in

Pour quelles raisons ne faut-il pas acheter votre chien en animalerie ?

Crédits : LightFieldStudios / iStock

Dans la grande majorité des cas, ce ne sont pas les petits éleveurs du coin qui fournissent les animaleries. Au contraire, les chiens que l’on retrouve dans ce genre de boutiques sont issus d’usines qui produisent des « chiots à la pelle ». Ces structures, bien souvent insalubres et surpeuplées, ne se soucient pas vraiment du bien-être de leurs animaux. Même si ces mots sont difficiles à lire, c’est pourtant bien une réalité. Cependant, ne vous culpabilisez pas si vous avez acheté votre chien en animalerie. Vous ne vous doutiez peut-être pas de ce qui se cache derrière.

L’origine des chiots est souvent inconnue

chiots derrière la vitre d'une animalerie
Crédits : BullpenAl / iStock

L’origine des chiots qui se retrouvent en animalerie est très souvent inconnue. Généralement, ils viennent des quatre coins de l’Europe et parfois même du monde. Les chiots provenant de l’étranger sont achetés à moindre coût par les animaleries et vous sont revendus au prix fort comme étant de vrais chiens « de race » provenant d’éleveurs responsables. Cependant, ne vous laissez pas berner, seuls les chiots possédant un livre des origines (LOF) sont considérés comme « de race ». De plus, rares sont les éleveurs qui acceptent de vendre aux animaleries. En effet, ils préfèrent généralement rencontrer le futur propriétaire de leur chien en personne.

Enfin, les chiennes reproductrices des élevages intensifs sont enfermées dans des cages ou des box. Condamnées à produire des chiots jusqu’à la fin de leur vie, elles ne connaitront jamais la chaleur d’un foyer et ne verront jamais la lumière du jour. Adopter en animalerie revient malheureusement à cautionner et entretenir ce genre de maltraitance.

Les chiots d’animalerie sont souvent malades

Les élevages intensifs ne font aucune sélection génétique afin de maximiser leur production. Cela signifie qu’ils ne sélectionnent par leurs chiens reproducteurs en fonction de leur santé et de leur comportement. Ainsi, aucun test de santé n’est réalisé avant de faire reproduire deux animaux. Or, le travail de sélection est indispensable pour faire naître des chiots en bonne santé. Il permet non seulement de préserver les caractéristiques d’une race, mais aussi de faire un travail de sélection sur les lignées. En résumé, les risques de voir apparaître des maladies augmentent si cette sélection est mal faite et votre chiot risque donc d’être plus fragile.

Des chiots pas forcément bien dans leur tête

petit chiot triste derrière une grille
Crédits : Manuel-F-O / iStock

Dès son plus jeune âge, un chiot a besoin d’être sociabilisé pour devenir un chien équilibré et bien dans sa tête une fois adulte. Dès sa naissance, il doit avoir l’occasion de découvrir petit à petit toutes les choses de la vie de manière positive et progressive. Cependant, les chiots vendus en animalerie n’ont pas cette chance. Nés dans des cages sans contact avec l’extérieur et très souvent séparés de leur mère avant leurs 2 mois de vie (pour le cas des chiots provenant de l’étranger), ils se retrouvent directement derrière des vitrines toute la journée.

Ce manque de contact avec la vie extérieure et de socialisation provoque très souvent des problèmes de comportement chez le chien. Ce sont généralement des animaux plus peureux ou agressifs. Bien que ce ne soit pas le cas de 100 % des chiens d’animalerie, vous aurez donc plus de risques de tomber sur un chiot qui aura des problèmes de comportement une fois adulte.

Triste vie pour les chiots « invendus »

Si le chiot n’est pas vendu tout de suite, il grandit et n’est plus aussi mignon aux yeux des acheteurs. Il sera donc compliqué pour lui de trouver un foyer chaleureux dans lequel grandir et vivre sa vie de chiot. Le mot invendu peut paraitre dur, mais c’est pourtant bien le cas. En animalerie, les chiens sont considérés comme de la marchandise comme une autre. Il faut donc bien faire quelque chose de ces « invendus » qui leur restent sur les bras. C’est pourquoi les animaleries renvoient en général les chiens dans les élevages d’où ils proviennent. Ils seront donc vendus s’ils ont de la chance, utilisés comme reproducteur ou bien euthanasiés… Parfois, ce sont les employés de l’animalerie qui les récupèrent contre une somme dérisoire. Malgré tout, cela reste tout de même assez rare.

En résumé, même si cela ne semble pas évident au premier regard, les animaleries participent activement à une forme de maltraitance. Pour éviter d’y participer et montrer votre désaccord, préférez les petits élevages sérieux ou encore mieux, l’adoption en refuge. Si vous souhaitez des informations plus complètes au sujet des chiots en animalerie, rendez-vous juste ici.