in

L’émouvante histoire d’une chienne qui cherche désespérément ses chiots en Himalaya

Crédits : allgord / iStock

À l’heure actuelle, comment peut-on encore penser que les chiens sont des êtres dénués de sensibilité et de sentiments ? La preuve avec cette pauvre chienne qui pleure nuit et jour la perte de ses bébés depuis la catastrophe survenue le 7 février dernier dans l’Himalaya. Le pauvre animal refuse même de s’alimenter…

Retour sur cette catastrophe dans l’Himalaya

Le 7 février dernier, une catastrophe est survenue dans l’état de l’Uttarakhand dans l’Himalaya. La rupture d’une partie d’un glacier a entraîné une sévère crue de la rivière Alakananda. Cette dernière a par la suite entraîné des inondations ainsi que des coulées de boue dévastatrices dans la vallée de Rishiganga. De nombreuses personnes sont depuis portées disparues, dont la plupart travaillaient dans deux centrales électriques sur le barrage de la vallée. Plus d’une semaine après ce drame, les autorités locales indiquent qu’encore plus de 170 personnes n’ont pas été retrouvées et qu’une quarantaine de personnes ont perdu la vie dans la catastrophe…

S’il s’agit d’une véritable catastrophe sur le plan humain, celle-ci n’a toutefois pas touché que les Hommes. En effet, une petite chienne a également vécu un drame lors de ces inondations en perdant ses chiots qui ont été emportés par les coulées de boue. Sa grande détresse a touché de nombreuses personnes en Inde et partout ailleurs dans le monde grâce aux réseaux sociaux. 

La pauvre chienne se laisse mourir

Capture d’écran du compte Twitter de thenewsminute.com
Crédits : thenewsminute.com / Twitter

Se trouvant dans le petit village de Raini, pas très loin de l’une des centrales électriques, la chienne endeuillée erre jour et nuit à la recherche de ses chiots disparus. Depuis la catastrophe, la chienne n’a en effet cessé d’arpenter les chemins boueux aux alentours dans l’espoir de retrouver sa progéniture. La plupart des villageois ayant croisé sa route témoignent de son air terriblement triste et abattu et de ses pleurs incessants… Certains ont d’ailleurs tenté de lui donner à manger, mais la pauvre chienne refuse de s’alimenter depuis la perte de ses petits à qui elle tenait tant. 

La dépression chez le chien

chien berger allemand qui semble déprimé
Crédits : Korneeva_Kristin / iStock

Après la perte brutale de ses chiots, cette chienne semble présenter de nombreux symptômes de  dépression. Car oui, tout comme nous, le chien ressent de la peine lors de la perte d’un proche. Qu’il s’agisse d’un décès ou d’une séparation, l’animal est déstabilisé par ce changement soudain. Son comportement ainsi que son humeur peuvent alors changer. L’un des principaux signes de la dépression chez le chien est une perte d’appétit. L’animal peut même aller jusqu’à ne plus du tout s’alimenter. Il peut également pleurer ou soupirer de manière excessive, une manière pour lui d’exprimer sa peine. Un chien déprimé peut également dormir beaucoup plus : environ 18h à 20h par jour contre 12h à 14h pour un chien adulte en bonne santé. Enfin, il aura également tendance à se cacher, se lécher les pattes de manière intensive ou encore faire davantage de bêtises.

Dans tous les cas, si vous observez un changement d’humeur chez votre chien, le mieux est de le conduire chez le vétérinaire. Il pourra définir s’il souffre physiquement ou bien si son mal-être est davantage psychologique.