in

Adoption : où acheter son chien ?

Crédits :Nataba / Istock

Une fois que la décision d’adopter un chien est prise, vers qui se tourner pour être certain(e) de bien tomber ? Faut-il privilégier les refuges, ou les particuliers ? Voici quelques éléments qui pourraient bien vous être utile avant de vous engager pour adopter votre nouveau compagnon.

Avant tout, réfléchissez à la race de chien qui vous conviendrait le mieux.

Si vous avez un travail et/ou des obligations qui ne vous permettent pas d’être beaucoup chez vous en journée, il ne faudra pas choisir une race de chien trop dépendante. Tous les chiens ne peuvent pas rester longtemps seuls. Par exemple, le Border Collie, le Labrador-Retriever ou le Berger Australien sont des animaux qui ne s’épanouissent complètement qu’en compagnie de leurs maîtres. Mais ne vous inquiétez pas, il existe des races plus indépendantes ; le Shiba Inu, le Pékinois, le Husky ou encore l’épagneul Breton en sont de parfaits exemples !

chiots mignon
Crédits :Maryviolet / Istock

Où aller pour acheter un chien dans les meilleures conditions ?

Une fois que vous vous êtes décidés sur la race, il faudra choisir l’endroit où vous irez adopter votre futur compagnon. Il existe de nombreux interlocuteurs vers qui vous pouvez vous tourner : les refuges d’éleveurs, la SPA, les particuliers, etc. Il est aussi possible de se rendre dans des expositions canines où de nombreuses races seront représentées.

Alors, dans tout ça, comment faire le tri ?

Les éleveurs

Quel que soit l’éleveur que vous choisissez, commencer d’abord par lui poser les bonnes questions, notamment sur l’environnement dans lequel a vécu l’animal depuis sa naissance : est-il similaire à celui que vous lui offrirez ? Il est préférable que oui, car sinon votre nouveau chien devra s’adapter à de nouvelles règles, qu’il aura sûrement du mal à assimiler si elles sont trop différentes de celles qu’il connaît déjà.

Ensuite, l’éleveur doit pouvoir vous informer de façon complète sur l’état de santé du chien, sa race, son alimentation, les traitements qu’il a déjà reçus (vermifuges, vaccins), son identification. Si le vendeur n’est pas capable de répondre à vos questions, méfiez-vous.

chien maitre heureux
Crédits :SeventyFour / Istock

Un prix trop bas ? Méfiez-vous des élevages intensifs.

Il existe des éleveurs qui vendent des chiots en grand nombre, sans prêter trop attention au suivi de tous. Vous risquez de vous retrouver avec un animal en mauvaise santé dont vous ne connaissez pas grand chose. Éloignez-vous tout de suite des vendeurs qui vous proposent de vous livrer le chien sans que vous l’ayez vu d’abord au moins une fois chez lui. Il est important de voir votre petit compagnon dans son milieu d’origine pour observer un minimum son comportement, notamment social. Il est aussi toujours préférable de voir la mère, ce qui vous garantit que le chiot est né ici.

Les refuges

Si vous souhaitez vous tourner vers un refuge, vous serez assurés d’être conseillés et guidés par le personnel qui connaît bien les chiens qui y ont été recueillis. Vous saurez tout ce qu’il faut sur un éventuel passé traumatisant pour l’animal, et pourrez poser toutes les questions qui vous préoccupent. Les responsables des refuges sont habitués à unir les chiens aux nouveaux maîtres qui leur conviendraient le mieux.

Vous aimerez aussi :

Tout savoir sur l’identification du chien (puce et tatouage)

Transporter son chien en voiture : ce que dit la loi

Quels sont les chiens les plus vulnérables face aux fortes chaleurs ?