in

Comment savoir si mon chien a froid ?

Crédits : Pezibear/Pixabay

Par ces temps hivernaux, on peut très vite se refroidir. Au-delà d’un certain seuil, ça devient très dangereux. Alors comment savoir si votre chien a froid ? Quels sont les signes avant-coureurs ? Comment régule-t-il sa température ? On vous explique tout !

Le thermostat interne du chien

Tout commence au niveau de l’hypothalamus, une partie du cerveau de votre chien. Il contient ce qu’on appelle le « centre de la thermorégulation ». C’est une sorte de thermostat chargé de maintenir la température corporelle dans les normes : entre 38 et 39°C. Il reçoit les données que lui transmettent les thermorécepteurs, des capteurs de température localisés un peu partout dans le corps. Lorsque la température du corps diminue trop, l’hypothalamus est immédiatement informé, et il enclenche divers processus pour réchauffer l’organisme.

thermostat
Crédits : Olivier Le Moal/iStock

Les signes montrant que votre chien a froid

Si votre chien a froid, il présentera les signes liés aux mécanismes de lutte contre le froid :

  • Une augmentation de l’appétit et de l’activité physique car l’alimentation et le mouvement produisent de la chaleur.

  • Des frissonnements : les frissons sont des contractions musculaires, ce qui produit également de la chaleur.

  • Une érection des poils : cela permet d’améliorer l’isolation.

  • Une posture recroquevillée : cela permet de diminuer les pertes de chaleur par contact avec le sol (par conduction).

  • Une modification du comportement : votre chien tente de fuir dans un endroit plus chaud.

  • Une constriction des vaisseaux sanguins cutanés : si le diamètre des vaisseaux cutanés se réduit, le sang est redirigé vers les zones plus profondes du corps où il perd moins de chaleur. Cependant, ce n’est pas un signe que vous pourrez voir à l’œil nu.

chien couverture
Crédits : Matthew Henry/Unsplash

Attention à l’hypothermie

L’hypothermie, c’est quand la température de votre chien chute en dessous de 38°C. Lorsqu’on dépasse la barre des 35-36°C, cela devient vraiment alarmant.

Les causes sont diverses :

  • Température extérieure trop basse , nage dans de l’eau glacée

  • Maladies : infections, état de choc, hypoglycémie, hypothyroïdisme…

  • Chirurgie : l’hypothermie est un effet secondaire de beaucoup d’anesthésiants.

  • Certains médicaments : opiacées, vasodilatateurs…

  • Traumatisme

Les chiots sont très sensibles au froid car leurs mécanismes de réchauffement ne sont pas encore bien développés. Les races de petite taille sont également vulnérables car elles ont une surface corporelle importante comparée à leur poids, elles perdent donc plus de chaleur. Il en va de même pour les chiens ayant peu de poils et pour les animaux très maigres (anorexiques ou des races minces comme les lévriers) car ils ont peu de graisses, un isolant.

Dans tous les cas, il est important de réagir vite en cas d’hypothermie car cela peut devenir très dangereux. N’hésitez pas à contacter votre vétérinaire qui saura gérer la situation comme il convient.

Vous aimerez aussi :

Tout savoir sur la fièvre chez le chien : quand la température perd les pédales

Mon chien tremble : 8 raisons possibles

L’endocardiose chez le chien : la maladie cardiaque n°1