in

La cryptorchidie chez le chien

Crédits : Fly_dragonfly / iStock.

Quand un ou deux testicules ne sont pas dans le scrotum d’un animal, on parle de « cryptorchidie » ou « d’ectopie testiculaire ». C’est l’une des maladies congénitales les plus fréquentes : 0,8 à 10% des chiens sont atteints. 

C’est quoi la cryptorchidie ?

Durant le développement embryonnaire canin, les testicules se trouvent dans l’abdomen. Puis, petit à petit, ils descendent au niveau du scrotum. Normalement, ils doivent y être lorsque le chiot à 5-10 semaines.

Il arrive toutefois que ce processus fonctionne mal et qu’un ou deux testicules soient mal descendus. Ils restent bloqués plus haut : juste avant le scrotum, vers le canal inguinal (une petite ouverture de la paroi abdominale, au niveau de l’aine) ou dans l’abdomen. On parle alors de cryptorchidie. La plupart du temps, elle est unilatérale : un seul testicule est atteint. C’est souvent celui de droite, mais l’affection peut aussi toucher celui de gauche ou les deux organes à la fois.

Attention à ne pas confondre cela avec la monorchidie et l’anorchidie, l’absence totale d’un ou de deux testicules. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’une anomalie dans leur position, mais d’un problème dans leur formation.

Les facteurs de risque

On pense que c’est un trouble héréditaire, ce pour quoi les mâles cryptorchides doivent être écartés de la reproduction. De plus, certaines races sont prédisposées : Chihuahuas, Schnauzer miniature, Loulou de Pomeranie, Caniche, Shetland, Yorkshire… Pour finir, les petits chiens ont 2,7 fois plus de chances d’être atteints que les grands chiens.

cryptorchidie chien
Crédits : Freepik.

Les symptômes de la cryptorchidie chez le chien

Cela engendre souvent des anomalies du sperme qui présente alors des spermatozoïdes anormaux, moins mobiles, en concentration trop basse (oligospermie)… En effet, les testicules mal positionnés sont exposés à des températures plus élevées (surtout dans l’abdomen), ce qui inhibe le processus de formation des spermatozoïdes. En général, les chiens ayant une cryptorchidie unilatérale sont fertiles (mais bien moins que les animaux en bonne santé) et ceux ayant une cryptorchidie bilatérale sont stériles. Par contre, la fonction hormonale des testicules n’est pas altérée : ils sécrètent la testostérone normalement. Le chien aura donc un comportement de mâle ordinaire.

D’autre part, la cryptorchidie multiplie par dix la probabilité de développer une tumeur testiculaire. Le risque de torsion, une urgence, est également décuplé. Il s’agit d’une rotation du cordon du testicule, ce qui peut engendrer une douleur abdominale très violente, des vomissements, une atteinte de l’état général (ex : abattement extrême)…

Comment se passe le diagnostic ?

Le vétérinaire commencera par examiner votre chien afin de voir si les testicules sont bien présents au niveau du scrotum. Ils doivent y être vers l’âge de 5-10 semaines normalement, mais il y a parfois un peu de retard et on conseille souvent d’attendre 6 mois avant de poser un diagnostic définitif.

L’étape suivante consiste à localiser le testicule ectopique. S’il se situe au-dessus du scrotum ou vers l’aine, il peut être palpable. Dans les autres cas, une échographie est nécessaire pour le trouver.

Une prise de sang est éventuellement rajoutée pour diverses raisons : bilan hormonal (taux de testostérone et test de stimulation à l’hCG : si aucun testicule n’a été trouvé, cela permet d’évaluer leur présence et d’éliminer une anorchidie), bilan pré-anesthésique d’un animal âgé ou ayant d’autres symptômes…

échographie
Échographie. Crédit : Herraez/iStock

Comment se traite la cryptorchidie chez le chien ?

Le traitement de choix est la castration chirurgicale bilatérale : on retirera les deux testicules de l’animal (si l’un d’entre eux est bien positionné, il faut tout de même l’enlever).

Quand le testicule se situe devant le scrotum ou au niveau de l’aine, une simple incision cutanée suffit pour y accéder. En revanche, lorsqu’il est plus haut, il faut ouvrir la cavité abdominale. Cela se fait souvent avec une opération à ventre ouvert appelée « laparotomie ». Certaines cliniques proposent aussi une « laparoscopie », une technique minimalement invasive : on effectue juste une toute petite ouverture par laquelle une caméra et des instruments chirurgicaux sont glissés.

Un traitement médicamenteux (à base d’hormones GnRH ou hCG) a également été décrit, mais il est peu recommandé, car peu éthique. En effet, il est bien moins efficace que la chirurgie et perpétue cette affection héréditaire.

Aspect légal : la cryptorchidie est un vice rédhibitoire

Si vous achetez un animal qui présente un vice rédhibitoire, vous avez le droit de demander l’annulation de la vente (le remboursement du prix du chien contre sa restitution). Le délai pour agir en justice est de 30 jours à compter de sa « livraison ». Toutefois, cette loi n’est applicable que pour les chiens de plus de 6 mois alors que la plupart des animaux sont achetés bien plus jeunes.