in

Télémédecine : peut-on consulter un vétérinaire en ligne ?

Crédits : nortonrsx / iStock

Certains sites internet proposent de vous mettre en relation directe avec un vétérinaire. Est-ce une bonne alternative ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir.

La télémédecine humaine et vétérinaire

En médecine humaine

Il s’agit d’une pratique tout à fait légale et assez répandue. Il suffit de vous connecter à l’un des nombreux sites de téléconsultation (ex : Medadom). On vous mettra alors en relation avec un professionnel de santé, via une application de visioconférence. Vous pourrez vous voir et vous entendre mutuellement. Certaines pharmacies proposent également des bornes pour les gens qui n’ont pas d’ordinateur.

Le médecin posera son diagnostic et vous enverra immédiatement tout document légal nécessaire (ordonnance pour la pharmacie, prescription d’examens complémentaires, arrêt de travail…). La sécurité sociale prend les téléconsultations en charge de la même manière que les consultations physiques classiques.

En médecine vétérinaire

Du coté des animaux, la situation est très différente. Si la médecine humaine embrasse massivement les téléconsultations depuis quelques années, ça n’était pas vraiment le cas de la médecine vétérinaire. Le message de leur ordre est clair : pour l’instant la médecine animale à distance est illégale.

Cependant, avec l’épidémie de coronavirus, l’Ordre des vétérinaires tente de changer cela le plus rapidement possible. Il a soumis un projet de décret d’urgence au ministère de l’Agriculture et il met tout en œuvre pour qu’il soit voté au plus vite. Si ce texte est validé, la télémédecine animale sera autorisée à titre provisoire pour une durée de 6 mois. Votre toutou pourra peut-être consulter en ligne d’ici fin avril.

Les consultations en ligne deviennent relativement banales, particulièrement depuis le début de l’année 2020. Comme les déplacements sont plus limités, il est plus simple de consulter à distance, même pour son animal. Bien évidemment, et même si une consultation à distance ne vaut certainement pas un rendez-vous physique, mieux vaut cela plutôt que de laisser son animal de compagnie avec un problème potentiellement très grave. Encore faut-il trouver la plateforme idéale qui va permettre de trouver des professionnels aguerris et relativement habitués à ce mode de consultation. Vous pouvez pour cela vous tourner vers la plateforme allo-veterinaire-garde.com, qui permet justement de trouver un vétérinaire dans votre département, qui pratiquent aussi bien la téléconsultation que les rendez-vous physiques.

vétérinaire
Crédits : Pressfoto / Freepik

Les sites de conseils vétérinaires

Néanmoins, il existe déjà divers sites internet de conseils (ex : illicoVéto). Vous pouvez vous y connecter et on vous mettra en relation avec un vétérinaire par webcam en général. Certaines cliniques proposent également ce genre de service (ex : LinkyVet). Il faut toutefois bien comprendre que ça n’est pas la même chose qu’en médecine humaine étant donné que la législation n’autorise pas encore la télémédecine vétérinaire. Dans ce cas-ci, les praticiens n’ont pas le droit de poser un diagnostic ou de prescrire quoi que ce soit.

Il s’agit uniquement de « conseils ». Ces sites sont plus adaptés pour les questions de nutrition, de reproduction ou de comportement. Cela peut aussi être utile si vous avez juste un doute ou une angoisse, certains sites proposent une réponse immédiate 24h/24 et 7j/7.

Mais si le « vétérinaire conseil » juge que votre animal semble avoir un problème de santé nécessitant un diagnostic et une prise en charge, il vous renverra vers une consultation physique en cabinet.

Consulter en ligne : les avantages et les inconvénients

Les inconvénients

La télémédecine est censée soigner avec les mêmes exigences de qualité que la médecine normale. Cependant, on se rend vite compte que c’est rarement possible. Par webcam, on ne peut pas examiner le patient correctement, prendre ses constantes, effectuer des examens complémentaires…

Il faut donc bien comprendre que les téléconsultations ne remplaceront jamais les véritables consultations physiques. Il ne s’agit pas d’une alternative, il s’agit d’un complément. Le but de la télémédecine n’est pas de se substituer à la médecine classique, mais de l’améliorer. Ce sont deux procédés complémentaires.

télémédecine
Crédits : Jae Young Ju / iStock

Les avantages

Tout d’abord, en cette période de confinement, on peut remarquer que le gouvernement fait tout pour promouvoir et répandre la télémédecine humaine (assouplissement des règles…). En effet, dans un contexte où il faut limiter les contacts, des consultations à distance peuvent être intéressantes dans certains cas (renouvellement d’ordonnance, suivi, rassurer les patients qui ont un petit doute ou au contraire les rediriger vers les urgences si cela semble nécessaire…).

En dehors de la crise, la télémédecine est également utile pour améliorer l’accès aux soins, comme l’explique le Ministère des Solidarités et de la Santé. Dans les zones reculées où il y a peu de cabinets médicaux / vétérinaires, les délais d’attente et les distances à parcourir peuvent être problématiques pour certaines personnes. Les téléconsultations sont aussi un bon outil pour améliorer le suivi des gens qui vont rarement chez le médecin / vétérinaire car ils ont physiquement du mal à y aller (personnes âgées, à mobilité réduite, chats très agressifs que les maîtres n’arrivent pas à attraper…).

La médecine à distance est aussi intéressante pour améliorer la prise en charge des patients avec des maladies chroniques. Des rendez-vous physiques sont toujours essentiels de temps à autre, toutefois on peut garder un œil sur le malade plus régulièrement grâce aux téléconsultations.

Dans le cas de la médecine vétérinaire, cela permet également de limiter le stress des bêtes, ce qui peut être utile s’il s’agit d’une simple question anodine de suivi alors que l’animal est fragile et que le stress est dangereux pour lui.

Pour finir, la télémédecine offre la possibilité de consulter des spécialistes à l’autre bout du pays. Eh oui, tout le monde n’habite pas dans un endroit rempli de spécialistes. Ces derniers ne sont donc accessibles qu’à une petite partie de la population (c’est d’autant plus vrai en médecine vétérinaire où ils sont encore plus rares). Le cas de la téléradiologie est un bon exemple : un expert analyse vos clichés d’imagerie médicale à distance. Et avec la téléexpertise, un professionnel de santé peut directement solliciter l’avis d’un confrère spécialisé.

télémédecine
Crédits : NanoStockk / iStock

Vous aimerez aussi :

Spot, un chien robot commercialisé d’ici la fin de l’année !

Après les codes civil et pénal, un code de l’animal pour défendre votre chien !

Assurer son chien : pourquoi et comment ?