in

Comment réagir lorsque deux chiens se battent ? 

© Sansargo - iStock
3.6/5 - (18 votes)

Une des situations que les propriétaires de chiens redoutent le plus en balade est évidemment de croiser un autre chien qui s’en prend au leur. En effet, même si vous connaissez parfaitement votre animal, celui qui décide de venir à sa rencontre vous est totalement inconnu. Personne ne souhaite voir son compagnon adoré risquer de se faire mal, mais également de blesser son congénère ! C’est pourquoi il faut apprendre les bons gestes afin de réagir vite sans céder à la panique. 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous tenons à préciser qu’avant d’apprendre comment stopper un conflit entre deux chiens, le mieux est évidemment de savoir l’éviter ! Ça tombe bien, c’est par là que nous allons commencer.

Pourquoi un chien attaque-t-il son congénère ?

deux chiens en train de se battre
© Milan Krasula – iStock

Il faut savoir que les chiens sont des animaux sociaux. Avant d’en arriver à se bagarrer, un chien qui possède tous les codes canins va donc envoyer à son congénère une multitude de signaux pour éviter le conflit. Si un chien déclenche une bagarre, c’est donc qu’à ses yeux, il n’y avait plus que cette solution pour se faire comprendre. En effet, un chien n’attaquera jamais un autre chien sans raison. Les causes pour lesquelles une bagarre peut éclater sont nombreuses. Cela peut être lié à une peur soudaine, à un animal mal sociabilisé ou à un chien qui n’a pas su se faire comprendre, car les signaux qu’il envoyait ont été mal reçus par son congénère. Il peut également s’agir d’un chien qui fait de la protection de ressource. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive.  

Heureusement, dans la grande majorité des cas, les bagarres qui éclatent, bien que très impressionnantes, sont souvent très brèves et sans gravité

Savoir reconnaître les signaux d’alerte avant un possible conflit 

Avant toute chose, il est essentiel de savoir comprendre son chien afin de pouvoir repérer lorsqu’il est mal à l’aise au contact d’un autre chien. Apprendre à observer et comprendre les signaux de son chien est en effet véritablement essentiel dans la prévention d’un éventuel conflit. Plus vous saurez décoder les attitudes de votre chien, plus vous serez à même de savoir s’il est d’accord pour interagir avec l’autre chien ou s’il veut mettre fin à l’interaction. Soyez donc attentif aux signaux d’apaisement de votre chien :

  • Il bâille
  • Il détourne la tête
  • Il se lèche les babines
  • Il tire ses oreilles vers l’arrière
  • Il plisse les yeux
  • Il s’éloigne
  • Il laisse apparaître le blanc de ses yeux 

En adoptant ces comportements, votre chien montre qu’il ne souhaite pas être agressif, mais qu’il n’est pas forcément à l’aise. Par ailleurs, certains propriétaires ont tendance à punir leur chien qui se met à grogner. Toutefois, en agissant ainsi, le chien cherche simplement à prévenir que ce que fait l’autre chien ne lui plaît pas. Il est donc important de le laisser faire afin qu’il puisse se faire comprendre de son congénère. 

chiens en train de grogner
© anakeseenadee – iStock

Les 5 conseils pour tenter de mettre fin à une bagarre

1- Gardez votre calme et adoptez un ton ferme

Même si cela est plus facile à dire qu’à faire, rester calme est la première chose à faire lorsque l’on assiste à une bagarre entre deux chiens. Si vous perdez votre sang froid, vous risqueriez d’entretenir et même de faire monter l’animosité entre les deux chiens. Gardez donc votre calme, car un chien qui en arrive à se battre est déjà dans une grande détresse émotionnelle. De plus, n’oubliez pas que les chiens peuvent ressentir les émotions. Si vous êtes effrayé et que vous paniquez, ils le ressentiront et cela pourrait aggraver la situation.

Une fois que la bagarre a éclaté, crier ne sert à rien, car dans ce genre de situations les chiens ne sont plus du tout attentifs. De toute manière, ils feront sans doute plus de bruit que vous. Vous pouvez tenter de les arrêter à l’aide d’un “Stop ! » ferme, mais cela ne marche évidemment pas à tous les coups…

2- N’intervenez pas en tentant de mettre vos mains au niveau de la gueule des chiens

Même si le premier réflexe que vous pouvez avoir est de vous jeter sur le collier de votre chien pour lui venir en aide, cela n’est pas la meilleure solution. Si vous souhaitez intervenir, ce qui est une réaction normale, ne mettez jamais vos mains au niveau de la gueule des deux chiens qui se battent, vous risqueriez de vous faire mordre ! Dans ce genre de situation, leur état émotionnel est tellement intense qu’ils ne feront pas attention à vous et un coup de dent est très vite arrivé… De même, n’essayez pas de le porter ni de l’attraper par la queue, et ce, pour la même raison.

3- Saisissez-les par les pattes arrière

Pour les séparer sans vous faire mordre, vous pouvez les attraper au niveau de l’arrière-train et plus particulièrement par les pattes arrière. Tirez-les délicatement vers vous en faisant des mouvements circulaires afin de déséquilibrer les chiens et les faire lâcher prise. Si un seul chien attaque l’autre, attrapez celui-ci. En revanche, si les deux s’attaquent mutuellement, les deux maîtres devront faire la même chose aux deux chiens en même temps.

4- Utilisez un jet d’eau 

Si la bagarre entre les deux chiens a lieu chez vous, utilisez votre tuyau d’arrosage afin de les asperger d’eau pour les surprendre. Cette sensation inattendue devrait détourner leur attention et potentiellement permettre de mettre fin au conflit. Si vous êtes en promenade et que vous avez prévu une bouteille d’eau, vous pouvez également tenter d’effectuer la manœuvre avec celle-ci. 

5- Détournez leur attention en faisant du bruit

Enfin, vous pouvez essayer de faire du bruit avec des objets afin d’attirer leur attention et les détourner de la bagarre. Il existe d’ailleurs un aérosol dédié à ce genre de situation : le « Pet Corrector ». Ce spray émet un son très puissant au moyen d’un jet d’air inodore et sec afin de détourner l’attention du chien qui a un comportement indésirable. Cela est évidemment indolore, mais émet un son désagréable pour l’animal.