in

8 expressions qui parlent de chiens : origines et explications

Crédits : damedeeso / iStock
8 expressions qui parlent de chiens : origines et explications
noté 3 - 1 vote[s]

Hier, il a fait un temps de chien et aujourd’hui… vous êtes malade comme un chien. Votre enfant l’est également, en même temps, les chiens ne font pas des chats !

Tant d’expressions mentionnent nos amis les chiens, et toutes ne les mettent pas en valeur ! Mais d’où viennent ces proverbes et expressions ? Que signifient-ils ?

1 – “Être malade comme un chien”

Cette expression date du XVIIème siècle. A cette époque, les chiens n’avaient pas la même place dans la société qu’aujourd’hui. Ils étaient considérés comme étant sales et méchants. Ils étaient  utilisés spécifiquement pour le travail en tant que chiens de garde, etc.

De ce fait, ils dormaient tout le temps dehors et tombaient régulièrement malade. Malheureusement pour eux, ils ne bénéficiaient pas des mêmes soins qu’aujourd’hui. Au contraire ! La règle était de les laisser guérir par eux-mêmes… ou mourir. Il était donc fréquent de croiser un chien agonisant dans les rues sans que cela n’intéresse quiconque.

L’expression « être malade comme un chien » signifie donc « être malade, agonisant à en mourir ».

2 – “Il fait un temps de chien”

Tout comme l’expression précédente, « il fait un temps de chien » date du XVIIème siècle. Une fois encore, elle fait référence aux mauvais traitements que subissaient les chiens à l’époque. En effet, ils dormaient dehors et étaient d’ailleurs les seuls à ne pas être abrités. A tel point que la pluie et les intempéries étaient ensuite considérées comme “des temps de chien”.

Ainsi, l’expression « il fait un temps de chien » désigne une mauvaise météo.

temps de chien parapluie flaque bottes
Crédits : onetouchspark / iStock

3 – “Se regarder en chien de faïence”

L’expression « se regarder en chien de faïence » signifie « regarder avec hostilité, se méfier de quelqu’un ».

Cette expression date du XVIIème siècle. A l’époque, des figurines en faïence ornaient les cheminées. Le plus souvent, elles représentaient deux chiens qui se regardaient, face à face, avec animosité.

4 – “Le chien aboie, la caravane passe”

L’expression « Le chien aboie, la caravane passe » est employée lorsque l’on ne tient pas compte des insultes et des critiques.

Cette expression est d’origine Arabe, quand les campements nomades étaient surveillés par des chiens. Lorsque des caravanes de chameaux passaient, les chiens aboyaient tandis que les chameaux ne réagissaient pas et restaient imperturbables.

5 – “Arriver comme un chien dans un jeux de quilles”

Datant du XVIIIème siècle, cette expression fait référence à l’ancêtre du bowling. Effectivement, à l’époque, les quilles se renversaient bien plus facilement que dans notre jeu de bowling actuel. Ainsi, nous imaginons très bien les dégâts que ferait un chien s’approchant du terrain de jeu…

L’expression signifie donc « arriver de façon importune, en étant mal reçu ».

Certaines expressions s’amusent à mettre en relation les chiens et leurs compères les chats, ou encore les loups ! En voilà trois :

6 – “Comme chien et chat”

Être « comme chien et chat », signifie ne pas s’entendre du tout. Cette expression trouve son origine dans la croyance populaire. En effet, nous avons tendance à penser que les chiens et les chats sont deux animaux qui ne peuvent se supporter l’un et l’autre. Malheureusement, cette idée ne date pas d’hier ! Elle a en effet commencé à se répandre au XVIème siècle.

Comme chien et chat expressions
Crédits : chendongshan / iStock

7 – “Les chiens ne font pas des chats”

« Les chiens ne font pas des chats » est le synonyme direct de « tel père, tel fils ». Cela signifie que l’on hérite des goûts et de la personnalité de ses parents.

8 – “Entre chien et loup”

Voici l’une des plus anciennes expressions sur les chiens ! Elle fait référence à un moment de la journée. Le soir et le matin, entre le jour et la nuit. A l’aube et au crépuscule… c’est-à-dire au moment où l’on ne peut distinguer un chien d’un loup, faute d’éclairage.

Dans cette expression, le chien représenterait le jour, car il peut nous guider. En revanche le loup représenterait la nuit, une menace, les cauchemars et la peur.

Cette expression existait déjà dans l’antiquité. On la retrouve d’ailleurs dans un écrit du IIème siècle : « quand l’homme ne peut distinguer le chien du loup ». Elle est ensuite apparue en français au XVIIIème siècle.


Source

Vous aimerez aussi : 

Est-ce que les chiens rêvent ? La réponse est oui !

Top 5 des films avec de belles histoires de chiens

Les 10 aliments interdits pour votre chien !