in ,

Comment identifier les signaux d’un chien qui se sent menacé ?

Crédits : hidako / iStock

Lorsque votre toutou rencontre un nouveau congénère ou bien une situation inédite, il peut se sentir mal à l’aise, voire en danger. Dans ce genre de cas, votre chien va réagir de la manière qui lui semble la plus adaptée pour gérer au mieux la situation. Mais savez-vous reconnaître quand votre chien se sent menacé ?

La règle des « quatre F »

Chien apeuré
Crédits : Astakhova / iStock

D’une manière générale, lorsque votre chien se retrouve dans une situation où il éprouve de l’anxiété ou de la peur, il peut avoir quatre types de réactions. Ces dernières sont désignées par les Anglo-saxons par les « quatre F » : 

  • Freeze : le chien s’immobilise et n’ose plus bouger.
  • Flirt : le chien tente de communiquer à son congénère ou à vous-même son malaise ou son anxiété.
  • Flight : le chien prend la fuite et peut, par exemple, se réfugier auprès de vous.
  • Fight : le chien devient plus agressif et peut se mettre à attaquer.

Ces quatre réactions instinctives ne concernent d’ailleurs pas seulement les chiens, mais tous les animaux, y compris les humains. En fonction de sa personnalité, de son histoire et de ses expériences, le chien choisira l’une ou plusieurs de ces options pour exprimer son mal-être face à une situation. Il peut même passer de l’une à l’autre très rapidement. Toutes ces stratégies ont pour but d’éloigner la menace. 

Pourquoi est-ce important d’être capable de reconnaître les 4F ? 

Chien peureux immobile derrière son maître
Crédits : CBCK Christine / iStock

Pour son bien-être, mais aussi pour votre relation, il est indispensable que vous sachiez reconnaître les réactions de votre chien face au stress ou à la peur. Pourquoi ? Car un chien incompris sera très souvent catalogué comme étant un chien agressif, mal éduqué ou encore têtu. En réalité, le pauvre animal exprime simplement sa détresse. Si votre chien vient se réfugier dans vos jambes au moment de la rencontre avec l’un de ses congénères, ne riez pas parce que cela est attendrissant, mais prenez vraiment conscience du message que vous envoie votre animal et mettez un terme au contact avec l’autre chien. Si vous ignorez la détresse de votre animal, vous le punissez indirectement en ne l’aidant pas à surmonter son angoisse. De cette manière, vous risquez de perdre la confiance qu’a votre chien en vous… 

La clé : observer son chien 

Chien reniflant un chat
Crédits : chendongshan / iStock

Comprendre votre toutou est indispensable, et cela passe avant tout par l’observation. Pour mieux comprendre votre chien, soyez attentif à ses postures ou encore aux sons qu’il peut émettre. Est-ce qu’il a l’air tendu ? Ses oreilles sont-elles pointées vers l’avant ou plaquées à l’arrière ? Ses pattes tremblent-elles ? A-t-il le poil hérissé ? Sa queue est-elle fièrement dressée ou bien coincée entre ses jambes ? A-t-il les babines retroussées ? Grogne-t-il ou gémit-il ? Il existe une multitude de signaux corporels que votre chien utilise pour exprimer son insécurité. À vous de l’observer ! 

Une fois ce travail d’observation fait, vous devriez arriver à mieux cerner l’état émotionnel de votre animal. Au travers de son comportement et des stratégies qu’il emploie face à une situation inédite, vous comprendrez en effet rapidement s’il se sent en sécurité ou non.