in

Le classement des villes de France où il fait bon vivre avec un chien

Crédits : Chalabala / iStock
Rate this post

Chaque année, la Fondation 30 Millions d’Amis édite son classement des meilleures villes où vivre avec un chien. Et celui de 2020 est sorti ! Voyons voir ce qu’il renferme…

Comment ce classement est-il établi ?

L’ONG est loin d’avoir tiré au sort des noms de villes un à un. Bien au contraire, elle s’appuie sur de nombreux critères : accessibilité (espaces verts, caniparcs, transports), propreté (nettoyage et équipements tels que les sacs ou les canisites), sensibilisation de la population (au partage de l’espace urbain, à la protection animale, à la condition canine auprès des sans-abri…) et engagement (nomination d’un élu municipal délégué à l’animal, subventions aux associations, rénovation des refuges, gestion des animaux errants, campagnes d’identification ou de stérilisation, cimetières pour chien, antenne de maltraitance…).

Toutefois, ce classement ne concerne que les communes de plus de 100 000 habitants. Au total, 30 Millions d’Amis en a évalué 42. Donc si vous habitez dans une localité plus petite, elle est peut-être également au top niveau accueil des toutous, même si on ne la retrouve pas dans la liste.

classement des villes chien
Crédits : damedeeso / iStock.

Le grand gagnant : Montpellier !

Parmi toutes les villes de notre bon vieux pays, c’est Montpellier qui rafle le trophée avec une moyenne générale de 17,9/20. C’est la troisième année consécutive que la préfecture de l’Hérault est en première place. Apparemment, si vous êtes un toutou montpelliérain, vous avez touché le gros lot ! En effet, la municipalité a déployé de nombreux moyens pour que les maîtres et leurs animaux puissent vivre en harmonie dans l’espace urbain.

La Fondation 30 Milions d’Amis qualifie même les lieux de « laboratoire vivant pour expérimenter les bonnes idées ». En effet, au-delà des bonnes notes obtenues dans les critères habituels, l’ONG cite également quelques exemples atypiques implémentés par la ville : distribution de guides pratiques « l’animal en ville » pour les maîtres (cartographie des espaces dédiés aux chiens, numéros d’urgence animaliers…), balades collectives, activités d’éducation et de loisirs canins dans les parcs, sensibilisation des enfants avec de la « prévention morsures », ateliers gratuits pour s’informer sur les chiens, création d’une carte « je protège mon animal » afin que les autorités s’occupent de lui si le propriétaire a un problème, journée de l’animal en ville, valorisation des déjections canines en biogaz…

Le top 10

Toutefois, d’autres villes ont également eu de très bonnes notes. Le palmarès continue ensuite avec :

2. Toulon.
3. Saint-Étienne.
4. Toulouse.
5. Nice.
6. Perpignan.
7. Grenoble.
8. Boulogne-Billancourt.
9. Mulhouse.
10. Strasbourg.

Publiée par Bicaly sur Mardi 21 avril 2020

Et les mauvais élèves ?

Paris, la capitale, se situe plus bas dans le classement (21e place) et ne décroche qu’une moyenne de 10,7/20. Elle chute notamment à cause de ses mauvaises notes dans le domaine de l’engagement et des équipements liés à la propreté (6,7/20 et 0/20).

Quant aux toutes dernières places (40 à 42e) l’association les a attribuées à Nîmes, Argenteuil et Saint-Denis (dans l’ordre). Ces villes étaient déjà en queue de classement l’année passée.

Vous aimerez aussi :

Les bienfaits des peluches pour les chiens

Caressez-vous les chiens de la bonne manière ?

Masser son chien : vertus et technique !