in

Le muguet : une plante toxique chez le chien

Crédits : Kimdaejeung / Pixabay
5/5 - (1 vote)

Quand le printemps approche, un fléau réapparaît avec lui : l’intoxication au muguet. Le 1er mai, il est de coutume d’offrir un brin de muguet à ses proches afin de leur porter bonheur. C’est une tradition française très sympathique qui remonte au XIVème siècle. Toutefois, elle n’est pas sans risque pour nos boules de poils. En effet, il s’agit d’une plante toxique.

Le muguet : une beauté empoisonnée

Le muguet, ou Convallaria majalis, est une plante herbacée des régions tempérées. Elle fait partie de la famille des Liliacées. Cette dernière comprend de nombreuses espèces toxiques pour nos animaux de compagnie : lilas, jacinthe, tulipe, oignon, échalote… Mais celle qui nous intéresse aujourd’hui : c’est le muguet. On le retrouve dans les sous-bois. Ses petites fleurs blanches en clochette se développent au printemps. Il possède également des fruits rouges qui arrivent à maturité en automne.

L’entièreté de la plante est toxique (tige, feuille, baie, fleurs…), qu’elle soit vivante, fanée ou desséchée. L’eau dans laquelle elle baigne est également dangereuse, il faut donc veiller à ce que son animal ne boive pas dans le vase. Le muguet contient deux substances problématiques : des saponosides qui irritent le système digestif et des hétérosides qui attaquent le cœur.

muguet
Crédits : Peggychoucair / Pixabay

Les symptômes en cas d’intoxication au muguet chez le chien

Comme pour tous les toxiques : tout est une question de quantité. La dose dangereuse varie en fonction de l’animal (espèce, poids, état de santé…). Les chiens jeunes ou âgés sont plus sensibles. Et les chats sont encore plus à risque que les chiens. Un seul brin ou une seule feuille peuvent être toxiques pour un chat ou pour un petit chien fragile. Les symptômes sont variés :

  • Des problèmes digestifs apparaissent souvent dans les 3 heures suivant l’ingestion : diarrhée (parfois hémorragique), vomissements, hypersalivation, douleurs abdominales…

  • Des troubles nerveux se développent ensuite : agitation, tremblements, dilatation des pupilles, incoordination quand le chien tente de marcher, perte d’équilibre, convulsions dans les cas les plus extrêmes… Au bout du compte, l’animal finit prostré et couché sur le flanc.

  • Des signes cardiaques surgissent en dernier lieu : diminution de la fréquence des battements (ou augmentation dans certains cas), trouble du rythme (arythmies), chute de la tension artérielle…

  • Il peut aussi y avoir une augmentation du volume des urines.

Le pronostic est réservé. La survie ou la mort dépendront surtout de l’intensité des troubles cardiaques.

chien malade
Crédits : Joshua Chun / Pixabay

Le traitement de l’intoxication au muguet chez le chien

Il est très important d’amener votre animal chez le vétérinaire au plus vite. C’est une urgence. Il mettra en place un traitement pour limiter l’absorption des substances toxiques (ex : charbon végétal activé), ainsi qu’un traitement symptomatique pour épauler le chien (antiarythmiques, anticonvulsivants, atropine en cas de bradycardie, pansement digestif…)

Mais au bout du compte, il vaut mieux prévenir que guérir. Alors, le 1er mai prochain, quand les brins de muguet fleuriront un peu partout, assurez-vous que votre chien reste à distance.

Vous aimerez aussi :

4 astuces pour empêcher votre chien de détruire vos plantes

Les 10 aliments interdits pour votre chien !

Pourquoi mon chien mange-t-il de l’herbe ? Est-ce normal ?