Chien qui aboie : Quelles en sont les raisons ? 7 stratégies pour arrêter le bruit

Rate this post

Les aboiements inattendus des chiens peuvent être une source de frustration pour les propriétaires et une nuisance pour le voisinage. 

Mais pourquoi les chiens aboient-ils excessivement ? 

Il peut y avoir plusieurs raisons, parmi lesquelles l’ennui, l’anxiété, le besoin de communication ou la protection de son territoire.

Pour contrôler les aboiements excessifs, voici 7 stratégies efficaces pour stopper le bruit :

Pourquoi les chiens aboient-ils ?

Les chiens aboient pour différentes raisons et dans différentes situations. Comprendre la motivation derrière ces aboiements est crucial pour trouver une solution efficace.

Les chiens aboient souvent pour attirer l’attention. Ils voudront peut-être que vous jouiez avec eux, que vous leur donniez à manger ou que vous leur prêtiez simplement attention. Les aboiements peuvent également servir d’avertissement, vous avertissant de l’arrivée de quelqu’un ou de quelque chose de nouveau dans votre environnement. C’est une forme naturelle de communication pour les chiens, qui les aide à se sentir en sécurité et à protéger leur territoire.

La socialisation est une autre motivation courante derrière les aboiements. Lorsqu’ils voient d’autres chiens ou des personnes, les chiens peuvent aboyer pour exprimer leur excitation ou leur peur. Les aboiements peuvent également résulter en colère, lorsque les chiens n’obtiennent pas ce qu’ils veulent ou lorsqu’ils sont confrontés à des situations stressantes.

Il est important de noter que tous les aboiements ne sont pas problématiques. Les chiens utilisent les aboiements comme moyen de communication naturel et il est normal qu’ils aboient de temps en temps.

Attention aux excès.

Si les aboiements deviennent excessifs ou dérangent votre quotidien, il est essentiel de trouver des solutions pour aider votre chien à gérer ses motivations et à aboyer de manière appropriée.

Les races de chiens qui aboient le plus

Les races de chiens qui aboient le plus sont généralement celles qui sont naturellement plus vocales et qui ont été élevées pour des rôles spécifiques, comme la garde ou la chasse. Les aboiements excessifs peuvent varier d’un chien à l’autre, mais on sait que certaines races ont tendance à aboyer plus fréquemment que d’autres.

Parmi les races de chiens qui aboient le plus, on retrouve par exemple les bergers allemands, les beagles, les chiens de chasse comme le Fox Terrier ou le Setter anglais, ainsi que certaines races de petits chiens comme le Chihuahua ou le Yorkshire Terrier.

Ces races étaient souvent élevées pour aboyer et alerter leurs propriétaires de la présence d’intrus ou de proies potentielles.

7 conseils anti-aboiements pour les chiens

Chaque propriétaire de chien rencontre parfois des problèmes d’aboiements intempestifs.

En adoptant ces conseils anti-aboiements, vous pourrez aider votre chien à communiquer plus sereinement et à vivre plus harmonieusement dans votre environnement, préservant ainsi votre santé mentale et celle de votre quartier.

1) Contrôler l’ennui

L’ennui est souvent l’un des facteurs qui expliquent les aboiements excessifs chez le chien. Pour contrôler cet ennui, il est important de fournir à votre chien des objets et des jouets qui le distraient et le fatiguent mentalement et physiquement.

Les jouets qui demandent des efforts de la part de votre chien sont particulièrement recommandés pour lutter contre l’ennui. Par exemple, le Buster Cube, conçu pour occuper votre chien pendant de longues périodes, l’encourage à résoudre des énigmes pour recevoir une récompense. Cela non seulement vous distrait, mais stimule également votre esprit, vous fatiguant mentalement.

Mâcher des oreilles de cochon est également une excellente option pour occuper votre chien et éviter qu’il ne s’ennuie. Non seulement ils sont bénéfiques pour la santé bucco-dentaire, mais ils procurent également une activité de mastication qui peut aider à libérer l’énergie accumulée.

