in

Médecine vétérinaire : avez-vous déjà entendu parler de l’isothérapie ?

© LuCaAr - iStock
Rate this post

Votre chien souffre régulièrement de calculs ou a une infection chronique que même les antibiotiques n’arrivent pas à combattre ? Avez-vous déjà entendu parler de l’isothérapie ? Cette médecine scientifique assez semblable à l’homéopathie est encore méconnue. Elle peut pourtant être redoutablement efficace dans certaines situations concernant la santé de nos toutous et de nos compagnons à quatre pattes d’une manière générale. 

Qu’est-ce que l’isothérapie ? 

L’isothérapie consiste à préparer des solutions à base de produits biologiques. En effet, un traitement isothérapique peut être fait à partir de sang, d’urines, de calculs, de pus, mais également à base de matières virulentes comme des microbes, et ce, de manière hautement diluée. Mais pour quoi faire ? L’objectif de cette méthode est de faire absorber à votre chien, en très petites doses, la substance même qui a apporté la maladie ! Pour faire simple, vous connaissez certainement l’expression « soigner le mal par le mal » ? Eh bien, l’isothérapie fonctionne exactement comme cela. 

Le traitement isothérapique se présente sous forme de petites granules comme l’homéopathie. Ces dernières contiennent évidemment une quantité très faible des sécrétions de votre chien. 

traitement isothérapique chien
© erierika – iStock

En quoi cette médecine peut-elle aider mon chien ? 

Les résultats d’un traitement isothérapique sont assez impressionnants lorsqu’il s’agit de traiter des affections récidivantes, mais aussi résistantes à toutes sortes d’antibiotiques ! Par exemple, si votre chien souffre d’une infection urinaire chronique depuis plusieurs mois, ce type de traitement peut être très intéressant. En réalité, en médecine vétérinaire, l’isothérapie peut avoir un immense champ d’application qui va des abcès aux infections, en passant par les calculs ou des diarrhées. En résumé, tout est envisageable. Bien entendu, l’isothérapie ne s’utilise pas en cas de diarrhée de passagère, mais peut être envisagée lorsque la maladie est chronique et qu’elle commence à s’installer. 

Comment administrer un traitement isothérapique à mon chien ? 

Tout d’abord, sachez que la prescription de cette médecine doit impérativement être faite sous la responsabilité d’un praticien. En effet, l’isothérapie nécessite premièrement un vétérinaire qualifié dans ce domaine pour faire le diagnostic et la prescription, mais aussi un laboratoire de bactériologie pour effectuer une préparation rigoureuse du traitement. Ne vous amusez donc pas à créer le traitement de votre animal vous-même en jouant au petit chimiste ! Bien qu’elle ne possède pas de contre-indication, l’isothérapie a une posologie stricte. C’est pourquoi aucune fantaisie n’est permise.

Sachez que le traitement se déroulera généralement de cette manière et pourra être reconduit une à deux fois :

  • 3 granules par jour en 5 CH durant une semaine
  • 3 granules par jour en 7 CH la semaine suivante
  • 3 granules par jour en 9 CH la semaine suivante
  • 3 granules par jour en 12 CH la semaine suivante
  • 3 granules par jour en 15 CH la semaine suivante
  • 3 granules par jour en 30 CH la semaine suivante

Bien entendu, l’isothérapie n’est pas une méthode miraculeuse qui guérira votre animal dans tous les cas. Toutefois, après avoir entendu les conseils et l’avis de votre vétérinaire, vous n’aurez rien à perdre à essayer s’il est d’accord. C’est une méthode vraiment efficace et qui a fait ses preuves !