in

Chien et plantes d’ornement de Noël : attention aux intoxications

© Firn - iStock
Rate this post

Bien qu’il s’agisse de plantes d’ornement traditionnelles des fêtes de fin d’année, le gui, le houx ainsi que le Poinsettia ne sont pas des végétaux très festifs pour nos animaux de compagnie. En effet, leur ingestion peut être fatale pour nos toutous ! Toutefois, si votre maison est décorée avec ces plantes et que vous les aimez, sachez qu’il n’est pas non plus indispensable de les éradiquer de votre intérieur. Néanmoins, soyez très prudent et ne les laissez pas à portée de votre animal. 

Le gui, plante de l’amour

rameaux de gui dans un panier
© Oksana_Schmidt – iStock

S’embrasser sous une boule de gui le 31 décembre à minuit est une coutume ancestrale qui remonte au culte païen qui avait cours lors des cérémonies celtiques de mariage. Censé favoriser la fécondité, cette tradition du Nouvel An invite les couples en quête de bonheur à s’embrasser sous du gui pour placer l’année à venir sous de bons auspices. Alors, plante porte-bonheur oui, mais pas vraiment pour votre chien ! En effet, le gui est extrêmement toxique, notamment à cause d’une protéine prénommée la viscotoxine. En outre, cette plante possède également d’autres substances aux actions à la fois hypotensives, nécrosantes et diurétiques. 

Les signes de l’intoxication au gui

En fonction de l’importance de l’intoxication, les symptômes peuvent être nombreux et très différents. Votre chien va certainement commencer par être pris de vomissement, de diarrhée et d’hypersalivation. Il peut également souffrir de difficultés respiratoires en cas d’une ingestion en grande quantité ou d’une intoxication avancée. Votre animal peut par ailleurs devenir hypotonique (fatigué, manque de tonus musculaire), souffrir d’ataxie (perte d’équilibre, mouvements non coordonnés), mais également de paralysie.

Le houx, plante porte-bonheur

branche de houe
© Delpixart – iStock

Tout comme son cousin le gui, le houx est également une plante qui porte-bonheur au moment des fêtes de fin d’année. Les druides celtes cueillaient des rameaux de houx et de gui pour les offrir aux villageois afin de leur porter bonheur. Cette vieille tradition perdure donc encore aujourd’hui, ce qui une fois de plus ne fait pas le bonheur de nos toutous. En effet, qu’il s’agisse des baies rouges ou bien des feuilles, chaque élément est composé de molécules différentes et toxiques pour les chiens et les animaux d’une manière générale. L’ilixanthine, l’illicine et des tanins sont présents dans les feuilles alors que les baies renferment des molécules émétiques et purgatives.

Les signes de l’intoxication au houx

Votre chien peut s’intoxiquer en mâchouillant simplement des feuilles ou les baies du houx. Quelques heures plus tard, en cas d’ingestion légère, il pourra alors présenter des symptômes d’ordre digestif tels que des vomissements, des diarrhées ainsi que des douleurs abdominales. Dans le cas où votre animal aurait ingéré une grande quantité de houx, les symptômes occasionnés seront plus importants et toucheront le système nerveux. Il pourra alors souffrir d’ataxie (perte d’équilibre, mouvements non coordonnés), de convulsions, voire même risquer de tomber dans le coma. Chez les petits chiens, même une très faible quantité ingérée peut être dangereuse…

Le poinsettia ou étoile de Noël

poinsettia de toutes les couleurs
© Goroda – iStock

Plus connu sous le nom d’étoile de Noël en raison de sa jolie forme, le Poinsettia est une plante exotique originaire des zones tropicales d’Amérique Centrale qui est très prisée lors des fêtes de fin d’année. En effet, ses couleurs variées décorent parfaitement les intérieurs à Noël. Le problème est que cette plante peut être toxique pour les chiens puisqu’elle contient du latex. Or, il s’agit d’une substance corrosive qui peut attaquer le système digestif, les yeux ainsi que la peau de l’animal. 

Les signes de l’intoxication au Poinsettia

Rassurez-vous, contrairement au gui et au houx, une intoxication au Poinsettia est rarement mortelle. Toutefois, elle peut provoquer des troubles digestifs, tels que des vomissements, des diarrhées, une hypersalivation, etc. Elle peut en outre engendrer des troubles nerveux, tels que l’ataxie ou des tremblements. Si votre animal croque dans la plante, cela peut également entrainer des projections de latex. Dans ce cas, votre chien peut souffrir de rougeurs puis de cloques sur la peau, ainsi que de larmoiements si les yeux sont atteints.

Votre chien s’est intoxiqué, comment réagir ? 

Dans les trois situations, c’est-à-dire en cas d’ingestion de houx, de gui ou de Poinsettia, la première chose à faire est de contacter votre vétérinaire. Si cela arrive le dimanche ou un jour férié, sachez qu’il y aura systématiquement un vétérinaire de garde. Appelez donc votre clinique habituelle qui vous donnera le numéro du vétérinaire disponible pour les urgences. Vous pouvez également contacter un centre anti-poison vétérinaire. 

En attendant, n’essayez pas de faire vomir votre animal et ne lui donnez ni à manger ni à boire. Dans le cas d’une intoxication au Poinsettia, sachez que le pronostic vital est généralement favorable si un traitement est mis en place rapidement. Dans le cas du houx et du gui, il faut agir vite, car votre animal peut être véritablement en danger.