in ,

Comment réussir au mieux la socialisation de son chien ?

© anthony-duran - Unsplash
Rate this post

Le chien est un être social : il a non seulement besoin de rencontrer d’autres congénères, mais aussi d’autres humains. C’est pour cette raison que la socialisation est extrêmement importante tout au long de sa vie. Pour que cette étape se déroule au mieux et que votre chien se sente bien lors de ses nouvelles rencontres, découvrez ces quelques astuces ! 

Laissez votre chien faire les choses

husky et jeune chien qui jouent ensemble
© karl-anderson – Unsplash

Vous voyez un chien au loin, il a l’air trop mignon et vous avez envie de le caresser. Sauf que votre chien, lui, n’a peut-être pas envie de rentrer en contact avec ce congénère. En effet, socialiser son chien ne signifie pas rencontrer absolument tous les chiens que vous croisez sur votre route. Si votre toutou l’ignore, c’est qu’il n’a pas envie d’interagir. Alors, ne le forcez pas ! Et cela est aussi valable avec les humains. Un chien n’est pas un défouloir à caresses, s’il n’a pas envie d’être approché, laissez-le et ne le portez pas pour qu’il se fasse caresser par la personne en question, car cela serait totalement contre-productif. Pire, ce comportement pourrait à la longue le rendre réactif et sensible aux chiens et/ou aux humains ! Laissez-lui le temps, s’il a envie de renter en contact avec un humain ou un autre congénère, il le fera de lui-même.

Laissez-lui un maximum de liberté 

En ville, les rencontres entre chiens n’ont pas vraiment d’autre possibilité que d’être réalisées en laisse. Malheureusement, cet outil restreint inévitablement les mouvements de votre animal et le contraint même à aller dans la direction exacte que vous avez choisie. Cela réduit alors drastiquement les espaces et les temps d’interactions lors d’une rencontre entre congénères. En plus, sans vous en rendre compte, lorsque vous bloquez ou tirez votre chien, cela peut engendrer du stress. Alors, s’il est vraiment nécessaire que votre chien soit tenu en laisse, notamment en ville pour une question de sécurité, essayez autant que possible de le tenir avec une longe de plusieurs mètres. Vous pourrez ainsi le tenir plus court lorsque vous êtes à proximité de la route et lui laisser un maximum de liberté dans les parcs et autres lieux de rencontres. 

Soyez à l’écoute de votre chien 

chiens qui jouent ensemble
© sebastian-coman – Unsplash

On pense souvent à tort que nos chiens peuvent parfaitement se débrouiller seuls lors d’une rencontre. Ce n’est pas totalement faux, mais ce n’est pas tout à fait vrai non plus. Dans ces moments, soyez à l’écoute de votre chien. En effet, contraints de nous suivre en promenade, les chiens ne choisissent généralement pas vraiment qui ils décident de rencontrer. C’est donc à vous de gérer leurs interactions afin de faire en sorte que tout se déroule pour le mieux. Bien que de manière générale les chiens savent mieux communiquer avec l’autre chien que son propriétaire lui-même, entre congénères, les codes de chacun ne sont pas forcément toujours compris de tous. Certains chiens peuvent ainsi se montrer insistants alors que l’autre, mal à l’aise, souhaiterait interrompre l’interaction. Cela peut à la longue amener à des situations plus dangereuses, comme une bagarre. 

C’est pourquoi, même si le chien en face cherche simplement à jouer, vous devez mettre un terme à l’interaction si vous observez que votre animal est en détresse émotionnelle et/ou physique ! 

Rencontrez différents chiens tout au long de sa vie

Ce n’est pas parce qu’un chiot a rencontré une multitude de chiens lorsqu’il était jeune que cela fera de lui un animal social ad vitam aeternam. La sociabilité s’entretient et nécessite que des rencontres régulières soient organisées tout au long de la vie du chien. De même, si vous avez déjà deux chiens à la maison et que vous adoptez un jeune chiot, ce dernier ne sera pas nécessairement sociable s’il passe son temps uniquement avec eux. C’est en effet la diversité et la régularité des rencontres qui fait que votre toutou entretiendra une bonne entente avec ses congénères. Bien entendu, il existe des exceptions, souvent liées à des traumatismes, qui font que certains chiens ressentent plus de stress qu’autre chose à rencontrer d’autres chiens. Observez votre animal et faites ce qui est bon pour lui ! 

Ne vous fiez pas aux idées reçues !

chiens qui jouent
© david-taffet – Unsplash

Vous aimez évidemment votre chien et souhaitez lui éviter des situations conflictuelles. Toutefois, faites attention à ne pas vous fier aux idées reçues bien ancrées, comme le fait que deux mâles entiers ne peuvent pas s’entendre, que telle ou telle race n’est pas sociable, qu’un gros chien va forcément vouloir « dominer » le petit chien, etc. Bien entendu, toutes ces situations peuvent arriver, mais ne doivent pas devenir une généralité, car l’inverse peut également se produire. Un chien devient sociable en rencontrant des congénères de toutes sortes. À vous d’apprendre à connaître votre chien et si vous avez un doute lors d’une rencontre, parlez au propriétaire de l’autre animal afin d’en apprendre plus. Si vous n’êtes pas sûr de la rencontre, n’hésitez pas à décliner.