in

Un restaurateur d’Annecy facture 30 centimes la gamelle d’eau pour son chien

© Eva-Katalin - iStock
Rate this post

Il y a quelque temps, nous vous parlions d’un restaurateur ayant mis à sa carte une glace spéciale pour chien. Malgré un prix quelque peu élevé pour certains, cela reste une initiative plutôt louable qui a été dans l’ensemble très bien accueillie. À l’inverse, le restaurateur que nous allons évoquer aujourd’hui s’est attiré les foudres des internautes en facturant une gamelle d’eau 30 centimes en pleine canicule ! Au-delà du fait que cela soit assez révoltant, a-t-il tout simplement le droit d’agir de la sorte ? 

Une facture étonnamment salée

Alors qu’elle se rend comme à son habitude au restaurant en compagnie de son chien Wall-e, cette cliente va recevoir à la fin de son repas une facture étonnamment salée. Présentée sous le nom de « toutou bar », elle remarque qu’on lui facture 30 centimes la gamelle d’eau de son chien. Bien entendu, ce n’est pas cette somme en plus sur sa note qui va ruiner cette dame, mais comme elle le dit si bien : « ce n’est pas le montant qui me choque, mais bel et bien le fait que je paye le bien-être de mon animal ! ». En effet, payer une gamelle d’eau, aussi peu chère soit-elle, semble totalement aberrant quand on sait qu’une carafe d’eau est totalement gratuite, surtout lorsqu’on ajoute à cela que nous sommes en pleine canicule. Ce service devrait donc être automatiquement proposé aux propriétaires de chiens ! 

© Capture d’écran Facebook – Ticket de caisse en colère

Que dit la loi ?

Mais est-ce que ce restaurateur a le droit d’agir ainsi ? D’après la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), au restaurant la carafe d’eau ordinaire doit être gratuite. Tout comme le pain, les épices, la vaisselle et les serviettes, l’eau du robinet doit donc être proposée gratuitement, ce qui est également précisé dans l’arrêté n° 25-268 du 8 juin 1967. Par contre, dans les cafés et bars, il est tout à fait possible que l’on vous facture votre eau. Seulement, il faut que l’on vous informe expressément du prix pratiqué.

Dans cette situation, c’est bien un restaurant qui est mis en cause. Logiquement, ce dernier n’était donc pas en droit de facturer la gamelle d’eau du chien de cette dame. Selon le professionnel, cela lui permet de payer ses employés qui servent, débarrassent et lavent la gamelle. Alors oui, on veut bien comprendre que tout service se paie, mais en quoi servir, débarrasser et laver la gamelle d’un chien est plus complexe et coûteux que de le faire avec une carafe d’eau ? Mystère !