in

Cuisiner pour votre chien : 3 choses à savoir avant de vous lancer

Crédits : iStock
Cuisiner pour votre chien : 3 choses à savoir avant de vous lancer
noté 4.5 - 4 vote[s]

Vous souhaitez préparer vous-même des repas équilibrés à votre chien ? C’est possible, mais il y a plusieurs choses que vous devez savoir avant de vous lancer. En effet, un chien ne doit pas manger comme un être humain ; son alimentation doit être adaptée à ses besoins. Voici de quoi ravir le corps et les papilles de votre toutou !

1. Ne pas manger trop gras, trop sucré ou trop salé

Ce slogan très populaire dans nos publicités alimentaires ne s’applique pas qu’aux êtres humains. Il est valable pour les chiens aussi ! Évitez donc de donner vos restes de repas à votre compagnon, qui sera sûrement déçu, mais dont l’estomac vous remerciera.

Nos amis à quatre pattes ont l’estomac sensible, surtout si l’on parle de races comme le Boxer. Faites alors attention à ne pas utiliser d’aliments périmés pour la préparation de leurs repas. De même, n’utilisez pas de plats tout prêts, qui sont bourrés d’additifs et de sel pour la plupart.

Il ne faut donc pas donner n’importe quoi à votre chien. Certains aliments que nous mangeons sont toxiques pour lui. Par exemple le chocolat, l’ail, l’oignon, ou encore le raisin et les avocats. Évitez également le lait.

2. Des proportions et quantités strictes à respecter

Chaque chien a des besoins différents. Si vous donnez trop à manger à votre animal, ou que certains aliments sont trop présents dans sa ration, il va avoir tendance à prendre du poids. Au contraire, si vous ne lui donnez pas assez à manger ou de nutriments dont il a besoin, il sera sujet à des carences alimentaires.

Il vous est alors possible de calculer la “ration ménagère” qui convient à votre chien. Cependant, cela dépend de nombreux facteurs qui rendent ce calcul difficile : le poids, l’âge, la race, la stérilisation, etc. Vous pouvez vous adresser à votre vétérinaire pour qu’il vous aide à venir à bout de ce calcul.

Enfin, divisez la ration quotidienne de votre chien en plusieurs quantités par jour (deux reste l’idéal). Cela a pour but d’éliminer la sensation de faim qui persiste avec une seule quantité par jour. Pour les gros chiens, divisez-la même par trois.

chien cuisine
Crédits : iStock

3. Les aliments à choisir

L’avantage de cuisiner vous-même pour votre chien, c’est que vous pouvez privilégier la qualité des aliments choisis. De plus, si votre animal a besoin d’une alimentation particulière, c’est vous qui contrôlez tout.

Chaque jour, le chien a besoin de :

  • Protéines, que l’on retrouve dans la viande (ne donnez pas les os fins et cassants à votre chien), le poisson (sans les arêtes) ou les oeufs : cuisez les de préférence à la vapeur, sans ajouter de sel.
  • Fibres et de vitamines qui se trouvent dans les légumes : courgettes, haricots verts, carottes… cuits et sans ajouter de sel. Vous les prendrez de préférence frais, mais vous pouvez également en utiliser en conserve ou surgelés.
  • De glucides, se trouvant dans les féculents : le riz, les pâtes, les pommes de terre cuites… toujours bien cuits !
  • D’omégas 3 présents dans l’huile végétale : colza, tournesol… elle ne doit pas être chauffée, afin de conserver ses acides gras.

Laissez toujours refroidir la nourriture de votre chien avant de la lui servir.

Consultez votre vétérinaire afin de savoir quels aliments donner à votre chien s’il dispose de problèmes de santé particuliers. De plus, il aura peut-être besoin de compléments alimentaires.

Source

Vous aimerez aussi :

Pourquoi mon chien mange t-il de l’herbe ? Est-ce normal ?

Prendre soin de son chien : 7 conseils de base à appliquer au quotidien

Protéger son chien de la chaleur : 5 astuces à connaître !