in

La maladie de Lyme chez le chien : causes, symptômes et traitement

Crédits : Todorean Gabriel / iStock.

La maladie de Lyme (ou borréliose) est une infection qui peut toucher de nombreux animaux, dont le chien. Comment la reconnaître, l’éviter et la traiter ? On vous explique tout ce que vous devez savoir sur le sujet. 

À quoi est due la maladie de Lyme ?

Elle est causée par un groupe de bactéries : Borrelia burgdorferi sensu lato. Il contient une vingtaine d’espèces très proches. Elles sont capables de provoquer une maladie chez l’homme ou chez divers animaux : chiens, chats, chevaux, bovins… De plus, de nombreuses bêtes peuvent être des réservoirs (porteurs du microbe sans présenter de symptômes) : rongeurs, oiseaux, reptiles…

Comment un chien s’infecte-t-il ?

Ces bactéries sont véhiculées par des tiques du genre Ixodes. On en retrouve beaucoup dans les endroits boisés à végétation abondante. Ces parasites s’infectent soit en mordant un animal contaminé, soit à la naissance si leur mère est atteinte (c’est plus rare). Puis ils transmettent la bactérie à un autre animal en le mordant également.

La répartition géographique de la maladie de Lyme est étroitement liée à celle de ses vecteurs (les tiques). Ainsi on la retrouvera principalement dans l’hémisphère Nord au niveau des zones tempérées d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord.

Maladie de Lyme chez le chien
Crédits : gabort71 / iStock.

Les symptômes de la maladie de Lyme chez le chien

La période d’incubation dure quelques jours à quelques semaines. Une grande partie des animaux reste asymptomatique par la suite. Toutefois, d’autres développent divers signes :

  • Un syndrome grippal : fièvre, perte d’appétit, abattement…

  • Une augmentation de la taille des ganglions.

  • Des problèmes articulaires : inflammation d’une ou plusieurs articulations (arthrites). Elles peuvent être gonflées et douloureuses. Le chien a alors du mal à se déplacer et on observe une boiterie.

  • Des troubles rénaux (glomérulonéphrite, insuffisance rénale), mais c’est moins fréquent.

Comment se passe le diagnostic ?

Il se base tout d’abord sur l’historique (symptômes, contact possible avec des tiques…) et l’examen clinique de l’animal. Le vétérinaire peut ensuite recommander une prise de sang pour y rechercher les anticorps fabriqués par le système immunitaire du chien en cas de borréliose. Une autre possibilité est d’effectuer une ponction articulaire ou une biopsie pour y chercher directement la bactérie.

Maladie de Lyme chez le chien
Crédits : Marco Verch / Flickr

Le traitement de la maladie de Lyme chez le chien

L’animal devra prendre des antibiotiques pendant assez longtemps (souvent trois à quatre semaines). Si ses articulations sont très atteintes, des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent également être rajoutés afin de le soulager. Par ailleurs, un traitement spécifique est parfois nécessaire en cas d’atteinte rénale.

Les mesures de prévention

Pour commencer, examinez régulièrement votre chien. S’il s’avère qu’il s’est fait mordre par une tique, retirez-la le plus rapidement possible à l’aide d’un tire-tique. En effet, en général elle n’injecte la bactérie que 24h après s’être fixée à l’animal.

De plus, on recommande de lutter contre les tiques à l’aide d’antiparasitaires pour chien. Il en existe sous forme de pipette, de spray, de collier, de shampoing…

Un vaccin a également été mis au point. On peut le conseiller aux animaux à risque. La primo-vaccination s’effectue à partir de 3 mois, via 2 injections à 3-4 semaines d’intervalle. Un rappel annuel est ensuite nécessaire.

La maladie de Lyme peut aussi affecter l’homme

Il s’agit d’une zoonose : une pathologie qui touche les animaux et les êtres humains. Ces derniers s’infectent également suite à une morsure de tique. Chez eux, la maladie évolue souvent de manière chronique durant des mois ou des années. Tout commence par l’apparition d’un syndrome grippal et d’un érythème migrant. C’est une rougeur de la peau autour du point de morsure du parasite. L’infection peut ensuite atteindre de nombreux organes en provoquant des problèmes articulaires, cutanés, neurologiques, cardiaques, oculaires… Les signes sont beaucoup plus variés que chez le chien.

maladie de Lyme
Érythème migrant. Crédits : CDC/ James Gathany

Vous aimerez aussi :

La vaccination du chien : quand, comment et contre quoi ?

La maladie de Carré chez le chien : cause, symptômes et traitement

L’hépatite de Rubarth du chien : cause, symptômes et traitement