in

Excitation du chiot : 3 mauvais comportements sur lesquels intervenir au plus tôt !

Crédits :PhonlamaiPhoto / IStock
Excitation du chiot : 3 mauvais comportements sur lesquels intervenir au plus tôt !
noté 5 - 1 vote[s]

Vous venez d’adopter un chiot, ce qui a créé de nombreux bouleversements dans votre vie. La sienne a également changé et il a très hâte de tout découvrir du monde qui l’entoure ! De ce fait, votre petite boule de poils peut se montrer excessivement enthousiaste. Il aime courir dans tous les sens, sentir et même goûter les objets, faire du bruit… un chiot a de l’énergie à revendre ! Cependant, savoir gérer les débordements de son chien n’est pas innée pour les néo-propriétaires… Pourtant, cela est important pour l’éducation de votre toutou ! 

En effet, l’éducation est primordiale pour le bon développement du chiot. Ainsi, il vous faut lui imposer des limites, autrement il deviendra rapidement dissipé. Ce sera difficile de réajuster le tir une fois qu’il aura grandi ! Les 3 comportements qui vont suivre sont courants. Ils sont accompagnés de conseils destinés à apprendre comment calmer son chiot. 

1. Calmer son chiot surexcité du matin au soir

Votre chiot déborde d’énergie et cela est tout à fait normal. C’est même rassurant ! Afin de le canaliser (pour éviter d’avoir une pile électrique à côté de vous même la nuit !), vous devez faire en sorte de fatiguer votre chiot. C’est-à-dire qu’il faut répondre à ses besoins quotidiens de dépense d’énergie, qu’ils soient physiques ou mentaux. Allez vous promener ensemble au moins 30 minutes par jour. Votre toutou sera ravi de se dégourdir les pattes et après s’être défoulé dehors, il devrait devenir plus calme une fois revenu à la maison.

calmer son chiot promener
Crédits : Brendan von Wahl/iStock

A l’intérieur par temps de pluie ou dans le jardin tandis que le soleil brille, sortez des jouets et amusez-vous avec votre bébé canin. Le but est de renforcer votre relation, de favoriser la mastication, mais aussi que votre toutou se dépense physiquement et mentalement. Durant les séances de jeu, vous pouvez tout à fait commencer à lui apprendre des ordres basiques. Par exemple, “stop”, “assis”, ou “attend”. Ces indications lui feront comprendre qu’il doit se calmer et que le temps de jeu est terminé. Après ces séances d’exercice, votre chiot aura besoin de dormir.

Si malgré tous vos efforts, votre chiot ne s’épuise jamais, c’est sans doute qu’il est hyperactif. Dans ce cas, la seule solution est de contacter un(e) vétérinaire et/ou un comportementaliste. Attention, sachez qu’un chiot a besoin de beaucoup de sommeil : 12 heures pendant la nuit et environ 6 heures en journée. Lorsque vous constatez qu’il est fatigué, ne le forcez pas à jouer ou à courir. De même, ne le réveillez surtout pas quand il dort, au risque de perturber son cycle de sommeil.

2. Calmer son chiot qui mordille

Mordiller est un comportement naturel chez le chiot. Après tout, comme il ne peut rien saisir avec ses pattes, il utilise sa gueule ! Ainsi, mâchouiller lui permet avant tout de se familiariser avec son environnement, mais il le fait surtout car ses dents sont en train de pousser. Tout ce qu’il pourra mordre fera donc l’affaire. Pour éviter que votre chiot ne détruise tout sur son passage, enseignez-lui vite à comprendre ce que signifie le “non” ferme et impartial. Détournez ensuite son attention vers ses jouets.

L’autre problème d’un chiot qui aime mordiller, c’est qu’il peut le faire sur vous ! À partir de la 5e semaine, le petit chien aime se livrer à des jeux de bagarre. S’il se trouve dans une portée ou avec un congénère, il apprendra naturellement à contrôler sa morsure pour ne pas faire mal en jouant. Il s’agit du processus d’inhibition de la morsure. Vous devrez donc apprendre à votre chiot qu’il y a une limite à ne pas franchir. S’il vous mord trop fort, faites-lui comprendre qu’il vous a fait mal en disant “aie !” par exemple, puis détournez-vous de lui pour le laisser seul quelques minutes. Il comprendra ainsi qu’il a eu un mauvais comportement et saura mieux gérer la pression de ses morsures.

calmer son chiot mordille
Crédits : castenoid/iStock

Un chien devenu adulte qui ne sait pas contrôler ses crocs durant le jeu peut être dangereux. C’est à vous de l’éduquer jeune pour faire en sorte qu’aucun mauvais accident ne survienne. Toutefois, vous ne devez jamais vous énerver, ce serait totalement contre-productif. Votre toutou aura soit peur de vous, soit prendra votre attitude comme relative à un jeu. Un chiot a juste besoin que l’on soit cohérent et ferme avec lui.

3. Calmer son chiot qui aboie sans cesse ou grogne

Une fois encore, lorsque vous jouez, il se peut que votre chiot se mette à aboyer. Ne cautionnez pas ce comportement, car il vous sera difficile de le bannir par la suite. Apprenez tout d’abord à votre petit protégé à se calmer, avec les ordres “assis” et “stop”. Le fait de s’asseoir le rendra plus attentif et il pourra comprendre qu’il ne doit pas aboyer sans raison. L’aboiement est également un moyen d’attirer votre attention : ignorez votre chiot lorsqu’il fait cela. S’il remarque que vous accourez au moindre bruit de sa part, il ne s’arrêtera plus jamais ! Ce conseil est également à appliquer quand votre chiot hurle ou pleure la nuit.

Ensuite, il arrive qu’un chiot aboie ou bien grogne contre quiconque s’approchant de lui, mis à part les membres de son foyer. Habituez progressivement votre toutou à la présence d’autres personnes à la maison et promenez-le régulièrement pour qu’il rencontre du monde. Ce processus de socialisation est essentiel à son épanouissement. Lorsque vous vous promenez, votre chiot va pouvoir mettre tous ses sens en éveil, dans le but d’analyser son environnement. Il s’accoutumera ainsi à croiser ses congénères, des enfants ou d’autres animaux sans adopter une attitude agressive ou craintive.

calmer son chiot socialisation
Crédits : @reskp/Unsplash

Source

Vous aimerez aussi :

Voilà pourquoi vous ne devriez plus lancer un bâton à votre chien !

Mon chien est très peureux : comment puis-je l’aider ?

Adoption d’un chien : quand et comment débuter son éducation ?