in

Spot le chien robot monte la garde des trésors de Pompéï

© Pinterest
Rate this post

Avez-vous déjà entendu parler de Spot ? Ce chien-robot semblant venir tout droit du futur a été inventé par la Boston Dynamics. Cette société spécialisée dans la construction et le développement de robots a envoyé cette machine réaliser de nombreuses missions allant de la surveillance, au transport, en passant par la manutention partout dans le monde. 

Nous vous avions déjà parlé de Spot lors de sa conception. À l’époque, nous avions l’impression qu’il sortait tout droit d’un film de science-fiction. Peu de temps après, ce chien du futur montait finalement la garde pendant le confinement dans les rues de Singapour pour surveiller la population. Aujourd’hui, il revient sur le devant de la scène avec pour mission de veiller sur les trésors de Pompéi.

Qui est Spot et comment fonctionne-t-il ?

Comme expliqué en introduction, il s’agit, pour faire simple, d’un chien-robot. En réalité, c’est une invention très complexe qu’il est plus juste d’appeler « quadrupède mécanique ». Doté d’une intelligence artificielle, Spot possède de nombreuses capacités, notamment celle de pouvoir se repérer seul dans un espace. Employé dans différents domaines allant de la surveillance de lieux au transport de colis en tout genre, il est conçu pour pouvoir résister à toutes sortes d’épreuves. En effet, grâce à ses nombreux capteurs, il est en mesure de se déplacer sur un terrain semé d’embûches. Il peut prendre une montée tout autant qu’une pente, emprunter des escaliers, mais aussi se rattraper quand quelqu’un le pousse. Ses capacités d’analyse et de réaction sont impressionnantes ! Par ailleurs, en plus de savoir se déplacer seul dans un espace, il peut également être téléguidé à distance.

Un robot au service de l’archéologie

Le parc archéologique de Pompéi a fait appel à Spot pour protéger son site des pilleurs. En effet, il n’est pas rare à la nuit tombée que le site soit victime de pilleurs d’artéfacts. Ces derniers, prénommés les « tombaroli », ont d’ailleurs créé des tunnels pour leur faciliter l’accès aux tombes. Le rôle de Spot sera donc de monter la garde sur le parc archéologique la nuit afin de patrouiller dans ces fameux tunnels, entre autres ! En effet, la mission du chien-robot ne s’arrête pas là, car il va également collecter des données sur les structures grâce à sa caméra panoramique embarquée et l’assistance de drones. Il va ainsi permettre de réaliser une modélisation 3D très précise du site sous forme de nuage de points.

Après avoir été inspecteur sur le site de Tchernobyl, avoir assisté la police, avoir surveillé la population pendant le confinement, c’est donc au service de l’archéologie que Spot va de nouveau déployer ses talents… affaire à suivre !