n’est donc pas à prendre à la légère ! De plus, la digestion d’un chien est assez particulière et le fait de grignoter peut provoquer des troubles digestifs comme la diarrhée, la constipation ou encore des vomissements. 

Le sujet du jour étant les friandises dites « gratuites », nous allons voir quel est leur rôle dans la prise de poids chez votre chien. Étant donné que ces dernières sont généralement données en dehors de la ration quotidienne de votre chien, ce sont des calories supplémentaires que votre chien avale sans nécessairement en avoir besoin. Évidemment, tout dépend de l’activité de votre animal, de sa race, mais aussi du nombre de friandises que vous lui donnez. Il n’est pas question de priver votre chien, mais de trouver le juste équilibre entre plaisir et santé.

Lui faire assimiler de mauvais comportements

chien qui aboie dans la rue
Crédits : Alina-Rosanova / iStock

Attention, lorsqu’on parle de mauvais comportements, on ne parle pas d’un chien qui deviendrait agressif ou violent. Par contre, donner des friandises gratuites à votre animal lui donne l’occasion de devenir opportuniste, c’est-à-dire qu’il risque de quémander en pleurant, en faisant le beau ou en aboyant, chose que vous allez trouver agaçante ou bien mignonne. Dans ce cas pour le faire taire ou bien pour lui faire plaisir, vous allez céder au bout d’un moment et lui donner sa friandise. Votre chien comprend alors qu’il a juste à être un peu plus patient ou bien plus insistant pour obtenir la friandise tant attendue. Évidemment, vous ne faites pas exprès de lui faire assimiler ce comportement, tout comme votre chien ne comprend pas non plus qu’il vous exaspère et que vous cédez pour avoir la paix… 

Toutefois, comme on ne cesse de le répéter dans nos articles « apprentissage », la nourriture est une récompense qui a un important pouvoir sur le chien. Elle lui permet en effet d’assimiler encore plus rapidement ce que vous récompensez, y compris les « mauvais » comportements. Par exemple, la prochaine fois que votre chien vous aboie dessus ou pleure pour avoir un morceau de votre steak, ignorez-le et attendez qu’il se calme. Dès qu’il se calme et que son comportement vous convient, vous pouvez  alors le récompenser pour cela.

En résumé, il n’y a rien de grave à offrir quelques friandises à votre chien ! Le tout est de trouver le juste équilibre et le bon moment pour lui donner. De cette manière, vous ne validerez pas de comportements indésirables et vous ne ferez pas trop grossir votre toutou adoré.