in

Le vitiligo chez le chien : comment se manifeste-t-il ?

Crédits : Capture vidéo YouTube / Caters Clips

En France, on estime que 900 000 à 1,2 million de personnes sont atteintes du vitiligo. Mais saviez-vous que cette maladie de la peau touche également nos toutous ? Également connue sous le nom d’hypopigmentation, elle demeure néanmoins très rare chez nos amis les chiens. Nous avons d’ailleurs très peu d’informations à son sujet… Vous pensez que votre chien est atteint de cette maladie ou vous êtes tout simplement intéressé par le sujet ? Alors, lisez la suite de cet article pour en apprendre davantage !

Qu’est-ce que le vitiligo ? 

Chez le chien, le vitiligo se caractérise par une dépigmentation de la peau et des poils à certains endroits. L’apparition de ces tâches peut varier et évoluer au fil du temps. Elles se manifestent généralement au niveau de la truffe, des babines, des coussinets et plus généralement sur la tête de l’animal où elles peuvent se développer de manière symétrique. Dans certains cas encore plus rares, le vitiligo peut se généraliser à l’ensemble du corps du chien. Ces tâches sont liées à la destruction des mélanocytes qui sont des cellules ayant pour rôle de sécréter la mélanine qui protège la peau contre les rayonnements ultraviolets du soleil.

Tout comme chez l’Homme, il peut arriver que la maladie se résorbe un temps ou totalement. Dans tous les cas, cette pathologie ne fait pas du tout souffrir le chien. Cela lui donne simplement une petite caractéristique physique hors du commun ! Toutefois, l’absence de mélanine au niveau des zones atteintes rend le chien particulièrement sensible aux rayons UV. Il faudra donc veiller à ce que votre animal ne soit pas exposé au soleil trop longtemps ou bien le protéger avec de la crème solaire spécialement conçue pour les chiens. 

Comment cette maladie se manifeste-t-elle ? 

Pour commencer, il faut savoir que certaines races sont davantage prédisposées à souffrir de vitiligo, comme le Berger allemand, le Doberman ou encore le Rottweiller, mais il en existe d’autres. L’origine exacte du vitiligo demeure encore méconnue à ce jour et les connaissances que nous avons ne sont basées que sur des hypothèses. Cette maladie pourrait notamment être liée à des mutations génétiques et héréditaires portées par plusieurs gènes qui désactiveraient la production de mélanocytes de la peau. Bien qu’il est supposé que le vitiligo soit héréditaire, un chien atteint n’aura pas forcément des chiots malades. La pathologie peut sauter plusieurs générations ou tout simplement ne jamais se déclarer. 

Si votre chien présente des taches anormalement claires, consultez votre vétérinaire afin qu’il confirme le diagnostic. En effet, ce genre de dépigmentation peut être confondue avec d’autres troubles ou bien tout simplement être le résultat du temps qui passe. Attention, le vitiligo ne doit pas non plus être confondu avec la dépigmentation saisonnière de la truffe prénommée « truffe des neiges ».

Votre chien peut-il guérir du vitiligo ? 

Bien qu’il existe des solutions pour atténuer temporairement les taches chez les humains, il n’existe aucun traitement pour nos compagnons à quatre pattes. Des études sont en cours sur l’utilisation d’un complément alimentaire qui limiterait les surfaces dépigmentées. Toutefois, sachant que cette maladie ne les fait pas souffrir, il n’y a pas spécialement de raison de prendre un traitement. Il faut juste prévenir l’exposition de votre chien aux UV.

En résumé, si votre toutou est atteint de vitiligo pas de panique, sa vie n’est absolument pas en danger. Au contraire, cela le rendra simplement encore plus unique !