in ,

Mon chiot pleure la nuit : 5 conseils pour l’aider à dormir

Crédits :fotyma / IStock

Vous venez de sauter le pas, votre maison accueille dorénavant un nouveau compagnon. Ce petit chien, alors âgé de quelques mois, est tout doux, tout mignon… à tel point qu’il vous est difficile de le lâcher. Et pourtant, la nuit vient de tomber et il est temps que chacun aille  dormir. Mais votre jeune chiot n’en a pas décidé ainsi ! Le changement d’environnement est trop brutal pour lui, et il se met inévitablement à pleurer. Alors que faire ? 

Voici 5 conseils pour aider votre chiot à s’endormir la nuit.

1. Faites le sourd

Oui, votre cœur va probablement se briser en mille morceaux, mais laisser votre chiot pleurer la nuit est bon pour lui. Dites-vous que sa mère en aurait fait de même.

Si vous accourez vers lui dès le premier gémissement, il continuera. Votre petite boule de poils comprendra que c’est une bonne façon de vous attirer à lui. Il est évident que l’ignorer est difficile, surtout les premières nuits, mais vous faites cela pour son bien et son éducation. Alors, ne culpabilisez pas, et laissez-le un peu se faire la voix.

2. Offrez-lui un nid douillet

Les chiots peuvent vite avoir peur des grands espaces, il est donc recommandé de les faire dormir dans une caisse de transport, un parc ou une niche d’intérieur. Cela leur donne l’impression d’être bien protégés, et c’est le cas ! N’envahissez pas cet espace, il est réservé à votre toutou ! Pensez également à écarter son lit de tout courant d’air ou source de chaleur.

chiot dort petto123 / Pixabay
© petto123 / Pixabay

Qu’il dorme dans votre chambre ou dans une autre pièce, faites en sorte que rien ne puisse trop le déranger ou l’effrayer. Son couchage doit être douillet, avec des peluches par exemple ou des tissus portant votre odeur ou celle de son ancienne maison. Ainsi, le chiot sera rassuré et n’aura pas besoin de pleurer pendant de longues heures.

3. Restez toujours calme 

Certes, la nuit n’est pas le meilleur moment pour être embêté par un chiot angoissé qui pleure. Cela peut très vite vous faire perdre le contrôle. Cela dit, il vous faut demeurer calme. Ne criez pas sur votre chien, et surtout ne le tapez pas. En faisant cela, vous risqueriez de le stresser davantage, et ainsi, d’accentuer ses pleurs.

chien carlin
Crédits : Alexandr Zhenzhirov/iStock

4. Laissez-lui un peu d’eau fraîche

Pendant la nuit, les chiots ont souvent soif. C’est notamment l’une des causes de leurs pleurs nocturnes. Vous pouvez donc laisser à la disposition de votre boule de poils un petit bol d’eau fraîche, pour qu’il puisse boire. Mais faites attention à ne pas trop en laisser. En effet, la vessie des chiots étant petite, trop d’eau risquerait de provoquer de petits accidents. Au matin, emmenez-le directement faire ses besoins, pour le rassurer.

5. Reproduisez les comportements de la mère

Avec l’adoption, votre chiot est déboussolé. Il perd ses repères, ses frères et sœurs, sa mère. Il est donc normal que les premières nuits soient difficiles. Pour pallier à cela, vous pouvez user de certains stratagèmes.

En caressant le dos de votre toutou avec une éponge légèrement humide et chaude, vous simulez la langue de la mère. Placez une bouillotte tiède dans son couchage, enroulée dans un tissu de son ancienne habitation. Comme ceci, le petit chien se sentira comme près de sa mère et de sa fratrie. Enfin, vous pouvez placer un réveil à « tic-tac » dans sa panière, ou proche, pour que le bruit produit lui rappelle sa maman.

chiot massage
Crédits : Pexels/Pixabay

Ces techniques comportementales permettent à votre petite boule de poils de se calmer. De cette façon, vous pourrez passer une nuit plus paisible. Cela dit, n’oubliez pas que maintenant, il va falloir donner beaucoup d’amour à ce nouveau petit membre de la famille.

Vous aimerez aussi :

Apprendre la propreté à son chiot : 5 conseils efficaces !

Conseils et astuces pour choisir le nom de votre chien

6 conseils avant d’accueillir un chien