in

Un chien thérapeute soulage les soignants

Crédits : capture video Youtube / AFP es

Les chiens de thérapie sont souvent utilisés pour soulager les gens malades. Mais cette fois-ci, c’est aux soignants qu’ils prêtent main-forte. Voici Harley, le toutou qui aide le personnel médical à surmonter la crise, au sein de l’hôpital de Mexico.

Un quotidien exténuant

En ces temps incertains, les blouses blanches doivent faire face à des situations très rudes. Les journées sont interminables, les services de santé sont surchargés, les morts s’accumulent, les familles s’effondrent en pleurs, les respirateurs se font rares, le matériel médical vient à manquer…

De plus, beaucoup de soignants évitent leurs proches pour ne pas leur ramener le virus. On rajoutera donc l’isolement à la longue liste de difficultés auxquelles ils doivent faire face. Malgré ces conditions terribles, le personnel médical doit garder la tête froide afin d’être apte à continuer le combat. Et ça n’est pas toujours évident, ce pourquoi Harley a été mobilisé pour leur donner un petit coup de pouce…

Le toutou thérapeute

Harley est un Carlin âgé de 3 ans. On le surnomme « le borgne », car il a perdu un œil lors d’un accident l’année passée. Quand il était petit, il a suivi une formation pour devenir chien thérapeute. Le 20 novembre dernier, l’animal a rejoint le service de psychiatrie et de neuropsychologie de l’hôpital de Mexico. À l’origine, cette petite « Carlino-thérapie » était destinée aux patients. Mais depuis février, face à la crise du coronavirus et la détresse des soignants, les psychologues ont décidé de reconvertir le toutou…

Prêter patte-forte au personnel de santé

Lunettes de protection sur le museau, petites bottines bien attachées et costume protecteur enfilé, Harley est prêt pour entamer sa journée. La petite boule de poils arpente à présent les couloirs de l’hôpital afin de soulager le stress des blouses blanches. Il travaille aux cotés de Lucía Ledesma, une neuropsychologue.

Le matin avant de se lancer dans la fosse, le soir après une dure journée ou à n’importe quel moment lors d’une pause bien trop courte, le personnel médical peut toujours compter sur le petit chien. Harley est là pour leur tendre la patte et il ne manque jamais à l’appel. L’animal les aide à relâcher la pression et à recharger leurs batteries : un moment de détente, un sourire volé, un petit bol d’air frais…

C’est essentiel afin qu’ils puissent rassembler leurs forces et repartir d’attaque. Le toutou aide aussi les patients de manière indirecte, car soulager les soignants les rend plus efficaces. Eh oui, au milieu du chaos, une petite boule de poils à la bouille d’ange apporte bien plus qu’on ne pourrait l’imaginer.

Publiée par Trastornos de Personalidad- México sur Jeudi 7 mai 2020

Vous aimerez aussi :

Solidarité et coronavirus : les gens proposent de s’occuper des chiens des soignants

Des détenus et des chiens se réhabilitent l’un l’autre

Apprendre à lire grâce aux chiens d’assistance !