in

Comprendre le langage corporel d’un chien

Crédits : rawpixel.com/Freepik

Le langage corporel a une importance cruciale dans la communication canine. Toutefois, il est parfois difficile de le décrypter. Nous avons déjà fait un article sur les signes montrant qu’un chien a peur. Mais qu’en est-il des autres postures ? On déchiffre ensemble les principales.

Le chien neutre et détendu

Il adopte une posture relaxée :

  • Tête relevée.

  • Oreilles droites.

  • Bouche légèrement ouverte et lâche.

  • Queue remuant tranquillement.

  • Poids réparti équitablement sur les quatre membres.

chien
Crédits : JACLOU-DL/Pixabay

Le chien dominant

Un chien dominant se grandit au maximum :

  • Tête portée haute.

  • Oreilles relevées vers l’avant.

  • Queue dressée remuant lentement de manière saccadée.

  • Membres raides et tendus.

  • Poids basculé sur les membres antérieurs.

Le langage corporel du chien est très codifié. Le chien dominant fixe les autres chiens, marche droit vers eux et tente de mettre un membre sur leur tête ou leur encolure. Il n’hésite pas à les pousser, à les bousculer, ou à grimper sur eux. Il peut éventuellement les menacer (cf : chien dominant qui attaque).

chien dominant
Crédits : Clker-Free-Vector-Images/Pixabay

Le chien soumis

a. La soumission active (modérée)

L’animal se fait tout petit et rase le sol :

  • Tête basse.

  • Oreilles couchées vers l’arrière.

  • Yeux plissés, à moitié fermés.

  • Regard fuyant.

  • Commissure des lèvres tirée en arrière

  • Bouche fermée.

  • Queue basse, entre les pattes.

  • Poids reporté sur les pattes arrières.

  • Démarche hésitante.

  • Émissions d’urines involontaires.

Le chien soumis se laisse faire et ne répond pas aux bousculades que lui impose le chien dominant.

chien peur
Crédits : Astakhova/iStock

b. La soumission passive (extrême)

Dans les cas les plus extrêmes, il peut même adopter une posture de soumission passive :

  • Couché sur le dos en présentant sa gorge, son ventre et sa région ano-génitale.

  • Tête sur le coté pour éviter le contact visuel.

  • Oreilles couchées en arrière.

  • Yeux à moitié fermés.

chien couché dos
Crédits : Beagelsbenni/Pixabay

Le chien menaçant

a. Le chien dominant qui attaque

Lorsqu’il devient agressif, le chien dominant adopte une posture particulière :

  • Oreilles relevées vers l’avant.

  • Pupilles contractées. Il regarde l’autre animal droit dans les yeux.

  • Babines retroussées pour montrer ses dents.

  • Claquements de mâchoires pour simuler des morsures.

  • Grognements, aboiements.

  • Poils hérissés au niveau de la ligne du dos.

  • Queue relevée et hérissée.

Lors d’un combat, ses armes principales sont ses dents. Il tente tout de même de déséquilibrer son adversaire en lui donnant des coups de patte ou en le bousculant. Il essaye de le retourner sur le dos et de le maintenir dans cette position.

chien qui aboie
Crédits : Skeeze/Pixabay

b. Le chien soumis qui se défend

Dans certain cas, le chien soumis peut devenir agressif afin de se défendre. Il présentera alors un mélange des signes de menace et de soumission :

  • Babines retroussées pour montrer ses dents.

  • Poils hérissés au niveau de la ligne du dos.

  • Faibles grognements.

  • Posture à moitié accroupie.

  • Tête basse

  • Oreilles couchées vers l’arrière.

  • Queue basse entre les pattes.

  • Poids reporté sur les pattes arrière.
chien agressif
Crédits : Speedo101/iStock

Le chien en alerte

On observe alors différents signes :

  • Tête relevée et orientée vers l’objet qui attire son attention.

  • Oreilles relevées.

  • Regard concentré.

  • Poids uniformément réparti.

chien alerte
Crédits : Tahoe/Unsplash

Le chien qui veut jouer

Si votre chien veut s’amuser, il adoptera la posture de l’appel au jeu :

  • Membres antérieurs abaissés et arrière-train relevé.

  • Sauts.

  • Mouvements.

  • Queue haute et remuant amplement.

chien qui veut jouer
Crédits : ToNic-Pics/Needpix

Vous aimerez aussi :

Bagarre entre chiens : 5 méthodes pour les séparer !

Les chiens se reconnaissent-ils dans un miroir ?

La science a parlé : les chiens n’aiment pas les gens méchants avec leur maître