in

Connaissez-vous ces 3 mythes et légendes autour des chiens noirs ?

© AB Photography - iStock

En France et dans d’autres pays d’Europe, croiser la route d’un chat noir porterait malheur. Cette superstition qui leur mène la vie dure remonte au Moyen-Âge, car on considérait à cette époque qu’ils étaient les animaux de compagnie des sorcières. Mais saviez-vous que les chiens noirs avaient également mauvaise réputation ? Découvrez trois mythes et légendes entourant les chiens noirs. 

Le chien noir, présage de mort

illustration d'un chien noir avec des yeux rouges
© sarah5 – iStock

Dans les croyances européennes, les chiens noirs étaient associés à la mort. Dans l’imaginaire collectif, son apparence se rapproche en réalité du loup. Pour les fans d’Harry Potter, le Sinistros en est la parfaite représentation. En Angleterre, le chien noir se présente sous la forme d’un spectre dont l’apparition était considérée comme un présage de mort. Il apparait généralement la nuit et est directement associé au diable. Ses yeux rouge écarlate ressortent grâce à sa fourrure noir ébène. Certaines légendes laissent entendre qu’il pourrait changer d’apparence à sa guise. Bien que son apparition soit un signe funeste pour les locaux, le chien noir n’est jamais agressif et parfois même bienveillant !

Anubis, le dieu des morts

statut anubis
© Daemon Barzai – iStock

C’est à l’époque de l’Égypte ancienne que l’on découvre les premières croyances autour du chien de couleur noire. D’ailleurs, vous avez certainement déjà entendu parler d’Anubis. Né d’une relation illégitime entre Osiris et sa soeur Nephthys, il est le dieu de la mort. Également gardien des portes de l’au-delà, il guide les défunts vers le monde souterrain. Représenté sous la forme d’un homme à tête de chien avec de longues oreilles pointues, il est la personnification des chiens sauvages et des chacals qui déambulaient dans les petites rues des villages. Sa couleur noire fait référence à la teinte très sombre du bitume qui sert à la momification. En effet, Anubis est également l’inventeur de la momification qu’il pratique pour la première fois sur son propre père afin de le ramener à la vie. 

Cerbère, le gardien des Enfers

chien cerbère à trois têtes lors d'un festival des lumières
© Tom Meaker – iStock

Dans la mythologie grecque, un être terrifiant a pour rôle de garder l’entrée des enfers : c’est Cerbère. Chien tricéphale noir doté de crocs tranchants et d’un corps massif se terminant par une queue de serpent ou de dragon, il veille à ce que les défunts entrent bien au royaume des enfers. Ses trois têtes lui servent à avoir un œil partout sur l’entrée de ce lieu terrifiant. En effet, son objectif est d’interdire à toutes âmes ayant déjà pénétré les enfers d’en ressortir et d’empêcher les vivants d’y entrer. Malgré tout, certains héros connus de la mythologie grecque, comme Orphée, ont réussi l’impossible en déjouant le monstre.