in

Consanguinité chez le chien : explications et conséquences

Crédits :Anastasiia Cherniavskaia / Istock

La diversité génétique est une règle d’or dans la nature, pour préserver la bonne santé physique et psychique des Hommes et des animaux. Instinctivement, les individus recherchent des partenaires de reproduction avec de bonnes caractéristiques pour assurer l’état de leurs progénitures. Ainsi, quand l’Homme intervient dans la reproduction d’une espèce animale tel que le chien, il crée inévitablement des dysfonctionnements liés à la génétique redondante. Pendant longtemps, aucune loi interdisait la consanguinité chez les chiens de races. Maintenant, les éleveurs sont limités légalement afin de préserver le bien-être animal. 

Qu’est-ce que la consanguinité ? Quelles en sont les conséquences sur l’animal ?

Qu’est-ce que la consanguinité ?

Comme chez l’Homme, la consanguinité chez le chien désigne le résultat d’un accouplement entre deux chiens ayant un lien de parenté. Plus ce lien est rapproché, plus la consanguinité sera importante.

Quels sont les différents types de consanguinité ?

Étant donné que la consanguinité est différente en fonction du lien de parenté des chiens, cela indique qu’il y en a de plusieurs types. Voici les deux principales formes de consanguinité :

– La consanguinité en ligne directe

Appelée également consanguinité in-breeding, elle caractérise le fait d’accouplement de deux chiens au lien de parenté étroit. Se range dans cette catégorie l’accouplement entre :

  • Un frère et sa soeur
  • Un père ou une mère avec son enfant
  • Un oncle ou une tante avec son neveu ou sa nièce

Depuis mai 2017, la Société Centrale Canine a interdit aux éleveurs de chiens de race de pratiquer cette consanguinité. Cependant, sous présentation d’un dossier, il est possible d’avoir une dérogation.

chiens consaguinité couleurs jumeaux
Crédits : Skyimages / iStock

– La consanguinité en ligne collatérale

Également appelée consanguinité large ou line-breeding, elle désigne l’accouplement entre deux parents qui ont un ancêtre en commun, mais plus lointain que la ligne directe. Ce type de consanguinité est légal. Il consiste donc à faire s’accoupler un grand-père et sa petite fille par exemple.

L’absence de consanguinité

L’absence de consanguinité peut s’appeler l’out-breeding. Il s’agit d’un accouplement entre deux chiens qui n’ont aucun ancêtre en commun. Il arrive souvent que les éleveurs fassent appel à des reproducteurs extérieurs de leur élevage pour éviter cette fameuse consanguinité.

Quels sont les risques de la consanguinité ?

À l’origine, la consanguinité en ligne directe servait à ce que les nouveaux chiens  aient les mêmes caractéristiques que leurs géniteurs. Seulement, cette méthode de reproduction est risquée dans la mesure où elle crée des problèmes génétiques dangereux pour la santé du chien.

En effet, avec la consanguinité, le descendant héritera sûrement du “meilleur” de son géniteur, mais  aussi du “pire“…

Vous aimerez aussi :

Insuffisance cardiaque chez le chien : ce qu’il faut savoir !

La rage chez le chien : tout savoir sur cette maladie mortelle !

Avec l’âge, mon chien devient sourd : comment l’aider ?