in

Le syndrome dissociatif chez le chien : quels symptômes et traitements ?

Crédits : Jess Wealleans / iStock

Maladie extrêmement taboue chez l’homme, la schizophrénie existe également chez le chien. Appelée syndrome ou trouble dissociatif, cette maladie présente bien des similitudes avec la schizophrénie chez l’être humain. Les chiens atteints par ce syndrome changent alors subitement de comportement. Stéréotypies, hallucinations et agressivité soudaine sont souvent des symptômes annonciateurs de la maladie.

Qu’est-ce que le syndrome dissociatif chez le chien ? 

Chien coté blanc / coté noir
Crédits : Seregraff / iStock

Le syndrome dissociatif du chien appartient au groupe des maladies psychiatriques. Ce trouble a un effet sur le comportement du chien qui va subir des changements de perception de la réalité. Il peut par exemple avoir des réactions disproportionnées face à certaines situations et devenir agressif ou être totalement perdu. Le développement de cette maladie est très probablement lié à la génétique. Plusieurs gènes ont d’ailleurs déjà été identifiés. Cependant, il est également envisagé que la maladie puisse s’exprimer (ou rester silencieuse) en fonction des conditions de vie et de l’état psychologique de l’animal. Très souvent, les images au scanner du cerveau montrent des anomalies. On retrouve notamment une dilatation uni ou bilatérale anormale des ventricules latéraux du cerveau du chien atteint de ce syndrome.

Quels sont les signes qui peuvent vous alerter ? 

Chien sur le canapé qui grogne sur son maître
Crédits : Yaraslau Saulevich / iStock

Pour commencer, il faut savoir que le syndrome se déclare le plus souvent entre les 1 et 4 ans du chien. Votre animal aura donc pu avoir un comportement totalement normal jusqu’à ses 4 ans avant de faire sa première crise. Le syndrome dissociatif est caractérisé par des hallucinations ainsi que des stéréotypies. Les stéréotypies sont des mouvements exécutés de manière répétitive sans fonction évidente et qui perturbent l’activité normale de votre chien. Elles peuvent notamment se manifester par le gobage de mouches imaginaires ou bien la succion des flancs. Les crises peuvent être également caractérisées par une agressivité inhabituelle et sans rapport avec le contexte, c’est-à-dire que votre chien peut devenir agressif sans aucune raison apparente. Le chien peut également sembler être coupé du monde, comme hébété. Il répond alors très mal à vos demandes d’interactions. 

Quels traitements existent pour soigner un chien atteint de troubles dissociatifs ? 

Chien chez le vétérinaire
Crédits : Kateryna Kukota / iStock

Si votre chien a eu des épisodes d’agressivité du jour au lendemain, si vous ne le reconnaissez plus et avez l’impression qu’il est complètement déconnecté de la réalité, voire fou, consultez votre vétérinaire sans attendre ! Ce genre d’agissements inhabituels et violents peut être traumatisant pour vous. Le vétérinaire pourra ainsi observer le comportement de votre animal et confirmer s’il s’agit ou non du syndrome dissociatif. Si c’est le cas, il existe un traitement à prendre à vie qui permet de contrôler les crises du chien. Dans le meilleur des cas, si le traitement fonctionne, vous retrouverez un chien « normal », mais malheureusement sur certains chiens le traitement n’aura aucun effet… 

Enfin, il existe également le traitement comportemental qui consiste à anticiper les crises du chien. Il pourra par exemple consister à lui mettre une muselière pour lui éviter de se blesser (certains chiens se mordent la queue) ou encore lui prévoir un enclos dans lequel l’isoler lors des crises.