Si vous avez peu de jouets, une simple bouteille en plastique vide peut également servir à occuper votre chien. Remplissez-le de friandises ou de nourriture et fermez-le hermétiquement. Votre chien passera du temps à essayer de récupérer les friandises à l’intérieur, gardant ainsi son esprit occupé.

En fournissant à votre chien des objets et des jouets adaptés, vous pourrez contrôler l’ennui et ainsi réduire les aboiements excessifs. N’oubliez pas de choisir des jouets sûrs et durables pour assurer la sécurité de votre chien pendant les périodes de distraction.

2) Rendre ces aboiements désagréables en utilisant du vinaigre et de l’eau

Pour éviter que votre chien n’aboie excessivement, une astuce efficace consiste à utiliser un spray à base de vinaigre et d’eau. Ce mélange simple et sûr peut rendre les aboiements désagréables pour votre chien, l’incitant à arrêter d’aboyer.

Pour utiliser cette méthode, vous pouvez réaliser un spray en mélangeant une part de vinaigre blanc avec deux parts d’eau distillée dans un flacon pulvérisateur. Lorsque votre chien commence à aboyer excessivement, vaporisez légèrement le mélange vers lui, en évitant de le vaporiser directement sur son visage. La forte odeur de vinaigre perturbera et perturbera votre chien, l’empêchant d’aboyer de manière indésirable.

Il est important de souligner que cette méthode vise à neutraliser les aboiements excessifs des chiens, et non à les punir. Le but est de créer une association négative entre les aboiements et l’odeur désagréable du vinaigre, encourageant ainsi votre chien à adopter un comportement plus calme.

3) Récompensez votre chien lorsqu’il n’aboie pas

Lorsqu’il s’agit de lutter contre les aboiements excessifs de votre chien, il est essentiel de se concentrer sur le renforcement positif plutôt que sur la punition. Un moyen efficace de récompenser votre chien pour ne pas aboyer est d’utiliser des formes de récompense positives, comme des caresses, des friandises ou des caresses.

Lorsque votre chien se comporte calmement et tranquillement, récompensez-le rapidement verbalement et physiquement. Vous pouvez utiliser des mots encourageants comme « C’est bien ! » et prodiguez-lui des caresses pour lui montrer votre approbation. Vous pouvez également lui offrir une friandise ou un jouet spécial s’il reste calme pendant un certain temps.

Une autre façon de récompenser votre chien s’il n’aboie pas est de travailler sur son obéissance et sa patience. En utilisant des récompenses positives et en renforçant régulièrement les bons comportements, vous pouvez aider votre chien à réduire les aboiements excessifs et à adopter un comportement plus calme et plus contrôlé.

4) Évitez de le récompenser involontairement lorsqu’il aboie

Éviter de récompenser involontairement un chien lorsqu’il aboie est essentiel pour corriger ce comportement indésirable. Il peut être facile de céder à la tentation de ramener votre chien à l’intérieur ou de lui accorder de l’attention lorsqu’il aboie, mais cela ne fait qu’encourager davantage ce comportement.

C’est vrai que cela peut s’avérer difficile à court terme, mais c’est une étape cruciale pour corriger le problème des aboiements intempestifs. En évitant de répondre aux aboiements du chien, nous apprenons au chien que cette stratégie ne fonctionne pas pour obtenir une récompense ou de l’attention.

Lorsque votre chien se calme enfin, il est important de le récompenser immédiatement avec des encouragements verbaux, de l’affection ou une friandise spéciale. En utilisant cette méthode, le chien apprendra qu’un comportement calme et paisible est récompensé.

5) Ignorez-le et attendez qu’il se taise

Lorsque votre chien aboie de manière excessive, il est important de comprendre que lui accorder de l’attention peut involontairement renforcer ce comportement. Ignorer son chien et attendre qu’il se taise peut donc être une solution efficace pour corriger ce problème.

Lorsque vous répondez aux aboiements de votre chien en le regardant, en le touchant ou en lui parlant, vous lui montrez que son comportement d’aboiement est une forme de communication acceptable. Cela peut encourager votre chien à continuer d’aboyer pour attirer votre attention.

