in

Les 12 signes qui montrent qu’un chien a peur

Crédits : Fotojagodka/iStock
5/5 - (2 votes)

La peur est une émotion naturelle pouvant toucher n’importe quel animal. Quand elle est adaptée, il s’agit d’une réaction bénéfique qui sert de mécanisme de défense : elle permet de se protéger face à une situation à risque. Mais lorsqu’elle est disproportionnée et hors de contrôle, elle peut se transformer en véritable handicap, voire en danger pour autrui. Les animaux ne parlent pas, il est donc délicat de repérer quand un chien a peur. Néanmoins, certains signes sont là pour nous avertir…

Les 12 signes montrant qu’un chien a peur

1. Il adopte une posture de peur : oreilles baissées, commissure des lèvres tirée en arrière, dos voûté, queue entre les pattes, membres fléchis… L’animal rase le sol.

2. Il a des sursauts ou des tremblements.

3. On observe une érection des poils et une crête se forme le long de la ligne du dos.

4. Il transpire au niveau des coussinets (les chiens transpirent très peu ailleurs).

5. L’animal est sur le qui-vive : il est hypervigilant et explore les lieux de manière excessivement attentive.

6. Ses pupilles se dilatent.

7. Il vocalise : aboiements, jappements, gémissements, cris aigus…

8. Il halète : sa fréquence respiratoire augmente.

9. Son rythme cardiaque s’accélère.

10. Il devient destructeur : l’état de panique le pousse à s’attaquer à toutes sortes d’objets.

11. Il a des éliminations émotionnelles : le chien ne peut pas se contrôler et urine un peu partout. Les mâles ne lèvent même pas la patte pour ce faire. Parfois ils urinent même en se déplaçant. Il n’y a aucune logique quant au lieu des dépôts (contrairement au comportement de marquage où le chien urine dans des lieux stratégiques pour fixer son territoire). Il peut aussi s’agir de selles non intentionnelles.

12. Des troubles digestifs apparaissent éventuellement : hypersalivation, vomissements, diarrhée…

chien peur fatigué couché
Crédits : WebSubstance / iStock

Les 3 réactions du chien terrifié : « fight, flight or freeze »

Quand un animal a peur, son corps enclenche automatiquement des mécanismes de protection. Tout commence au niveau de l’amygdale, une partie de son cerveau. Elle amorce une chaîne de réactions qui peut aboutir à 3 comportements différents :

1. Le chien fuit : il est très agité, part à l’opposé, tente de se cacher, déambule dans tous les sens, cherche du réconfort auprès de son maître… S’il ne parvient pas à fuir, il se contente de se retourner dos à l’élément qui l’effraie.

2. Le chien attaque : il devient agressif, grogne, se met à mordre… Ce genre de réponse peut vite devenir dangereuse et hors de contrôle.

3. Le chien se fige, paralysé par la peur. En effet, il arrive parfois que face à un tel conflit, l’animal soit submergé par ses émotions et s’immobilise. Il se met alors dans un coin et ne bouge plus.

La réaction du chien effrayé peut être très imprévisible et aléatoire. Il convient donc de rester prudent. Par ailleurs, si vous avez un animal pour qui la peur est quotidienne et handicapante, sachez qu’il existe divers traitements pour l’aider. N’hésitez donc pas à en parler à un vétérinaire comportementaliste ou à un éducateur canin qui pourront vous aider à le soulager.

chien patte main homme
Crédits : iStock

Vous aimerez aussi :

Comprendre le langage corporel d’un chien

Mon chien est très peureux : comment puis-je l’aider ?

Éducation : les techniques d’apprentissage chez le chien