in

L’épilepsie chez le chien : tout ce qu’il faut savoir

Crédits : igorr1 / iStock
Rate this post

Tout comme les êtres humains, un chien peut souffrir d’épilepsie. Il y a aujourd’hui entre 1% et 5% de chiens qui y sont sujets. Cette maladie se présente sous forme de crises qui peuvent être très impressionnantes. C’est pourquoi connaître davantage cette maladie et les réflexes à adopter est très important.

1. Quelles sont les causes de l’épilepsie chez le chien ?

Il existe 2 types d’épilepsie :

L’épilepsie primaire

Les causes de l’épilepsie primaire sont généralement inconnues. Cette maladie serait « de naissance », et se manifeste lorsque le chien a entre 1 et 5 ans.

Certaines races de chiens y sont plus exposées que les autres. Il s’agit du :

  • Border Collie
  • Berger Australien
  • Cavalier King Charles
  • Cane Corso
  • Labrador Retriever
  • Golden Retriever
  • Caniche
  • Berger Allemand
  • Boxer
  • Beagle etc.

L’épilepsie secondaire

Dans ce cas-là, l’épilepsie est liée à une autre maladie dont souffre le chien (tumeur cérébrale, traumatisme crânien, trouble hépatique ou rénal, infection…).

epilepsie chien dalmatien
Crédits : patostudio / iStock

2. Quels sont les symptômes de l’épilepsie ?

Comme dit précédemment, l’épilepsie se déclare sous forme de crises… très impressionnantes. Pendant quelques secondes (voire quelques minutes), le chien se laisse chuter au sol. Une fois à terre, il est victime de convulsions qui peuvent prendre l’apparence de spasmes, de battements de mâchoires, ou encore de mouvements de pédalage dans le vide.  Tout cela en ayant les yeux ouverts et la bouche baveuse. Si la crise est intense, il se peut qu’il s’urine ou défèque sur lui-même.

Même si l’animal semble agoniser, rassurez-vous, ce n’est pas le cas ! Pendant ces crises, le chien est inconscient, et ne souffre pas. Cependant, il traverse par la suite une phase de troubles pouvant durer quelques jours. Le toutou est alors déphasé, en perte de repère. Il peut d’ailleurs montrer des difficultés à marcher droit ou à rester propre. C’est pourquoi il ne faut surtout pas le brusquer… il pourrait vous répondre par la morsure.

3. Comment se traite l’épilepsie chez le chien ?

Malheureusement, l’épilepsie est incurable… et les crises peuvent peu à peu endommager le cerveau de votre chien et le fatiguer. C’est ourquoi il est nécessaire de traiter le symptôme par voie médicamenteuse. Ces traitements permettent de calmer les crises et de diminuer leur fréquence.

S’il s’agit d’épilepsie primaire et que le chien fait au moins une crise par mois, il est important de soulager le toutou par un traitement, même s’il est relativement lourd. Toutefois, s’il s’agit d’épilepsie secondaire, c’est la maladie qui engendre l’épilepsie qui doit être traitée, pas les crises.

golden triste sol
Crédits : JeanRee / iStock

4. Les bons réflexes à adopter lors d’une crise d’épilepsie !

Si vous êtes amené à être témoin d’un chien faisant une crise d’épilepsie, voici comment procéder :

  1. Ne paniquez pas !
  2. Isolez votre chien des objets alentour qui pourraient le blesser.
  3. Essayez de diminuer l’intensité des lumières de la pièce et faites en sorte qu’il y ait le moins de bruit possible.
  4. Ne touchez pas votre chien : il pourrait vous mordre sans le vouloir.
  5. Restez à ses côtés et parlez-lui lentement et  doucement pour le rassurer.
  6. Après la crise, caressez-le et surveillez si ses mouvements sont bien coordonnés.

Vous aimerez aussi :

La rage chez le chien : tout savoir sur cette maladie mortelle !

Insuffisance cardiaque chez le chien : ce qu’il faut savoir !

Mon chien a une tique : ce qu’il faut savoir avant de la retirer