Il est donc essentiel de résister à l’envie de réagir lorsque votre chien aboie de manière excessive. Ignorez-le complètement jusqu’à ce qu’il se calme tout seul. Lorsqu’il finit par se calmer, récompensez-le immédiatement avec des encouragements verbaux, de l’affection ou une friandise spéciale.

En utilisant cette approche, votre chien apprendra que le silence est récompensé, tandis qu’aboyer ne vous mène nulle part. Avec le temps, il comprendra que les aboiements excessifs ne lui profitent pas et sera plus enclin à garder le silence.

Il est important de rester cohérent dans l’application de cette méthode. Cela peut être difficile à court terme, mais en ignorant les aboiements de votre chien et en le récompensant lorsqu’il est calme, vous l’aiderez à développer un meilleur comportement et à améliorer sa communication avec vous.

6) Colliers anti-aboiements

Les colliers anti-aboiements sont un moyen efficace pour aider à corriger les aboiements excessifs chez le chien. Il existe différents types de colliers sur le marché, chacun avec sa propre façon de fonctionner. Les plus utilisés sont :

  1. Colliers à ultrasons : Ces colliers émettent un son haute fréquence lorsque votre chien aboie. Les colliers anti-aboiement pour chiens de la marque Puppy-Safe émettent par exemple des vibrations ultrasonores pour le chien, mais sont imperceptibles à l’oreille humaine. Le chien associe donc ses aboiements à ce son désagréable, qui l’empêche d’aboyer.
  2. Colliers électriques : Ces colliers envoient un léger choc électrique au chien lorsqu’il aboie. Ils sont équipés d’un capteur sonore qui détecte les aboiements, permettant d’administrer la chasse d’eau au moment opportun. Il est important de noter que ces colliers doivent être utilisés avec prudence et uniquement sous la recommandation d’un professionnel.

Lors de l’utilisation de colliers anti-aboiements, il est essentiel de respecter quelques principes pour assurer la sécurité et le bien-être du chien. Tout d’abord, il est important de choisir le collier adapté à la taille et à la sensibilité de votre chien. De plus, il est recommandé de consulter un dresseur de chiens pour obtenir des conseils professionnels sur son utilisation.

Il est également essentiel de ne pas laisser le collier sur le chien en permanence, afin de ne pas perturber son comportement normal. Utilisez le collier uniquement lorsqu’il est présent pour surveiller et corriger les aboiements excessifs.

En conclusion, les colliers anti-aboiements peuvent être une solution efficace pour contribuer à réduire les aboiements excessifs chez le chien. Il est cependant essentiel de les utiliser avec prudence et toujours dans le respect du bien-être et de la sécurité de votre compagnon à quatre pattes.

7) Arrêtez un chien qui aboie à cause de conflits territoriaux

Arrêter un chien qui aboie à cause de conflits territoriaux peut être un défi, mais il existe des astuces efficaces pour résoudre ce problème. Voici quelques étapes à suivre :

  1. Bloquez le champ de vision : Fermez les rideaux ou déplacez le lit ou la niche de votre chien pour bloquer la vue des sources de conflits territoriaux, comme les autres chiens ou les passants. Cela peut réduire leur réactivité et donc leurs aboiements.
  2. Limiter l’espace extérieur : Si votre chien aboie beaucoup à l’extérieur en raison de conflits territoriaux, pensez à limiter son accès à certaines zones de votre jardin ou de votre balcon. En créant des barrières ou en utilisant des clôtures, vous pouvez réduire son exposition aux stimuli qui déclenchent ses aboiements.
  3. Déplacez le chien : Si votre chien est fréquemment exposé à des situations de conflits territoriaux dans votre quartier, envisagez de le déplacer vers un endroit moins fréquenté, comme une aire de jeux pour chiens ou un parc. Cela peut réduire les possibilités de confrontation et ainsi réduire les aboiements.
  4. Parlez à votre voisin : Si des conflits territoriaux impliquent un autre chien de votre quartier, il est important de communiquer avec le propriétaire pour trouver une solution pacifique. Discutez de vos préoccupations et suggérez des alternatives, telles que des promenades séparées ou des horaires de visite différents.

