in

Tel maître, tel chien : c’est la science qui le dit !

Crédits : photographe Gerrard Gethings / capture video Youtube Riofestival.

On dit souvent que les chiens ressemblent beaucoup à leurs maîtres. Mais est-ce bien vrai ? Qu’en dit la science ? Une équipe de chercheurs s’est justement penchée sur cette question intrigante…

Des toutous et des propriétaires bien similaires…

Dans leur travail, publié dans le journal Applied Animal Behavior Science, des chercheurs de l’université de Vienne et d’Eötvös Loránd (Budapest) ont essayé de comparer le caractère de 389 maîtres et de leurs chiens. Il s’agissait d’adultes ayant vécu ensemble depuis au moins dix mois et habitant en Hongrie ou en Autriche.

En psychologie humaine, on utilise couramment le « Big Five Inventory » (BFI) afin d’évaluer la personnalité d’un individu. C’est un formulaire qui se compose de 44 questions notant 5 caractéristiques :
1. L’ouverture : l’individu est-il curieux ?
2. La conscienciosité : est-il plutôt paresseux/étourdi ou efficace/organisé ?
3. L’extraversion : est-il réservé/solitaire ou énergique/sociable ?
4. L’agréabilité : est-il amical/compatissant ou antagonique/froid ?
5. Le névrosisme : est-il émotionnellement stable ?

Pour commencer, les scientifiques ont demandé à chaque maître de remplir ce questionnaire en notant leur propre personnalité. Puis ils leur ont demandé de compléter une version canine à propos de celle de leur chien. Résultat : les propriétaires ont attribué à leurs toutous des traits de caractère similaires aux leurs, et ce, dans les 5 catégories. Celle avec la corrélation la plus forte était le névrosisme, suivie par l’extraversion.

Tel maître, tel chien
Crédits : Andibreit / Pixabay.

Les maîtres ont-ils évalué leurs chiens de manière objective ?

Certes, me direz-vous, mais la notation des maîtres était-elle vraiment conforme à la réalité ? Et vous auriez bien raison de vous interroger sur ce point ! En effet, « la projection » est un biais fréquent consistant à croire que les autres ont les mêmes émotions/attitudes que nous. Par conséquent, il se pourrait que l’évaluation des maîtres ne soit pas très exacte et qu’ils aient au contraire tendance à attribuer à leurs chiens des traits de personnalité qui sont en fait les leurs.

Afin d’en avoir le cœur net, les chercheurs ont sélectionné un échantillon de 61 duos propriétaire-chien, mais cette fois ils ont demandé à un autre membre de la famille plus neutre de les évaluer tous les deux. Les questionnaires canins ainsi obtenus ont ensuite été comparés à ceux des maîtres (l’auto-évaluation du point précédent et la nouvelle évaluation par un proche). Résultat : les chiens et leurs maîtres étaient toujours très similaires, sauf au niveau de l’ouverture. Cela suggère que dans les quatre autres catégories, les évaluations des maîtres vues précédemment étaient objectives et les toutous ressemblaient bel et bien à leurs humains.

Pourquoi les maîtres et leurs chiens ont-ils autant de points communs ?

Une première possibilité serait que la personnalité du maître déteigne sur celle du chien à force de vivre ensemble (ou vice versa). Dans ce cas, plus la durée de vie commune serait longue, plus le degré de similarité maître-chien devrait être important. Mais en analysant les données, les chercheurs ont remarqué que ce n’était pas le cas…

Une autre possibilité peut se résumer par le proverbe « qui se ressemble s’assemble ». Il illustre un concept de psychologie appelé « similarity-attraction theory » : l’homme a tendance à se rapprocher des personnes qui lui ressemblent. Et on dirait bien que c’est aussi le cas avec ses animaux de compagnie.

Ainsi, parmi la portée qui nous est présentée chez l’éleveur, nous choisissons souvent le chiot qui a le comportement dans lequel nous nous reconnaissons (ex : énergique et joueur ou alors calme au chaud dans un coin). Cela peut également se faire en amont, en nous orientant vers une race qui, grâce à la sélection, est génétiquement prédisposée à développer certains traits de caractère en adéquation avec nos valeurs.

Tel maître, tel chien
Crédits : Jametlene Reskp / Unsplash.

Qu’en est-il des gens ayant plusieurs chiens ?

Les résultats précédents sont surtout valables pour les personnes qui n’ont qu’un seul toutou. Quand elles en ont plusieurs, les choses se corsent quelque peu. De manière générale, les animaux ressemblent alors de moins en moins à leurs maîtres selon cette étude.

Néanmoins, un schéma intéressant ressort souvent des données : chaque boule de poils de la maisonnée possède un des traits de personnalité du maître. C’est un peu comme si le caractère du propriétaire avait été divisé, puis réparti entre tous les chiens. Ces derniers sont donc complémentaires. Par exemple, si vous êtes intelligent, actif et rêveur, vous aurez tendance à choisir un toutou qui est un petit génie, un autre énergique et un troisième perdu dans son monde intérieur…