in ,

Mieux comprendre l’instinct prédateur du chien (prédation)

Crédits : Ndine11 / Pixabay

La prédation est “un mode de recherche alimentaire consistant à capturer une proie vivante et à l’ingérer” (Larousse). De ce fait, ce terme définit au sens large plusieurs catégories d’animaux tels que les carnivores, mais aussi les herbivores ou les parasites ! Néanmoins, dans le langage courant, lorsque nous évoquons la prédation d’un chien, nous faisons référence à son instinct de prédateur. Cet instinct, le chien en a hérité de son ascendant proche : le loup. Bien que le chien domestique n’ait plus besoin de chasser pour survivre, il a tout de même gardé des comportements de chasseur (courir après la balle, rechercher un animal par l’odorat…). 

Comprenez ce qu’est la prédation du chien, avec tous ses bienfaits… et ses dangers.

L’instinct prédateur (prédation) du chien, qu’est-ce que c’est ?

L’instinct prédateur du chien (prédation), c’est un comportement qu’adoptent tous les animaux prédateurs. En effet, pour survivre, ces derniers doivent chasser. Le chien, bien que devenu domestique, a conservé cet instinct. Ce comportement se déclenche lorsque le chien voit un mouvement ou entend un son. Pour un chien domestique, on reconnaît cet instinct quand on lui envoie une balle par exemple, il va se jeter dessus, car le mouvement de la balle l’attire.

Les étapes de prédation :

L’instinct prédateur d’un chien se décompose en 10 étapes :

  1. Voir ou entendre la proie
  2. Fixer la proie
  3. Approcher la proie lentement ou brusquement
  4. Attraper la proie
  5. Mordre la proie
  6. La secouer
  7. La tuer
  8. Secouer la proie une seconde fois
  9. Puis va l’achever
  10. La manger
balle chien prédateur
Crédits : 825545 / Pixabay

L’instinct prédateur du chien : des avantages… et des risques !

Les avantages de la prédation dans l’éducation canine

La prédation peut être un grand avantage lors de l’éducation du chien. En effet, même si ce n’est pas pour éduquer un chien de chasse, elle peut servir à éduquer un chien protecteur. Ici, il n’est pas question de demander au chien d’être agressif, mais de développer son instinct de protection et de défense.

Les risques de l’instinct prédateur du chien domestique

Il faut toutefois faire très attention à ce que cette prédation ne se transforme pas en agressivité. Effectivement, dès son plus jeune âge, il faut apprendre au chien à se socialiser avec tous les autres animaux qu’il peut côtoyer. S’il chasse un chat un jour, alors il se mettra à chasser tous les chats. Ce qui peut vite devenir problématique.

Cette prédation peut aussi devenir dangereuse pour les humains. C’est pourquoi il faudra veiller à remédier au problème dès les premiers signes de prédation envers l’Homme. Le premier signe qui peut nous mettre la puce à l’oreille, c’est la fixation. Quand le chien fixe la proie avec ses yeux sans la lâcher du regard.

Si ce problème n’est pas immédiatement traité, alors le chien pourrait se mettre à fixer et à courir après :

  • Les voitures, motos et camions ;
  • les joggeurs, les vélos, les planches à roulettes ;
  • les enfants et adultes étrangers.
vélo chien prédateur prédation
Crédits : petto123

Quelques conseils

Il y a plusieurs solutions si votre chien montre des signes de prédation. Tous d’abord, il est important d’être attentif aux comportements de son animal pour que, si cet instinct devait apparaître sous une forme dérangeante (attaquer des chats, des enfants, courir sous les voitures…), vous puissiez intervenir pour montrer à votre chien que vous n’êtes pas content de lui.  En effet, si, par exemple, il tue un animal sans impunité, il est très probable qu’il recommencera.

Si vous prenez votre chien sur le fait, la première chose à faire est donc de l’isoler de sa proie afin que celle si ne soit pas gardé comme un trophée ou toute autre récompense.

Par ailleurs, il ne faut pas généraliser le comportement de manière inadaptée. En effet, si votre chien tue un animal, cela ne voudra pas forcément dire qu’il s’en prendra à un humain.

Enfin, la muselière peut être une solution de dernier recours si votre chien semble dangereux. Mais elle ne doit pas être une réponse facile : elle doit être mise seulement lorsque le chien est dans un endroit où son instinct de prédation peut être facilement réveillé. Si vous en arrivez là, prenez contact avec un comportementaliste canin.

Source 

Vous aimerez aussi :

Les 5 ordres de base à apprendre à son chien

Mon chien fugue souvent : que faire ?

Pourquoi mon chien hurle-t-il comme un loup ?