in

Adoption d’un chien : quand et comment débuter son éducation ?

©Free-Photos / Pixabay
Rate this post

Vous venez d’adopter un chiot ou un chien, félicitations ! Vous allez découvrir la cohabitation avec votre compagnon à quatre pattes, mais peut-être que cela vous angoisse… Rassurez-vous, tout va bien se passer ! Malgré tout, une question revient souvent auprès des nouveaux maîtres : quand et comment faut-il commencer l’éducation de son chien  ?

L’éducation commence dès le premier jour !

Avoir un chien est un grand changement dans notre vie. C’est un nouveau membre de la famille dont nous avons la responsabilité et surtout, un être vivant à qui nous allons devoir donner une douce vie et une éducation parfaite. Mais, si le changement est grand pour nous, il l’est tout autant pour notre nouveau compagnon. Celui-ci va devoir s’habituer à un nouvel environnement, et aux membres de sa nouvelle famille. Il va aussi devoir apprendre à respecter une nouvelle hiérarchie et à suivre les consignes, pour que la cohabitation se passe au mieux. C’est souvent là que le bât blesse. 

chien assi Couleur / Pixabay
© Couleur / Pixabay

En effet, à l’arrivée de notre toutou, nous avons tendance à le laisser tranquille, à ne pas le brusquer. Mais pourtant, l’éducation d’un chiot ou d’un chien doit se faire dès le premier jour ! C’est par cette bonne éducation que vous allez construire et poser les bases de la bonne relation au sein de la famille et avec votre toutou. Vous allez, dès ce premier jour, devoir montrer qui est le chef : vous ! Le chien va alors pouvoir se construire autour de cette information qui est cruciale pour lui. Vous lui offrirez alors un cadre rassurant ainsi qu’une place dans la famille, une place qu’il respectera autant qu’il vous respectera. 

Une fois votre place de « chef de meute » établie, vous pourrez commencer à inculquer à votre toutou le respect et la bonne entente avec tout le monde, humains comme animaux. Le plus délicat, restera de ne pas vous tromper, car comme un enfant, les premières années de vie sont importantes, et il ne serait pas judicieux de traumatiser votre chien à cause d’une brutalité déplacée.

Les basiques de l’éducation 

Un chien, jeune ou adulte, peut tout à fait être éduqué sans être tapé, c’est d’ailleurs ce que nous promouvons ! C’est une notion importante à toujours garder en tête : vous devez savoir faire autorité sur votre animal, mais en aucun cas être autoritaire.

Faire autorité, c’est avoir le leader-ship car vous avez réussi à construire une relation de confiance basée sur le respect des uns et des autres, et avec des règles fermes, tandis qu’être autoritaire consiste à utiliser la peur ou la violence pour se faire obéir. De ce fait, en étant autoritaire, vous abîmerez votre relation avec votre boule de poils, et créerez de la souffrance.

Les ordres par lesquels vous allez commencer ne sont finalement pas une priorité, l’important, c’est que votre chien ait envie de vous obéir. Néanmoins, certains ordres de base peuvent vous aider à démarrer au mieux l’éducation de votre animal.

Apprendre le « non »

Commencez déjà par lui faire comprendre le sens que le mot « Non » a pour vous. Ne vous trompez pas, car toute l’éducation commence par là. Votre toutou doit être capable de comprendre ce qui est bien, et ce qui ne l’est pas. Le « non » est donc très important. Prononcez-le fermement, avec autorité, mais sans crier ou hurler sur votre animal. Nos amis à quatre pattes comprennent très bien les intonations, et savent quand vous n’êtes pas heureux de quelque chose. 

Ce « non » vous permettra notamment d’éviter la destruction de tous vos meubles, toutes vos chaussures, ainsi que de vos poubelles. Enfin… Quand il sera compris. 

Chien loup ©aylinkahurocka / Pixabay
Chien loup. ©aylinkahurocka / Pixabay

Les autres consignes

Après, ou parallèlement à l’apprentissage du « non », vous pouvez commencer à éduquer votre chien à d’autres consignes. La marche au pas est un bon (mais difficile) début qui vous sera très utile par la suite. Les ordres comme « assis », « viens ici » et « couché » sont aussi des basiques à ne pas négliger. 

Mais n’oubliez pas que le plus important, c’est l’envie du chien, et le plaisir que vous devez prendre l’un et l’autre. Faire une éducation sans plaisir n’a aucun intérêt, c’est pourquoi vous devez également réfléchir aux récompenses que vous donnerez à votre toutou lors du dressage : elles peuvent être alimentaires, mais pas que ! 

L’éducation préventive

Beaucoup de maîtres ne pratiquent pas d’éducation préventive et laissent les mauvaises habitudes de leurs compagnons à quatre pattes s’installer. Il est donc très important de réagir tout de suite. Calmement, mais assurément, faites comprendre à votre chien ce qu’il peut faire et ne pas faire. Si vous considérez que sauter sur les gens pour dire « bonjour » n’est pas bien, faites-le-lui comprendre le plus vite possible. C’est vous le maître ici, le choix de ce qui est bien ou non vous revient de droit.

Source

Vous aimerez lire :

Adopter un chien : 5 bonnes raisons

Laisse et collier pour chien : comment choisir ?

Apprendre des tours à son chien : toutes nos astuces !