in

La grossesse nerveuse chez la chienne

Crédit : MiraLove / Pixabay

Quand une chienne présente des modifications physiques et comportementales typiques d’une gestation alors qu’elle n’attend aucun bébé, on appelle cela une grossesse nerveuse (lactation de pseudogestation ou pseudocyèse). C’est un phénomène assez courant chez les femelles non stérilisées. Voici l’essentiel à savoir.

Pourquoi ma chienne fait-elle une grossesse nerveuse ?

Ce trouble est provoqué par un déséquilibre hormonal (une augmentation de la prolactine ou une chute de la progestérone). Cela peut arriver à certains moments du cycle sexuel de la chienne, environ 2 mois après les chaleurs. Dans d’autres cas, ce problème apparaît suite à une stérilisation.

Il s’agit à l’origine d’un processus naturel qui permet d’optimiser la survie d’une meute de loups ou de chiens. À l’état sauvage, ces animaux vivent en groupes organisés selon une hiérarchie particulière. Seul le couple dominant a le droit de se reproduire. Cependant, s’il arrive quelque chose à la femelle, il faut bien que quelqu’un d’autre s’occupe des petits. De même, si les chiots sont trop nombreux, la mère peut avoir du mal à tous les allaiter correctement, d’où l’intérêt des grossesses nerveuses chez les autres chiennes de la meute. Elles ont souvent des chaleurs synchronisées.

chienne enceinte
Crédits :IvanaBoca / IStock

Quels sont les symptômes ?

L’animal peut développer différents signes :

  • Gonflement des mamelles avec d’éventuels écoulements de lait (galactorrhée).

  • Comportement maternel ou de nidification. La chienne fait une sorte de « nid » où elle regroupe ses affaires et les protège. Elle paraît agitée, s’isole, mange moins, creuse des trous partout…

  • Vomissements.

Cela dure quelques semaines en général. La maladie n’est pas très grave en elle-même. Le problème, c’est surtout qu’elle favorise le développement de tumeurs mammaires qui sont bien plus dangereuses. De plus, elle augmente le risque de mammite (une inflammation de la mamelle).

chien panier
Crédits : Caroline Yeo / iStock

Comment se passe le diagnostic ?

Le vétérinaire commencera par exclure une véritable gestation (échographie, prise de sang, palpation, radiographie…). Si l’animal n’attend pas de bébés, ses symptômes et son examen clinique permettront alors de poser le diagnostic de grossesse nerveuse.

Quel est le traitement ?

La plupart du temps, la chienne guérit toute seule et aucun traitement n’est nécessaire. Sinon il est également possible de la soigner avec divers médicaments (ex : antiprolactiniques).

Dans tous les cas, on ne doit pas évacuer le lait des mamelles, car cela stimule la lactation. Il ne faut pas non plus encourager les comportements maternels. Par exemple, emmenez votre chienne se balader plutôt que de la laisser couver ses jouets. Pour finir, on peut parfois également recommander une collerette afin d’empêcher l’animal de se lécher les mamelles.

Quels sont les mesures de prévention ?

La stérilisation permet de prévenir les grossesses nerveuses. Cela diminue aussi le risque de développer beaucoup d’autres maladies : kystes ovariens, cancers hormono-dépendants (tumeurs ovariennes, vaginales ou mammaires), pyomètre (une infection de l’utérus assez fréquente)…

Vous aimerez aussi :

Tout savoir sur la gestation et la mise bas chez la chienne !

Le suivi des chaleurs chez la chienne

Les différentes causes de la fausse-couche chez la chienne