En combinant ces conseils avec des méthodes de dressage appropriées, vous pouvez réduire progressivement les aboiements de votre chien. N’oubliez pas que la patience et la cohérence sont essentielles pour résoudre ce comportement indésirable.

Que dit la loi?

Que dit la loi sur les aboiements excessifs des chiens ? Il est essentiel de comprendre les règles et réglementations en vigueur concernant les aboiements intempestifs de nos amis canins. Selon la loi, les propriétaires de chiens sont tenus de prendre les mesures nécessaires pour contrôler les aboiements excessifs de leurs animaux. La pollution sonore causée par des aboiements excessifs peut avoir un impact important sur le quartier et peut donc être considérée comme une violation du droit à la tranquillité des autres résidents. Dans certains cas, les propriétaires peuvent être avertis ou condamnés à une amende s’ils ne prennent pas les mesures appropriées pour résoudre le problème des aboiements excessifs de leur chien.

Que faire face aux aboiements intempestifs du chien de votre voisin ?

Face à la nuisance d’un chien du quartier qui aboie excessivement, il est préférable d’adopter une approche progressive pour résoudre la situation. Essayez d’abord d’entamer un dialogue amical avec votre voisin pour lui exprimer votre inquiétude face au bruit incessant du chien.

Expliquez-lui clairement les désagréments que cela occasionne sur sa tranquillité et essayez de comprendre pourquoi le chien aboie autant. Si cela ne donne pas de résultats positifs, vous pouvez envoyer des lettres de rappel à votre voisin, en précisant précisément les dates et heures où le bruit était particulièrement gênant. Assurez-vous de conserver la preuve de ces lettres.

Si le problème persiste malgré vos efforts pour communiquer et rappeler, vous pouvez envisager un recours juridique. Vous pouvez signaler les nuisances du chien à la mairie ou à la police locale, qui pourront intervenir pour rappeler au propriétaire ses responsabilités face au bruit excessif de son animal. Vous pouvez également vous tourner vers un conciliateur judiciaire pour tenter de résoudre le conflit à l’amiable. Dans les cas les plus graves, vous pouvez faire appel à un huissier pour constater officiellement les nuisances sonores.

Chaque situation est unique et nécessite une évaluation individuelle. Résoudre le problème ennuyeux du chien qui aboie chez un voisin de manière pacifique et respectueuse est essentiel au maintien de bonnes relations de voisinage.

Les sanctions

Les sanctions prévues pour les propriétaires de chiens dont les aboiements provoquent des nuisances sonores peuvent varier en fonction des dégâts causés. En vertu du Code de la santé publique, les autorités locales peuvent imposer des mesures telles que des avertissements, des amendes ou des injonctions pour lutter contre les aboiements excessifs.

Selon le Code pénal, le propriétaire d’un chien dont les aboiements provoquent des troubles anormaux dans le voisinage peut être condamné à une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros. Par ailleurs, si le dommage persiste malgré ces mesures, la personne concernée peut également réclamer une indemnisation pour les problèmes causés.

La meilleure solution est toujours de résoudre le problème à l’amiable, en discutant avec le propriétaire du chien et en recherchant ensemble des solutions pour réduire les aboiements. Cependant, dans les cas plus graves où les aboiements excessifs persistent malgré les mesures prises, des sanctions légales peuvent être une option pour garantir la paix et la qualité de vie des personnes concernées.

Conclusion

En conclusion, les aboiements excessifs des chiens peuvent entraîner des sanctions légales, comme une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros, selon les termes du Code pénal. Il est essentiel de rappeler que les propriétaires de chiens ont la responsabilité de contrôler les aboiements de leurs animaux afin de ne pas perturber la quiétude de leurs voisins. La pollution sonore provoquée par des aboiements indésirables peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie et la santé des personnes concernées.


Equipe éditoriale Mon chien et moi

Rédigé par Equipe éditoriale Mon chien et moi

L’équipe éditoriale de Mon chien et moi est composée de professionnels du monde canin tels que des vétérinaires, des éducateurs, des dresseurs, des spécialistes en éthologie, des auxiliaires vétérinaires et des journalistes experts du monde canin. Nous sommes passionnés par nos amis à quatre pattes et nous avons à cœur leur bien-être.