in

La figure du chien dans la mythologie

Crédits : danfador/Pixabay

Comment ne pas affirmer que le chien est le meilleur ami de l’Homme, alors que ce dernier l’a domestiqué dès la Préhistoire ! Son rôle était essentiel au développement de l’activité humaine. C’est pourquoi, dans la mythologie, le chien détient une place importante. Découvrons tout cela ensemble.

1. Le chien : un guide et un gardien

Dans de nombreuses civilisations, le chien a un rôle de psychopompe. Cela signifie qu’il accompagne les âmes dans leur périple jusqu’au Royaume des morts. Il est également le gardien de la frontière entre le monde des vivants et le monde des morts.

  • En Egypte, le dieu Anubis est le protecteur des nécropoles et des embaumeurs. Il est représenté comme un homme à tête de chacal, ou encore comme un chien sauvage noir, en position allongée. L’association du chien et de ce dieu funéraire est liée à son comportement. En effet, les ancêtres du chien étaient des charognards qui rôdaient dans les cimetières la nuit, à la recherche de nourriture.
anubis
Statuette du dieu égyptien Anubis. Crédits : Wikimedia Commons
  • Chez les Grecs, Cerbère est un chien à trois têtes qui garde la porte des Enfers. Il empêche les vivants d’y entrer et les morts d’en sortir.
  • Dans la mythologie nordique, Garm tient le même rôle que Cerbère : il garde l’entrée de Nilfheim, le Royaume des morts.
  • Pour certains peuples d’Afrique, le chien est l’assistant des sorciers. Il les aide à récupérer les messages des morts, qu’ils souhaitent transmettre aux vivants.
  • Les Amérindiens sacrifiaient parfois le chien après la mort de son maître, afin de le protéger durant son voyage funéraire. Mais ils préféraient souvent disposer des statuettes canines autour de la tombe. Plus précisément dans la mythologie aztèque, Xolotl est un dieu chien qui a pour rôle d’accompagner le soleil à son coucher et de guider les âmes des défunts dans le Royaume des morts.

2. Le chien : un symbole de courage et de noblesse

Pour beaucoup de peuples, le chien est un être précieux, grâce à son tempérament protecteur, loyal et distingué.

  • Les Celtes, les Perses ou encore les Romains n’hésitaient pas à emmener des chiens avec eux au combat. Des armures étaient conçues spécialement pour eux. Les chiens disposaient également d’un rôle majeur à la chasse.
  • Dans la mythologie chinoise, des héros comme Erlang et Diku étaient accompagnés de chiens. C’est à eux qu’ils devaient en grande partie leurs nombreuses victoires. Ce n’est donc pas pour rien qu’il existe un signe astrologique du chien. Les personnes associées à ce signe sont prédisposées à la loyauté, au courage et à l’honnêteté.
annee du chien chine
Célébration de l’année du chien en Chine (2018). Crédits : iStock
  • Au Japon, il existe des inugamis, qui sont des esprits de chiens. Leur rôle est de protéger leur maître et leurs proches, ainsi que d’assurer une vengeance si cela est nécessaire.

Ainsi, le chien véhicule des valeurs positives dans de nombreuses civilisations, qui l’ont introduit dans leurs mythes et légendes. Avec l’apparition des religions monothéistes, le chien a été associé à des qualités péjoratives, telles que la violence ou la perdition. Heureusement, les progrès de la civilisation ont permis au chien de reprendre sa place de meilleur ami de l’homme et de compagnon pour la vie.

Source

Vous aimerez aussi :

Enterrer des os : une habitude instinctive et ancienne chez le chien !

Les chiens ne voient pas en noir et blanc !

Pourquoi mon chien hurle-t-il comme un loup ?