in

Ce qu’il faut faire lorsqu’on trouve un chien errant ou perdu

Crédits :Juhku / IStock

Trouver un chien errant, ça peut arriver à tout le monde. Selon l’Association l’European Society of Dog and Animal Welfare (ESDAW), entre 100 et 250 000 chiens seraient en errance sur l’ensemble des territoires européens. Les pays européens les plus touchés seraient la Russie avec 4 millions de chiens errants, la Roumanie et la Turquie avec 2 millions, l’Ukraine avec 1 million, et enfin l’Espagne, avec 800 000 chiens à la rue ! Pour éviter leur surpopulation, la France possède un protocole bien précis sur la gestion des chiens errants.

Voici ce que vous devez faire si vous trouvez un chien.

1. Vérifiez son absence d’identité

Depuis 1999, la loi oblige tout propriétaire à faire identifier son chien (et son chat !). Même si personne ne viendra vérifier chez vous que votre animal possède soit un tatouage à l’oreille, soit une puce électronique, vous être dans l’illégalité si votre animal n’est pas identifié. D’ailleurs, si un jour vous êtes amené à le donner, sachez que tous les sites d’annonces d’animaux ainsi que les vétérinaires refuseront de prendre votre annonce si votre animal n’a pas de numéro d’identification.

chien puce identification
Crédits :Fly_dragonfly / IStock

Pour savoir si l’animal que vous avez récupéré est identifié, vérifiez en premier lieu s’il porte un collier. Si le chien porte un collier, cela signifie généralement que celui-ci s’est enfui ou s’est perdu. En effet, on a coutume de retirer le collier à un animal qu’on abandonne illégalement…

Certains propriétaires inscrivent leur numéro de téléphone sur le collier de leur animal. Donc si le toutou que vous avez récupéré possède un collier, regardez si l’objet possède une inscription ou une médaille.

Si vous n’avez rien trouvé autour de son cou, regardez ensuite l’intérieur de son oreille droite. Mais faites attention à ne pas être trop directe avec l’animal ! Vous ne connaissez pas ce chien. Les oreilles sont des organes sensibles, certains chiens sont agressifs lorsqu’on les touche. Soit parce qu’ils en souffrent (gale…), soit parce qu’ils n’aiment tout simplement pas qu’on leur touche cette partie du corps !

Ne risquez pas de vous faire mordre : prenez votre temps pour faire un minimum connaissance avec l’animal.

S’il possède un numéro, vous pouvez aussitôt appeler un vétérinaire pour lui transmettre. Mais si vous ne trouvez aucun tatouage aux oreilles, il vous faudra alors amener le chien chez un vétérinaire pour qu’il vérifie que l’animal ne porte pas de puce dans son encolure. S’il est identifié, le vétérinaire pourra aussitôt contacter son propriétaire.

Sachez qu’amener un chien trouvé chez le vétérinaire pour l’identifier ne vous coûtera rien : cette procédure est entièrement gratuite en France.

2. Prévenez le maire 

Les élus de commune ont la compétence de gestion des animaux domestiques errants sur leur commune. Ainsi, si vous voyez un chien errant, vous pouvez directement prévenir le maire de la commune où vous avez vu l’animal.

Sachez que récupérer physiquement un chien errant est un comportement tout à fait louable, mais vous n’êtes en aucun cas obligé de le faire. Si vous êtes témoin de l’errance d’un animal mais que vous ne pouvez pas le récupérer, quelque soit raison, il est tout de même très important de prévenir la mairie.

Ainsi, lorsque le maire sera averti, il contactera une association de protection animale ( généralement la SPA), qui s’occupera de capturer l’animal. Si besoin, elle lui fera des soins, l’identifiera par puce, et le stérilisera.

Pendant 8 jours, l’animal sera pris en charge par la fourrière. Ces huit jours permettront de mener une enquête pour retrouver les propriétaires.

Si les propriétaires sont retrouvés, l’animal leur sera rendu contre remboursement des frais vétérinaires et des frais de garde en fourrière. Le cas échéant, l’animal sera placé dans une association pour être  mis à l’adoption.

chien adoption perdu
Crédits :damedeeso / IStock

3. Prévenez les gendarmeries du coin

Prévenir la gendarmerie peut-être utile pour prouver votre bonne foi comme quoi vous n’avez pas l’intention de garder secrètement cet animal qui ne vous appartient pas. De plus, les gendarmeries sont souvent le premier endroit où les personnes signalent la perte de leur animal.

De ce fait, prévenir la gendarmerie permet de vérifier si elle a enregistré le signalement d’un chien perdu. Les gendarmes feront donc le lien entre le signalement d’un chien perdu, et celui d’un chien trouvé.

4. Postez des annonces !

Bien évidemment, vous pouvez commencer par les bonnes vieilles affiches en papiers placardées sur les arrêts de bus, les poteaux, les arbres… Mais n’oubliez pas que les réseaux sociaux tel que Facebook sont vraiment magiques lorsqu’il s’agit de retrouver les propriétaires d’animaux ! On y trouve une communauté solidaire pour partager les annonces.

chien photo
Crédits :Manuel-F-O / IStock

De plus, il existe PetAlert qui est un centre national de recherche des animaux perdus et trouvés. Il permet de façon simple et efficace de répandre les annonces.

Pour l’utiliser, vous devez vous rendre sur son site. Il vous suffit alors de mettre quelques photos de l’animal trouvé, de répondre à quelques questions et de laisser vos coordonnées. PetAlert s’occupe du reste ! L’annonce est postée sur le site national et régional, et sur leur page Facebook.

Vous aimerez aussi : 

Chien perdu : les démarches à suivre pour le retrouver rapidement

Un petit train pour promener les chiens abandonnés, conduit par un retraité !

Grèce : ce chien veut rester aux côtés de son maître pour l’éternité…