in

Connaissez-vous la kinésiologie ? Découvrez ses bienfaits pour votre chien

© standret - iStock

Il y a quelques années, il n’existait pas vraiment de méthode alternative dédiée au bien-être de notre toutou. Depuis, de nombreuses disciplines permettant de rétablir l’équilibre aussi bien physique que mental chez nos animaux se sont développées : ostéopathe, masseur, comportementaliste, communicant animalier, etc. Aujourd’hui, nous vous parlons d’une discipline encore méconnue dans le monde animal. Êtes-vous déjà allé voir un kinésiologue ? Eh bien, sachez que votre toutou peut lui aussi bénéficier de ses services !

Qu’est-ce que la kinésiologie animale ?

chien qui se fait masser
© Iulia-Zemtsova – iStock

La kinésiologie est une technique douce visant à dénouer des blocages énergétiques par le toucher. Développée sur les bases de la médecine chinoise, elle va permettre la libération d’un stress gardé en mémoire par le corps afin de rééquilibrer l’animal à la fois sur le plan physique, émotionnel et énergétique. En effet, nos animaux tout comme nous les humains sont soumis à du stress, des peurs, des douleurs, des blocages, etc. Tout cela est souvent en lien avec des vécus traumatisants : maltraitance, séparation  précoce de la mère, abandon, etc. L’objectif de la kinésiologie est donc de rendre à l’animal son plein potentiel, la possibilité de mieux gérer ses émotions et récupérer sa capacité de choix. Elle vous permet également de découvrir le monde émotionnel de votre animal et de renforcer votre relation. Joli programme, n’est-ce pas ?

Comment se déroule une séance de kinésiologie ? 

En kinésiologie, ce sont les cellules de votre corps (technique dite « en transfert ») ou celui de votre animal (technique dite « en direct ») qui parle, pas le mental ! La technique en transfert s’effectue au travers d’un test musculaire et peut être réalisée à distance de l’animal. S’il travaille en direct, le thérapeute ne passe pas par vous, mais effectue ses soins directement en présence de l’animal en le touchant. Les deux méthodes permettent de s’adapter à l’animal en fonction du stress que la rencontre et le contact avec un inconnu peuvent engendrer. Dans tous les cas, le thérapeute ne vous demandera jamais de faire venir votre animal à son cabinet afin d’éviter tout stress supplémentaire. Il interviendra généralement au domicile de l’animal. 

technique du test musculaire
© kinecomte.ch

Qu’est-ce que le test musculaire ? 

Le test musculaire est l’outil indispensable en kinésiologie ! Il consiste à appliquer une légère pression sur une partie du corps pour tester la résistance musculaire. En général, c’est votre bras qui est utilisé, car c’est le plus simple et le plus accessible. En fonction de la réponse musculaire obtenue : muscle « faible » (le bras lâche) ou muscle « fort » (le bras tient et ne faiblit pas sous la pression), le thérapeute peut déduire la présence ou l’absence d’un stress en lien avec l’objectif de la séance.

Dans quel cas consulter un kinésiologue pour votre chien ?

Les motifs de consultation pour votre compagnon à quatre pattes (ou tout autre animal) peuvent être divers et variés ! Il peut par exemple s’agir de résoudre des problèmes de comportement comme l’agressivité, le marquage, la destruction, etc. Cela peut aussi venir à bout de problèmes relationnels, de peurs, d’une angoisse de séparation, d’une déprime, d’une difficulté d’adaptation au changement si vous ne reconnaissez plus votre chien du jour au lendemain. La kinésiologie peut également apaiser le stress dans certaines situations : compétitions, transports, visite chez le vétérinaire, etc.

Enfin, cela peut également s’avérer utile dans le cas d’une problématique d’ordre physique, comme une boiterie par exemple. Bien évidemment, il faudra déjà avoir consulté un vétérinaire puis un ostéopathe si votre vétérinaire vous le préconise. Si après avoir vu ces deux praticiens le problème persiste encore, alors vous allez pouvoir appeler le kinésiologue à la rescousse. 

Enfin, n’oubliez pas que les pratiques énergétiques ne remplacent en aucun cas la médecine vétérinaire, mais peuvent venir en complément.