in

La fièvre chez le chien : causes, symptômes et traitement

Crédits : Damedeeso/iStock

La fièvre, ça nous arrive à tous un jour ou l’autre. Et votre chien n’y échappe pas. Sa température normale tourne autour de 38-39 °C. Lorsqu’il est malade, elle peut grimper au-dessus de 39,5 °C et ça devient problématique. Alors que se passe-t-il ? Qu’est-ce qui peut causer de la fièvre ? Comment la traiter ? Voici l’essentiel à savoir.

Les causes de fièvre chez le chien

La température corporelle des toutous est maintenue constante autour d’une norme grâce à un thermostat interne situé dans leur cerveau : le centre de la thermorégulation. Toutefois, certains agents (les « pyrogènes ») sont capables de modifier ce thermostat et de l’augmenter. Par exemple, il ne sera plus réglé sur 38,3 °C mais sur 40,3 °C. Il peut s’agir d’agents extérieurs (ex : des microbes) ou d’agents provenant de l’animal (ex : son système immunitaire). Parmi les principales causes de fièvre, on retrouve :

thermomètre fièvre
Crédits : Congerdesign/Pixabay

1. Une infection

La plupart des infections généralisées provoquent de la fièvre. Il peut s’agir d’une bactérie (ehrlichiose, leptospirose, borréliose, mycobactéries…), d’un virus (maladie de Carré, hépatite infectieuse canine, coronavirus pantropique…), d’un parasite (piroplasmose, leishmaniose, toxoplasmose…), voire d’un champignon dans de rares cas.

Certaines affections localisées à un seul organe peuvent également engendrer de la fièvre : infection de la prostate, de l’utérus (pyomètre), des poumons (pneumonie, abcès), des reins (pyélonéphrite), des os (spondylodiscite, ostéomyélite), du cœur (endocardite), des intestins, du foie, du pancréas, de l’enveloppe tapissant la cavité abdominale (péritonite), des dents (abcès dentaire)…

2. Une maladie auto-immune

Elles sont dues à un dysfonctionnement du système immunitaire qui se met à attaquer son propre corps. Certaines de ces pathologies sont fébriles. On citera par exemple le lupus érythémateux systémique (une maladie qui touche un peu tous les organes), les polyarthrites (une inflammation des articulations), la thrombopénie et l’anémie à médiation immune (une destruction des plaquettes sanguines ou des globules rouges), la glomérulonéphrite (une inflammation rénale) ou la méningite corticosensible (une inflammation des méninges autour du cerveau et de la moelle épinière).

3. Une tumeur

Les cancers du sang (leucémie, myélome, lymphomes) et les carcinomes (tumeurs des tissus de revêtement recouvrant la peau, les muqueuses internes et les glandes) sont en tête de liste des cancers les plus souvent accompagnés de fièvre. Par ailleurs, les poumons, le système digestif et le foie sont aussi fréquemment en cause.

4. Une maladies des os

La fièvre peut également provenir d’une panostéite éosinophilique ou d’une ostéodystrophie hypertrophique. Ce sont des maladies qui touchent surtout les os longs (radius, cubitus…). Elles sont plus répandues chez les chiens de grande taille en pleine croissance (avant 1 an). D’autres symptômes sont alors associés tels que des boiteries et de la douleur.

5. Un traumatisme

Parfois, cela provient d’un trauma étendu, d’une chirurgie ou d’une destruction de tissus (ex : embolisme pulmonaire, infarctus).

6. Un médicament ou un produit toxique

Certaines intoxications aux métaux lourds ou aux pesticides (ex : métaldéhyde, organophosphorés) peuvent provoquer de la fièvre. Il en va de même pour quelques médicaments : certains vaccins, anesthésiques (ex : kétamine), antibiotiques, anti-tumoraux, anti-ulcéreux (ex : cimétidine), produits divers (ex : atropine)…

7. Un stress !

Un déménagement, une visite chez le vétérinaire, un bruit violent, peu importe sa cause, le stress peut faire monter la température de votre chien, parfois même jusqu’à 39,5 °C. C’est pourquoi il peut être bon de répéter la prise de température sur plusieurs jours.

8. Autres causes

Diverses autres pathologies provoquent parfois de la fièvre. C’est le cas de certaines maladies hépatiques (shunt porto-systémique du foie), hormonales (hyperthyroïdie), métaboliques (hypervitaminose A), voire même de certains corps étrangers.

Quels sont les symptômes ?

Il y a différents moyens de savoir si son chien a de la fièvre. Un animal fébrile a l’air abattu et affaibli. Son appétit diminue, il a des frissons et si le problème se prolonge, il risque de se déshydrater. Par ailleurs, il peut aussi avoir d’autres symptômes liés à la maladie qui a provoqué cette fièvre.

Une prise de température avec un thermomètre rectal (la technique la plus sûre) permet d’objectiver cette fièvre. On notera cependant que la palpation de la truffe n’est pas une méthode fiable.

Chien malade
Crédits : Matthew Henry/Unsplash

Comment le diagnostic est-il posé ?

Le vétérinaire va alors examiner votre chien et effectuer différents examens complémentaires afin de trouver l’origine du problème. Selon ses suspicions, il pourra proposer :

  • Une analyse sanguine.
  • Une analyse d’urine.
  • Une radiographie (thorax, abdomen, colonne vertébrale…).
  • Une échographie (abdomen, cœur…).
  • Une ponction articulaire, de moelle osseuse ou de liquide céphalo-rachidien (le liquide où baignent le cerveau et la moelle épinière).
  • Une biopsie.

Quel est le traitement ?

Le traitement de la fièvre passe par le traitement de sa cause. Ainsi, on s’attaquera aux infections bactériennes avec des antibiotiques et à celles parasitaires avec des anti-parasitaires. Les maladies auto-immunes seront souvent contrées avec des corticoïdes. Les cancers seront combattus avec une chimiothérapie, une radiothérapie ou une chirurgie. On donnera des AINS à votre chien dans le cas des maladies ostéo-articulaires. Si la fièvre est provoquée par un médicament, il sera stoppé ou changé…

Votre vétérinaire prescrira également un traitement symptomatique destiné à faire baisser la fièvre. Les médicaments AINS sont très efficaces. Cela permet de soulager votre animal en attendant que la cause du problème soit traitée.

Vous aimerez aussi :

Comment savoir si mon chien est malade : 5 signes qui ne trompent pas !

Mon chien vomit : causes, diagnostic et traitement

La leptospirose du chien : une maladie transmissible à l’homme