in

Bobby, le petit chien le plus célèbre d’Écosse !

© jentakespictures - iStock

Avez-vous déjà entendu parler de Greyfriars Bobby ? Si vous avez déjà eu l’occasion de voyager en Écosse et plus particulièrement dans la ville d’Édimbourg, il y a peu de chance pour que vous ayez échappé à son histoire. En effet, les Écossais vouent un véritable culte à ce petit chien dans la capitale, à tel point qu’il a même une statue à son effigie érigée en plein centre de la ville. Alors si vous ne la connaissez pas encore, découvrez tout de suite l’émouvante histoire de Bobby !

Si la loyauté avait un nom… 

photo de la statue de Greyfriars Bobby avec le restaurant à son nom en fond à Edimbourg
© jamie wheeler – Unsplash

Si la loyauté avait un nom, les écosserais la nommerait très certainement « Bobby »…

L’histoire de ce petit chien de race Skye Terrier a commencé en 1956 lorsqu’il a fait à 6 mois la rencontre de John Gray. Policier de la ville d’Édimbourg, ce dernier est tombé sous le charme et a donc décidé de l’adopter. Les deux compères sont devenus rapidement inséparables et Bobby accompagnait John dans toutes ses rondes de nuit sur le marché au bétail. Chaque jour à 13h et sous le son du canon donné par le château d’Édimbourg appelé le « One O’Clock Gun », le jeune chien et son maître allaient déjeuner dans le même petit restaurant. John Gray donnait toujours une petite brioche et un os à son fidèle Bobby. Après seulement deux belles années passées ensemble, John Gray est tombé malade et il est décédé en 1858 de la tuberculose. Le jeune chien a alors adopté le plus incroyable et fidèle des comportements en ne quittant pas la tombe de son maître jusqu’à sa propre mort.

En effet, dès le lendemain des funérailles de John Gray, le gardien du cimetière de Greyfriars a retrouvé Bobby allongé sur la tombe de son maître. Il a essayé tant bien que mal de le chasser chaque jour, mais le petit chien refusait de quitter la tombe. Le gardien a fini par demander une dérogation à la ville d’Édimbourg pour autoriser la présence de Bobby au cimetière. Le Skye Terrier est ainsi resté fidèle à son maître en se rendant sur sa tombe pendant 14 ans jusqu’à sa propre mort. Les seuls moments où il quittait le cimetière, c’était à 13h pour aller réclamer à manger au restaurant où il avait l’habitude d’aller avec John… 

Un symbole pour les Écossais 

montage de la tombe (à gauche) et de la statue (à droite) de Greyfriars Bobby
© jentakespictures – iStock & Liz-Leyden – iStock

Bobby est donc mort 14 ans après son humain. Une tombe a été construite en son honneur à Greyfriars, non loin de celle de son maître. Si vous faites un tour au cimetière, vous apercevrez certainement des centaines de bâtons et autres jouets ou friandises pour chien déposés sur sa tombe. En effet, cette dernière est devenue un véritable sanctuaire où les gens viennent déposer des cadeaux en hommage à la loyauté du petit chien. Son épitaphe dit d’ailleurs : « Que sa loyauté et sa dévotion soient un exemple pour nous tous ». 

Une statue grandeur nature est également érigée à Édimbourg à proximité du musée national d’Écosse. Cette dernière est un passage obligé de toutes les visites guidées de la ville. D’ailleurs, il paraîtrait que toucher la truffe de Bobby porterait bonheur… Malheureusement, cette tradition abîme la statue. Au musée d’Édimbourg, vous trouverez également des photos et des objets comme le collier ayant appartenu au petit chien. 

Greyfriars Bobby est toujours très présent dans la vie des Écossais. Il est et restera un symbole de fidélité, et pour toujours leur chien national !