in

Pourquoi les chiens agitent-ils la patte lorsqu’on les gratte ?

Crédits : Ksenia Raykova / iStock

Rares sont les propriétaires de toutou qui n’ont pas vécu les coups de patte dans le vent de leur chien lors de séances de gratouilles. Ce qu’on a tendance à appeler leur « zone sensible » ou leur « point  faible » se situe généralement au niveau du ventre, mais en fonction des chiens cela peut être sur les flancs, le dos ou encore le cou. Dès lors que vous vous mettez à gratter votre chien sur cette zone, il se met à secouer frénétiquement sa patte arrière. Réaction pour le moins amusante à voir, ce comportement reste tout de même mystérieux. Alors, pourquoi votre toutou agit-il de la sorte ? 

Tout est une question de réflexe ! 

Chien qui se gratte avec la patte
Crédits : Sandeep Gore / iStock

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le chien ne bouge pas volontairement sa patte pour exprimer son plaisir. Ce comportement est en réalité un réflexe prénommé simplement le « réflexe de grattage ». Il s’agit donc d’une réaction involontaire induite par le cerveau de votre chien. Votre animal secoue la patte de manière automatique lorsqu’il est soumis à un stimulus curieux sur une zone qui peut le rendre vulnérable. 

En effet, à l’état sauvage, les loups et les animaux en général sont plus régulièrement confrontés aux insectes, parasites et autres résidus en tout genre qui s’accrochent à leur pelage. Si ces derniers se retrouvent en contact direct avec la peau, ils peuvent rapidement déranger l’animal. C’est alors que les terminaisons nerveuses des zones les plus sensibles vont envoyer un message au cerveau pour déclencher le fameux « réflexe de grattage ». Toutefois, cela ne signifie pas que ce que vous faites le gratte réellement, mais cela déclenche un réflexe lié aux terminaisons nerveuses de la zone stimulée. 

Ce comportement signifie-t-il que votre chien apprécie vos caresses ? 

Chien qui se fait caresser et qui apprécie
Crédits : Nataba / iStock

Eh bien, au risque de vous décevoir, ce n’est pas forcément le cas. En effet, certains chiens n’apprécient pas vraiment être grattés à certains endroits. Comme dit précédemment, cela provoque un stimulus sur leurs terminaisons nerveuses qui n’est pas toujours perçu comme agréable par l’animal. Pour faire simple, nous pourrions comparer cela à la sensation de chatouilles sous les pieds. Si vous aimez cela, vous passerez très certainement un bon moment, mais si vous craignez ces chatouilles, ce ne sera pas une sensation très agréable. C’est la même chose pour votre toutou !

Cela ne veut pas dire que vous devez absolument stopper vos caresses lorsqu’il se met à agiter la patte. Le mieux est d’observer les réactions de votre chien. Vous comprendrez alors rapidement s’il apprécie la séance de grattage ou non. Par exemple, essayez de stopper la caresse. Si votre chien vous regarde avec de grands yeux en se demandant ce que vous faites, c’est très certainement qu’il en redemande ! Dans le cas contraire, si votre chien envoie des signaux d’inconfort comme les bâillements, la queue entre les jambes ou des coups de langue répétés au niveau de son museau, c’est peut-être qu’il ne souhaite pas vraiment être stimulé sur cette zone. Essayez donc de déplacer vos caresses et analysez si ses réactions semblent plus positives.