in

Des détenus et des chiens se réhabilitent l’un l’autre

Crédits : Capture video Youtube / Dog Hub TV

Deux ONG prennent en charge des chiens de refuge difficiles à adopter, puis les confient à des prisonniers pour qu’ils les réhabilitent. D’un côté cela responsabilise les détenus et favorise leur réinsertion. Et de l’autre, cela permet à ces pauvres toutous seuls au monde d’éviter l’euthanasie et de trouver enfin une famille.

Une situation gagnant-gagnant 

Le « Pawsitive change » et le « TAILS » (Teaching Animals and Inmates Life Skills) sont des programmes mis en place par deux ONG américaines. Elles travaillent en partenariat avec divers refuges et centres pénitentiaires de Floride et de Californie.

C’est une idée particulièrement atypique qui consiste à réunir des détenus et des chiens abandonnés à problèmes. Chacun peut apporter quelque chose à l’autre. Seuls, ils sont dans la misère, mais unis, ils peuvent avancer vers des jours meilleurs. L’expression « faire d’une pierre deux coups » prend ici tout son sens.

Réhabiliter les chiens

Certains animaux sont difficiles à adopter car ils ont des troubles comportementaux tels que des phobies. Il y en a qui sont terrorisés par les êtres humains et qui ne laissent personne les toucher. Quand les refuges sont surpeuplés, ils sont obligés d’en euthanasier une partie. L’association les prend donc en charge afin d’éviter ce drame.

Chaque chien est assigné à un ou deux prisonniers avec qui il passe plusieurs heures par jour, sous la supervision des bénévoles de l’association et des gardiens. Cela inclut des promenades, des jeux et un programme d’entraînement pour soigner les problèmes comportementaux. Les détenus travaillent avec ces animaux pendant plusieurs mois jusqu’à ce qu’ils soient complètement réhabilités. Puis, ils sont récupérés et placés dans des familles adoptives.

Publiée par Pawsitive Change sur Jeudi 21 décembre 2017

Donner des compétences professionnelles aux détenus

C’est un processus très encadré qui débouche sur un diplôme d’entraînement canin. Il permet aux détenus d’étoffer leur CV, un moyen de favoriser leur réinsertion. Ils apprennent aussi des notions essentielles comme la patience, le travail d’équipe, les responsabilités, le sang-froid, la communication, et l’empathie.

Cela peut réveiller des vocations. On prendra l’exemple d’un des prisonniers qui a rejoint un refuge suite à sa libération. Il est devenu technicien de refuge, puis chef des adoptions, puis technicien vétérinaire.

Il faut gagner le droit de participer au programme

Le processus de sélection est très strict. Seuls les prisonniers qui ont un comportement irréprochable ont le droit de participer. Il s’agit d’une récompense. Cela les incite donc à se tenir à carreau et à faire des efforts.

De plus, cela permet d’éviter les détenus à risque. En effet, les personnes qui dirigent le programme font très attention à qui elles laissent participer. Par exemple, elles éliminent d’office les gens incarcérés pour un crime touchant de près ou de loin aux animaux.

Publiée par Pawsitive Change sur Samedi 29 février 2020

Se côtoyer pour changer

Certains détenus ont grandi dans l’extrême pauvreté avec personne pour leur tendre la main. D’autres ont eu un père violent comme unique figure de masculinité. Ils ont donc appris à se débrouiller seuls pour survivre, à ne jamais montrer de faiblesses et à extérioriser leur masculinité en montrant leurs poings. Les chiens permettent de briser ce cercle vicieux. Grâce à eux, les prisonniers apprennent à s’ouvrir à quelqu’un d’autre, cette petite boule de poils, à faire confiance et à montrer toutes leurs faiblesses sans avoir peur des conséquences.

Du côté des chiens, le changement est également radical. Beaucoup ont été traumatisés par les êtres humains. Toutefois, grâce aux détenus, ils apprennent que les hommes ne leur feront pas forcément du mal et qu’il n’y a pas à avoir peur.

Réapprendre à aimer

La plupart des prisonniers proviennent de foyers brisés, violents ou abusifs. Ils sont seuls, n’ont personne à leurs côtés, et bien souvent, ils n’ont jamais connu l’amour d’une famille. Les chiens du programme sont dans la même situation, ce pourquoi les détenus s’identifient beaucoup à ces animaux et se lient facilement d’amitié avec eux.

Les chiens et les prisonniers découvrent ensemble que ce monde a aussi du bon à offrir et que la douceur est possible. Et ils apprennent tous deux ce qu’est l’affection. Beaucoup de détenus rapportent que c’est la première fois de leur vie qu’ils ressentent un amour inconditionnel et qu’ils se soucient réellement de quelqu’un d’autre. Avoir un compagnon, du soutien et de l’espoir sont des prérequis essentiels à toute réinsertion, qu’elle soit humaine ou canine.

After 24 years in prison and graduating from 2 of our programs, another one of our guys is going home! Thank you to his…

Publiée par Pawsitive Change sur Vendredi 21 juin 2019

Vous aimerez aussi :

Ces chiens qui sauvent des vies…

Des ONG viennent en aide aux chiens des sans-abri

Foxtrot, le chien humanitaire qui lutte contre le génocide des Rohingyas f