in

Mon chien a malencontreusement bu de l’alcool, que faire ?

© Julia Kiseleva - iStock

Les cocktails et autres boissons alcoolisées sucrées peuvent être très attirants pour votre chien. Lors d’une fête entre amis ou d’un apéro en famille, un accident peut ainsi très vite arriver : un verre qui traîne sur une table basse ou une bouteille renversée et c’est la catastrophe assurée ! En effet, même si imaginer votre chien alcoolisé peut faire sourire, cette situation pourrait en réalité s’avérer extrêmement dangereuse pour la santé de votre animal. 

Quels sont les types d’alcool dangereux pour la santé de votre chien ? 

L’alcool auquel votre chien est le plus exposé est l’éthanol. En effet, c’est celui qu’on appelle l’alcool alimentaire et que l’on retrouve dans nos boissons alcoolisées ou dans la pâte à pain crue. Toutefois, ce dernier est aussi présent dans les fruits fermentés par exemple. Veillez donc à ce que votre chien ne puisse pas avoir accès à votre poubelle ou votre compost. Lors d’une promenade non loin d’un verger, soyez également vigilant. 

femme qui boit un verre dans la nature avec son chien blanc
© Bogdan Kurylo – iStock

Le méthanol est une autre forme d’alcool toxique pour votre chien. On le retrouve notamment dans les parfums, l’alcool à brûler, les antiseptiques ou encore le liquide lave-glace (antigel) qui contient aussi une autre substance toxique : l’éthylène glycol. Ce dernier a d’ailleurs un goût sucré très attirant pour les chiens, ce qui le rend responsable de nombreuses intoxications chaque année. 

Enfin, l’isopropanol est le troisième type d’alcool responsable d’intoxications chez le chien. On le retrouve dans quelques produits ménagers, mais aussi dans certains spays anti-puces ! Dans ce dernier cas, l’intoxication se fait par voie cutanée. Veillez donc à vérifier sa composition et ne pas en abuser. 

À quelle dose l’alcool peut-il être mortel ? 

Les doses à partir desquelles l’alcool peut devenir simplement toxique pour votre chien ne sont pas réellement connues. Par contre, à partir de 15 ml d’alcool à 40 % par kilo de poids corporel pour l’éthanol et 4 à 8 ml par kilo pour le méthanol les risques de décès pour votre chien sont très élevés. C’est pour cette raison qu’il est important d’être attentif lorsqu’il y a un risque potentiel. 

Comment savoir si mon chien s’est intoxiqué et comment réagir ? 

chien avec une bouteille de bière
© inside-studio – iStock

Chez le chien, les symptômes liés à une intoxication à l’alcool sont divers. L’absorption par le système digestif du chien étant très rapide, les premiers signes alarmants peuvent arriver entre 30 minutes et une heure après l’ingestion. L’intoxication peut se manifester par des tremblements, une désorientation et une absence de coordination dans les mouvements. Votre chien peut être totalement amorphe ou à l’inverse surexcité et se mettre à aboyer sans raison. Il peut en outre avoir des difficultés à respirer, se mettre à boire énormément, uriner dans la maison sans pouvoir se retenir, souffrir d’hypothermie, etc. Dans les cas les plus graves, votre chien peut avoir des convulsions et tomber dans le coma.

Pour éviter le pire, le mieux est d’appeler immédiatement votre vétérinaire. En effet, si votre chien a ingéré une grande quantité d’alcool, il sera le seul à pouvoir vous aider. Expliquez-lui la situation et la quantité approximative d’alcool ou de fruit fermenté ingéré si vous avez pu assister à la scène. S’il s’agit de pâte à pain crue, vous pouvez en attendant lui donner à boire de l’eau très fraîche afin de ralentir la fermentation de celle-ci. Pour une intoxication par voie cutanée, vous pouvez également laver votre chien avec un shampoing spécial pour chien ou bien du savon de Marseille.