in ,

Activité masticatoire : que peut-on donner à mâcher à son chien ?

© Ksenia Raykova - iStock

L’activité masticatoire est un besoin essentiel de votre chien. Pour lui permettre de l’assouvir, il existe une multitude d’objets sur le marché canin, mais tous ne sont pas forcément adaptés. Alors, pour vous faciliter la tâche, nous vous avons fait une courte sélection des indispensables à avoir dans son placard à friandises !

Les précautions à prendre 

Les objets masticatoires ne sont pas sans risque pour votre chien : occlusion intestinale, diarrhée, fracture dentaire, blessure à l’intérieur de la bouche, etc. C’est pourquoi, avant de donner quoi que ce soit à votre chien, quelques précautions sont à prendre. Pour commencer, adaptez toujours ce que vous donnez à la taille de votre chien. Il est évident que vous n’allez pas donner une énorme corne de buffle à un chihuahua. Ensuite, adaptez également la texture de l’objet en fonction de la santé bucco-dentaire, de la puissance de la mâchoire et de l’âge de votre animal. Vous ne donnerez donc pas un bois de cerf à un vieux chien aux dents fragiles. Enfin, afin d’éviter un accident, gardez toujours un œil sur votre chien lorsque vous lui faites découvrir pour la première fois un objet masticatoire. 

Que peut-on donner à mâcher à son chien ? 

Découvrez trois options d’objets à mâcher que vous pourrez donner à votre chien sans crainte. Nous les avons classés du plus dur au moins dur. Veillez donc à surveiller votre animal pour éviter une fracture dentaire sur les éléments les plus coriaces.

chien en train de mâcher un bois de cerf
© Hoard11 – iStock

Le bois de cerf

Les bois de cerf sont généralement issus de la chute naturelle de la ramure des cerfs. Ils ne sont donc pas traités. Les bois de cerf sont très résistants et offriront donc de longs moments de mastication à votre animal. Toutefois, pour qu’il n’y laisse pas un croc, offrez-lui sous forme de tronçons uniquement s’il a une mâchoire puissante. Pour les plus petits chiens ou les chiens avec une santé bucco-dentaire plus fragile, optez pour les bois tranchés. 

Une corne de buffle

La corne de buffle est généralement très appréciée de nos amis les toutous, mais un peu moins par leurs humains. En effet, elle est très odorante, ce qui est très appétant pour votre chien, mais cela peut être gênant pour vous. La corne de buffle est un peu moins dure que le bois de cerf, mais attention tout de même avec les chiens aux dents fragiles. 

Les oreilles de porc et de bœuf séchées

Première chose à savoir, les oreilles sont constituées de cartilage et de peau. Elles sont donc très riches en collagène qui est une protéine non digestible par les chiens. Il faudra donc distribuer ce mets de manière modérée afin d’éviter l’apparition de diarrhées. À part ça, les toutous sont généralement très friands de cette friandise agréable à mastiquer. 

Bien entendu, vous pouvez également donner un grand classique à votre chien : les os. D’ailleurs, si cela vous intéresse nous avons un article dédié à ce sujet.

Les alternatives végétales

Si vous souhaitez choisir une alternative végétale qui soit tout aussi efficace pour votre chien, c’est tout à fait possible ! Découvrez le bois d’olivier ainsi que la racine de bruyère.

chien en train de mâcher un morceau de bois
© marc chesneau – iStock

Le bois d’olivier

Le bois d’olivier se présente généralement sous forme de bâton, un peu comme celui que vous envoyez à votre chien pour jouer. Toutefois, il a la particularité d’être séché, poncé puis légèrement infusé dans de l’huile d’olive afin que votre chien ne se blesse pas avec des échardes lorsqu’il le mâche. Il convient parfaitement à tous les chiens, à condition de choisir un bois d’olivier adapté à la taille de votre toutou. Néanmoins, le bois peut être moins appétant qu’une oreille de porc pour lui. Dans ce cas, vous pouvez le faire infuser de nouveau dans de l’huile d’olive ou le tremper rapidement dans une huile de saumon.

Une racine de bruyère

Tout comme le bois d’olivier, la racine de bruyère est une bonne alternative végétale aux autres objets masticatoires. Son traitement est quasiment le même que celui du bois d’olivier, c’est-à-dire qu’elle est séchée, poncée et généralement infusée dans de l’huile d’olive. Au préalable, elle est également traitée dans de l’eau bouillante afin de la débarrasser de ses tanins. Récoltées raisonnablement, les racines de bruyère sont un jouet naturel, durable et respectueux de l’environnement.